Euro 2020 : l'Italie assure face au Pays de Galles, la Suisse dégoûte la Turquie

En s’imposant face au Pays de Galles (1-0), l’Italie assure la première place du groupe A et termine les phases de poules avec 9 points. La Suisse peut encore espérer se qualifier avec cette troisième place acquise en battant la Turquie, éliminée de cet Euro 2020 (3-1).

Xherdan Shaqiri auteur d'un doublé contre la Turquie.
Xherdan Shaqiri auteur d'un doublé contre la Turquie. ©Maxppp

Le groupe A de l’Euro 2020 s’achevait ce dimanche soir avec la double confrontation à 18h. D’une part, l’Italie recevait le Pays de Galles à Rome au Stadio Olimpico alors que dans l’autre sens, la Suisse affrontait la Turquie au Stade Olympique de Bakou, en Azerbaïdjan. La Squadra Azzurra, première de son groupe et déjà assurée de disputer les huitièmes de finales, se permettait de nombreux changements dans son onze de départ : seul Donnarumma, Bonucci et Jorginho étaient reconduits par rapport au match face à la Suisse. Face à des Gallois bien engagés dans la course à la qualification avant le coup d’envoi (2ème du groupe), Roberto Mancini titularisait Tolói, Bastoni, Emerson, Pessina, Bernardeschi, Belotti, Chiesa et comptait même sur Verratti, de retour de blessure de justesse.

La suite après cette publicité

En première période, la Nazionale se montrait dominatrice dans le jeu avec un haut pourcentage de possession (65%). Sans se montrer très dangereux, les Italiens, qui jouaient dans un fauteuil, faisaient tranquillement tourner dans leur camp en attendant de trouver une ouverture. Il fallait attendre la 37e minute et une merveille de malice de Verratti sur coup franc pour voir l’Italie ouvrir le score. Petit Hibou trouvait Pessina qui détournait de justesse la trajectoire du ballon dans les filets de Ward. 1-0 pour la Squadra Azzurra. Le 3ème but en sept sélections pour le très offensif milieu de terrain de l’Atalanta qui ouvrait son compteur dans cet Euro. Il était d’ailleurs tout proche d’inscrire un doublé après que Verratti l’ait trouvé dans la surface mais sa tentative passait à côté. Ça s’emballait enfin sur cette fin de première période jusqu’au coup de sifflet d’Ovidiu Alin Hațegan. 1-0 à la pause entre une l’Italie et le Pays de Galles, qui n’avait trouvé le cadre qu’une seule fois en 45 minutes pour 0.09 xG. Grosse domination italienne dans ce premier acte malgré l’important turn-over effectué.

Au retour des vestiaires, Mancini faisait entrer Acerbi à la place de Bonucci. Rapidement, Bernardeschi trouvait le poteau de Ward sur un coup franc bien tiré et dont la frappe contournait le mur gallois (52e). Première alerte dans cet deuxième acte. À la 55e minute de jeu, Ampadu voyait rouge après une grosse semelle sur Bernardeschi. Le jeune joueur de Chelsea (20 ans), prêté à Sheffield United cette saison, laissait ses coéquipiers à 10 contre 11. À la 74e minute de jeu, Raspadori et Cristante remplaçaient respectivement Jorginho et Bernardeschi tandis que côté gallois, Wilson entrait en jeu à la place de James. En toute fin de match, Sirigu participait même à la fête en remplaçant Donnarumma (89e). Finalement le score en restait là. Victoire de la Squadra Azzurra sur la plus petite des marges mais qui permet aux joueurs de Mancini d’assurer la première place et de réussir un parcours sans faute dans cette phase de poules. 9 points et un match face au second du groupe C à venir dans ces huitièmes de finale.

Une Suisse réaliste détruit les espoirs de la Turquie

De l’autre côté, c’était le match des mal embarqués entre la Suisse, 3ème avec un point, et la Turquie, dernière avec 0 points dont la qualification était très mal engagée. Pourtant c’est bien ces deniers qui démarraient le mieux cette rencontre avec beaucoup d’implication et d’envie. Les hommes de Senol Günes se montraient rapidement dangereux devant le but avec plusieurs frappes cadrées dans les premiers instants. Pourtant c’est la Suisse qui ouvrait le score par l’intermédiaire de Seferovic. En dehors de la surface, le buteur de la Nati armait une frappe lourde du gauche et trompait le portier turc (1-0, 13e). Coup de froid à Bakou. La Suisse prendra même son envol à la 25e minute. De l’entrée de la surface Shaqiri envoyait un missile dans la lucarne de Çakır (2-0). Un véritable golazo lâché par l’ailier de Liverpool qui venait ainsi dégouter des Turcs dans le dur, pour qui la qualification était à ce moment-là inimaginable. Quelques instants plus tard, la Nati était à deux doigts d’infliger une correction alors que Shaqiri se retrouvait de nouveau devant Çakır mais cette fois-ci loupait son face-à-face.

Avant la mi-temps, sur un contre express en soliste, Müldur échouait face à Sommer en un-contre-un. À la pause, la Suisse se montrait plus réaliste malgré une meilleure possession côté turc (53%) et autant de tirs cadrés (4). Dans la deuxième moitié du match, la Nati ne ménageait pas ses efforts et se procurait deux occasions importantes en deux minutes par l’intermédiaire d’Embolo et de Zuber (51e, 52e). Les Turcs retrouvaient espoir grâce à ce but de Kahveci qui réduisait l’écart grâce à un bel enroulé dans la lucarne (62e). 2-1 pour la Suisse qui pouvait s’inquiéter. Juste après, Senol Günes tentait le tout pour le tout en faisant deux changements d’un coup : Yokuslu remplaçait Ayhan et Karaman entrait à la place de Tufan (64e). Finalement Shaqiri venait dégouter une Turquie fébrile défensivement.

L’attaquant des Reds profitait d’un excellent centre de Zuber pour pulvériser les buts de Çakır. 3-1 pour la Nati (68e), doublé de Shaqiri, ses deux premiers buts dans cet Euro et son 6e but dans une compétition internationale avec la Suisse, un record. Zuber était également à la fête avec trois passes décisives aujourd’hui. Le score aurait pu être encore plus humiliant si la frappe plein axe de Xhaka n’avait pas terminé sur le poteau (77e). Et Slavko Vinčić mettait un terme à cette rencontre. Avec ce score et cette victoire, la Suisse terminait troisième de son groupe avec 4 points, mais avec une moins bonne différence de buts que le Pays de Galles, et pouvait toujours espérer se qualifier pour les huitièmes de finale en finissant meilleure troisième. Ce qui n’est pas le cas de la Turquie qui quittait donc l’Euro par la petite porte avec trois défaites, 0 point, et une décevante 4ème place au regard de la qualité du groupe.

Retrouvez le classement du groupe A de l'Euro ici

Plus d'infos

Commentaires