Comment le Borussia Dortmund a étouffé le PSG

Friable en défense le Borussia Dortmund ? Face au PSG, cela n'a pas été le cas, grâce à des joueurs plein d'abnégation et à des consignes respectées.

Le Borussia Dortmund en pleine célébration
Le Borussia Dortmund en pleine célébration ©Maxppp
La suite après cette publicité

On promettait un match à rebondissements, avec de nombreux buts. Il y en a eu trois au final mais il a fallu attendre la 69e minute pour que le compteur se débloque. On promettait aussi une défense du Borussia Dortmund aux abois. Il n'en a rien été. Le club allemand a livré une prestation collective impressionnante. Du gardien Bürki à l'attaquant Haland, tous les joueurs de Lucien Favre ont respecté à la lettre les consignes de leur entraîneur : réduire les espaces. Et des espaces, le PSG en a rarement trouvé, étouffé par un bloc tellement compact qu'il fallait se débarrasser individuellement de deux ou trois joueurs pour avoir un peu d'air.

La paire Witsel-Can a ainsi été redoutable au milieu de terrain, ne lâchant jamais Neymar et se précipitant sur chaque incursion de Gueye ou Verratti. Lukasz Piszczek a parfaitement contrôlé, avec un très bon jeu de corps, les appels de Mbappé. Hummels et Zagadou ont maîtrisé la profondeur, pourtant un point faible redondant du BVB. Quasiment aucun ballon n'est passé au-dessus d'eux. Enfin, Sancho et Hazard sur les côtés ont toujours épaulé Hakimi et Guerreiro. Le tout avec une intensité et une concentration remarquables.

Aucune faille défensive

Le plan a été respecté, comme les joueurs l'ont expliqué. Thorgan Hazard d'abord. « On s'attendait à un match compliqué. On a bien géré. On a bien défendu. On a été costaud défensivement, on en leur a pas laissé d'occasions. On a réussi à marquer deux buts, malheureusement on en a pris un, sur de la malchance. Notre défenseur a glissé mais cela arrive. (…) Je pense qu'ils étaient forts, mais on a bien géré, on a bien réduit les espaces. On ne leur a pas laissé beaucoup de profondeur. On savait qu'ils ont des joueurs qui vont vite. Il fallait qu'on joue en équipe et qu'on réduise les espaces, c'est ce qu'on a fait. On aurait pu négocier mieux quelques contres en première mi-temps, où on arrive à 4 contre 3 ou 3 contre 2 et on ratait la dernière passe. »

Axel Witsel ensuite. « L'objectif, c'était surtout de ne pas laisser trop d'espaces à Neymar, Mbappé ou Di Maria. Dans l'organisation, on était super bien organisé. On était agressif sur le porteur du ballon. Je pense que cela a vraiment fait la différence aujourd'hui. On a récupéré pas mal de ballons au milieu de terrain pour partir en contre. On leur a fait mal. On aurait pu marquer plus de buts. En première mi-temps il manquait peut-être cette dernière passe mais on est super content. » Qu'il semblait loin ce BVB capable d'être mis facilement hors de position, en Bundesliga, par une simple passe en profondeur. C'est bien le club allemand qui a su évoluer un ton au-dessus ce mardi soir au Signal Iduna Park, n'en déplaise aux Parisiens.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires