Euro 2020 : ce qu'il faut savoir sur la République Tchèque

Régulièrement présente dans cette compétition, la sélection tchèque compte bien tirer son épingle du jeu comme ses illustres prédécesseurs en 1996 ou encore 2004. Les hommes dirigés par Jaroslav Šilhavý possèdent de réels arguments pour jouer les trouble-fêtes dans ce groupe D.

La République Tchèque fera figure d'épouvantail lors de cet Euro
La République Tchèque fera figure d'épouvantail lors de cet Euro ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le parcours de qualification et le groupe

La République Tchèque a connu une entame poussive lors de ses éliminatoires. Présente dans le groupe A avec l'Angleterre, le Kosovo, la Bulgarie et le Monténégro, la sélection tchèque s'est en effet faite gifler par les Three Lions 5-0 lors du premier match. Un cauchemar pour les protégés de Jaroslav Šilhavý qui s'est matérialisé notamment par un triplé de Raheem Sterling. Avec un tel scénario, le finaliste de l'Euro 96 avait déjà grillé un joker pour se qualifier. Mais cet ultime camouflet a surtout mis en exergue les incroyables facultés mentales des joueurs tchèques pour la suite des événements. Intraitable à domicile, la formation tchèque s'est notamment payée le scalp des Anglais (2-1) en octobre dernier grâce à des réalisations signées Brabec et Ondrasek. Son profil d'équipe plutôt joueuse façonnée en 4-2-3-1 lui a permis de trouver à treize reprises le chemin des filets pendant cette phase éliminatoire, mais aussi d'encaisser onze buts. Avec huit victoires et trois défaites, la République Tchèque a ainsi terminé deuxième de ce groupe A avec quinze points. Pour cette nouvelle phase finale, les hommes de Jaroslav Šilhavý évolueront dans le groupe D et croiseront à nouveau la route de l'Angleterre. La Croatie et l'Ecosse viennent compléter un groupe qui s'annonce extrêmement ouvert.

Le onze type :

Les qualités et les faiblesses

La République Tchèque s'est souvent distinguée par sa faculté à s'appuyer sur des joueurs talentueux. Jadis, Nedved, Poborsky, Smicer, Baros ou encore Koller ont effrayé plus d'un défenseur. Pour cette cuvée 2021, la formation tchèque ne dérogera pas à la règle. Jaroslav Šilhavý pourra compter sur des joueurs talentueux avec l'objectif de sortir des poules. Les adversaires tchèques sont prévenus, le potentiel offensif de cette équipe reste important.

Joueurs majeurs de la sélection, Soucek brillant avec West Ham cette saison et élu joueur tchèque de l'année 2020, et Vladimir Darida le capitaine, sans oublier Patrik Schick, seront à surveiller comme le lait sur le feu par les défenses adverses. Sans occulter le talentueux Jakub Jankto qui a laissé entrevoir de belles choses cette saison en Serie A avec la Sampdoria. Sur le plan défensif, la République Tchèque montre quelques carences avec la paire Kalas, Celustka en charnière centrale qui n'offre pas forcément toutes les garanties. Lors du calamiteux 5-0 encaissé face à l'Angleterre, Raheem Sterling avait su profiter des multiples errements défensifs tchèques par exemple. Lors des qualifications les hommes de Šilhavý n'ont réalisé que deux clean sheets en huit matchs. Ces problèmes défensifs pourraient bien provoquer des dommages collatéraux notamment face à l'Angleterre ou la Croatie...

Le sélectionneur : Jaroslav Šilhavý

Voici un sélectionneur qui a pas mal bourlingué dans sa carrière de technicien. En effet, cet ancien défenseur ne reste en principe pas longtemps en place sur un banc. Hormis au Slovan Liberec (2011 à 2014) avec lequel il remporte le titre national en 2011/2012, Šilhavý n'est jamais resté plus d'un an dans le même club ! Si l'intéressé n'a exercé que dans des formations du pays, son court passage au Slavia Prague entre 2016 et décembre 2017 s'est matérialisé par un titre de champion en 2016/2017. Intronisé en septembre 2018 à la tête de la sélection, ce dernier peut battre son record de longévité sur un banc de touche. Sur ses vingt-quatre matchs dirigés en sélection; Jaroslav Šilhavý en a remporté quatorze toutes compétitions confondues. Un joli bilan qui ne demande qu'à être amélioré pendant l'Euro !

Le joueur à suivre : Tomas Soucek

Nous aurions pu opter pour la carte Patrik Schick, mais comment passer à côté de l'incroyable saison réalisée par Tomas Soucek ? Star incontestée de cette équipe tchèque, le milieu de terrain a indéniablement franchi un palier depuis son arrivée à West Ham en juillet 2020. Auteur de dix réalisations et une passe décisive en 38 matchs de Premier League, le principal protagoniste a plus que jamais joué un rôle déterminant dans l'excellente saison des Hammers.

Les hommes de David Moyes goûteront ainsi aux joutes de la Ligue Europa la saison prochaine. Déjà extrêmement courtisé en Angleterre, Soucek pourrait voir sa cote s'envoler en cas de parcours abouti lors de ce championnat d'Europe des Nations. Nul doute que les cadors européens suivront avec attention ses performances...

La liste des 25 Tchèques :

Gardiens : Ales Mandous (Sigma Olomouc), Jiri Pavlenka (Werder Brême), Tomas Vaclik (Séville FC)

Défenseurs : Jan Boril (Slavia Prague), Jakub Brabec (Viktoria Plzen), Vladimir Coufal (West Ham United), Ondrej Celustka (Sparta Prague), Pavel Kaderabek (Hoffenheim), Tomas Kalas (Bristol City), Ales Mateju (Brighton), David Zima (Slavia Prague)

Milieux : Antonin Barak (Udinese), Vladimir Darida (Hertha Berlin), Adam Hlozek (Sparta Prague), Tomas Holes (Slavia Prague), Jakub Jankto (Sampdoria), Alex Kral (Spartak Moscou), Lukas Masopust (Slavia Prague), Jakub Pesek (Slovan Liberec), Tomas Soucek (West Ham United), Petr Sevcik (Slavia Prague)

Attaquants : Michael Krmencik (PAOK Thessaloniki), Tomas Pekhart (Legia Varsovie), Patrik Schick (Bayer Leverkusen), Matej Vydra (Burnley)

Plus d'infos

Commentaires