Nantes se prépare à une saignée d'envergure

Après une saison catastrophique, le FC Nantes doit gérer un mercato où il est attaqué de toutes parts. Le tout alors qu'Antoine Kombouaré réclame des renforts.

Waldemar Kita avant un match du FC Nantes
Waldemar Kita avant un match du FC Nantes ©Maxppp

«J’attends encore des attaquants. C’est ce que j’aimerais. J’espère qu’il y aura des recrues…», a avoué Antoine Kombouaré cette semaine. A quelques jours de la reprise du championnat de France, on sent une pointe d'inquiétude chez le technicien français. Et c'est bien normal. Après une saison catastrophique et un maintien en Ligue 1 obtenu après les barrages face au TFC, il comptait sur le mercato pour apporter du sang neuf et éviter de revivre une année galère.

La suite après cette publicité

Kombouaré attend des recrues

Mais pour le moment, le Kanak n'a pu compter que sur les arrivées de Rémy Descamps et Wylan Cyprien (prêt). Kombouaré attend d'autres renforts, notamment devant où le nom de M'Baye Niang a été cité. Mais ça n'avance pas réellement. Dans le même temps, le coach nantais sait que son effectif pourrait encore être retouché d'ici la fin de l'été. Ce qu'avait reconnu Franck Kita en conférence de presse le mois dernier.

«Il y a des joueurs sur le départ, on a eu une discussion avec eux. Autant avoir une discussion claire avec eux. Ce n'est pas pour autant que ce sont des mauvais joueurs, mais ce sont des choix, des communs accords. C'est une soupe interne. Il y aura des arrivées et des départs, mais on ne va pas s'étendre sur des chiffres». Plusieurs éléments pourraient donc imiter Imran Louza, parti à Watford. En tête, on retrouve Abdoulaye Dabo (20 ans).

Kolo Muani, la grosse cote

Prêté en janvier dernier à la Juventus, le milieu devait y rester, puisque son option d'achat de 1,5 M€ devait être levée. Mais alors que tout semblait bouclé, il a fait son retour avec la réserve nantaise. Toutefois, Ouest-France assure que les deux écuries sont toujours en train de négocier. Les Canaris doivent aussi gérer les cas Abdoulaye Touré, Kader Bamba et Bridge Ndilu. Des joueurs qui s'entraînaient avec la réserve et qui ont été écartés. Les deux premiers cités suivent un programme individuel en accord avec le club, alors que Ndilu est hors de forme selon O-F.

Mais cet été, le dossier le plus chaud concerne Randal Kolo Muani (22 ans).Présent aux JO, l'attaquant a une cote folle. Lille, Lyon, Southampton, Newcastle, Watford ou encore Fribourg ont été liés à lui. L'AC Milan s'est greffé à cette liste. En effet, le profil du Français plaît beaucoup aux Rossoneri, qui veulent miser sur un élément jeune aux côtés des anciens Ibrahimovic et Giroud. Les Italiens doivent avant tout vendre avant d'acheter selon la Gazzetta dello Sport, qui parle d'un montant compris entre 5 et 10 M€ pour recruter le joueur sous contrat jusqu'en 2022.

Plusieurs joueurs sur le départ ?

Si Franck Kita avait avoué vouloir garder le joueur, une vente n'est plus exclure à présent au regard de sa situation contractuelle et du fort intérêt qu'il suscite. Les pensionnaires de la Beaujoire doivent également gérer le dossier Ludovic Blas (23 ans). Sous contrat jusqu'en 2024, il a ouvert la porte à un départ à l'étranger récemment. Cela tombe bien puisque Leipzig est intéressé. En France, le LOSC, où officie Jocelyn Gourvennec qu'il connaît bien depuis leur passé commun à Guingamp, est aussi sur le coup.

Le club de Waldemar Kita espère récolter 12 M€ grâce à sa vente. Selon nos informations, Jean-Charles Castelletto (26 ans) a aussi une belle cote sur le marché. Le Celta Vigo et Norwich sont séduits et ont pris contact avec l'entourage du joueur. Sous contrat jusqu'en 2023, il pourrait partir pour un montant compris entre 2 et 3 M€. Alors qu'il attend des recrues avec impatience, Antoine Kombouaré se prépare à une grande saignée dans son effectif.

Commentaires