PSV, Juventus, Sampdoria : l'incroyable gâchis Mohamed Ihattaren désormais porté disparu

Grand espoir de la formation néerlandaise, Mohamed Ihattaren cristallise les débats depuis de long mois du côté de "la Terre de velours". Entre un comportement qui ne laissait pas de marbre et de gros soucis personnels suite au décès de son père, il s'était mis beaucoup de monde à dos au PSV Eindhoven ce qui avait conduit à son départ à la fin du dernier mercato. Le talentueux milieu offensif a pu signer du côté de la Juventus et a été prêté dans la foulée à la Sampdoria afin de s'adapter à la Serie A. Alors qu'on pouvait s'attendre à un nouveau départ, la situation est bien différente et Mohamed Ihattaren est même porté disparu !

Mohamed Ihattaren sous les couleurs du PSV Eindhoven
Mohamed Ihattaren sous les couleurs du PSV Eindhoven ©Maxppp
La suite après cette publicité

Bojan Krkic, Jesé Rodriguez, Matias Kranevitter, Gabriel Obertan, Luciano Vietto, la liste des jeunes talents n'ayant pas eu la carrière qu'on leur prédisait est énorme. Les blessures ou la gestion de la pression sont souvent des facteurs de ces échecs. Pour Mohamed Ihattaren rien n'est fini pour le moment, car à 19 ans, avec un talent certain et avec Mino Raiola comme agent, il dispose des clefs pour inverser la donne. Néanmoins, le néerlando-marocain voit sa carrière dangereusement battre de l'aile. Acheté à la Juventus cet été après avoir vécu un divorce assez houleux avec le PSV Eindhoven, Mohamed Ihattaren a été envoyé en prêt à la Sampdoria pour avoir plus de temps de jeu. Si l'idée avait de quoi séduire, rien ne va comme prévu. Depuis le 12 octobre dernier, la Sampdoria n'a plus de nouvelle du joueur qui a demandé à rentrer aux Pays-Bas pour des raisons familiales. Depuis le flou est total et cela ne surprend pas du côté du PSV Eindhoven.

Des débuts en fanfare

Né aux Pays-Bas, Mohamed Ihatarren est originaire du quartier de Kanaleneiland, un lieu défavorisé d'Utrecht où un ancien talent néerlandais d'origine marocaine a vécu : Ibrahim Afellay. Comme son ainé passé au FC Barcelone et dont la carrière n'a pas suivi son talent, Mohamed Ihatarren s'est vite pris de passion et a rejoint un club de la banlieue d'Utrecht, le SV Houten. Très vite, son talent saute aux yeux de tout le monde et il décide de rejoindre le centre de formation du PSV Eindhoven. Dans un des trois plus gros clubs du pays avec l'Ajax Amsterdam et le Feyenoord, Mohamed Ihatarren ne cesse d'impressionner et passe les différentes classes d'âge avec brio. Milieu offensif polyvalent capable d'évoluer aussi dans les couloirs, il fait ses grands débuts en équipe première en janvier 2019 contre Groningue. Alors qu'il n'a pas encore 17 ans, il impressionne son monde et continue de faire sensation au fil des mois.

Installé dans la peau d'un titulaire par Mark Van Bommel pour la saison 2019/2020, Mohamed Ihattaren va confirmer tout le potentiel démontré jusque là. Avec 7 buts et 9 passes décisives en 33 matches toutes compétitions confondues et une importance prépondérante dans l'effectif des Boeren, le natif d'Utrecht semble tout proche de rejoindre la sélection et dans une bataille avec le Maroc, les Pays-Bas l'ont sélectionné en septembre 2020. Pas entré en jeu, il va connaître ensuite des moments plus compliqués avec son nouveau coach Roger Schmidt. Ce dernier qui est arrivé en intégrant la recrue Mario Götze au poste de numéro 10 a souvent mis Mohamed Ihatarren dans le couloir gauche ou droit. Peu performant (29 matches, 3 buts et 2 passes décisives) et relégué au rôle de remplaçant face à un secteur offensif composé de Mario Götze, Noni Madueke, Cody Gakpo et Eran Zahavi, Mohamed Ihatarren continuait de sombrer. De plus des problèmes physiques étaient souvent évoqués pour expliquer les absences du joueur ce qui avait le don d'énerver le coach Roger Schmidt.

Le début des ennuis

«Oui c'est étrange qu'il soit plus souvent malade, mais cela fait aussi partie du football. Ce fut une saison avec des hauts et des bas pour Mo et il veut bien terminer la saison. Mais il avait des problèmes au genou et maintenant il est malade. Nous espérons pouvoir le préparer pour le match de jeudi contre PEC Zwolle. Nous verrons s'il peut jouer quelques minutes et ensuite jouer dans les derniers matches» lâchait le coach allemand après l'élimination en 16e de finale de Ligue Europa contre l'Olympiakos en février dernier. Dans la foulée, une altercation entre le coach et le joueur a eu lieu et ce dernier a été écarté du groupe pour défier l'Ajax Amsterdam. Cela a même poussé Mino Raiola a sortir de ses gonds.

«Ce qui s'est passé hier est absolument indigne du PSV. Nous ne sommes pas d'accord avec le contenu, mais la manière dont il a été présenté est inacceptable et inadmissible. Schmidt a-t-il besoin d'une tierce partie comme le groupe des joueurs pour avoir un avis ? La prochaine fois, il devrait dire à son partenaire ce qu'il pense. Les footballeurs spéciaux ont besoin d'une approche spéciale. À cet égard, je suis heureux que Schmidt n'ait pas été l'entraîneur de Maradona, car nous n'aurions alors jamais vu le vrai Maradona» laissait éclater l'influent agent italo-néerlandais en mars dernier. Une bouteille d'huile lancée sur un incendie qui n'a pas arrangé les choses bien au contraire. Souhaitant plier bagages au dernier mercato estival, Mohamed Ihattaren est entré dans un divorce total avec le club néerlandais qui ne l'intégrait plus dans l'effectif.

Un mercato compliqué pour Mohamed Ihatarren

Sur le banc pour le match aller du 2e tour préliminaire de Ligue des Champions contre Galatarasay (5-1), il était forfait pour maladie sur le match retour. Là encore, Roger Schmidt en rajoutait une couche et pointait du doigt l'investissement de son joueur : «pour le moment, il n’est qu’un de mes 23 joueurs. Ces joueurs sont tous en forme, c’est bien, donc c’est définitivement une option pour moi. Ce n’était pas une année facile pour lui, mais ce n'était pas une année facile avec lui non plus. De quoi a-t-il besoin pour faire mieux ? Il doit devenir plus fiable. Dans lequel? En termes de tactique, en termes de mentalité, en termes de motivation : dans tous les sens.» Plus jamais il ne refera partie du groupe du PSV Eindhoven.

Durant le mercato, Mino Raiola va donc lui chercher un point de chute. Évoqué rapidement à Nice, il était toujours un joueur du PSV Eindhoven lors du dernier jour de mercato. Finalement, la Juventus a tenté sa chance et a raflé la signature. Estimé à une vingtaine de millions d'euros il y a 2 ans, le joueur a quitté son club formateur contre 1,9 million d'euros dans un divorce total. Faisant signer le joueur pour quatre ans, la Juventus l'a immédiatement prêté du côté de la Sampdoria. Avec le club basé à Gênes, l'objectif était d'acquérir du temps de jeu pour vite redevenir compétitif. Un choix très intéressant sur le papier qui est en train finalement de se transformer en un fiasco total.

La Sampdoria a essayé de l'aider

Contente de pouvoir compter sur un joueur talentueux en attaque sachant que Manolo Gabbiadini et Valerio Verre ont vite connu des blessures tout comme Ernesto Torregrossa, la Sampdoria a vite déchanté. Lorsqu'il est arrivé à "la Superbe", Mohamed Ihatarren avait cinq kilos de trop et le coach Roberto D'Aversa a vite mis en place un plan afin qu'il puisse récupérer son retard en terme de préparation. Mis sur le banc le 12 septembre dernier contre l'Inter Milan afin qu'il découvre le Stadio Luigi Ferraris, il a pu compter sur un environnement sain afin de reprendre confiance et se recentrer sur le football. Pourtant Mohamed Ihattaren s'est vite senti malheureux en Italie comme l'a révélé AD.

Même si à un moment il a rejoint les séances collectives, certaines escapades du côté de Monaco et de Milan de la part du joueur sont mal passées. Ses proches qui espéraient qu'un départ en Italie allait lui faire du bien se sont vite montrés inquiets et même si un assistant personnel lui a été attribué, cela n'a pas suffi. Comme depuis deux ans, un élément ressurgit pour évoquer les problèmes de Mohamed Ihattaren, le décès de son père à l'automne 2019 qui l'a terriblement affecté. Petit à petit, il s'est de plus en plus éloigné du football et devrait même changer de représentant prochainement. Parti se ressourcer aux Pays-Bas pour des raisons familiales, il a prévenu la Sampdoria qu'il serait absent indéfiniment. Le club italien qui est déçu par le comportement du joueur malgré ses tentatives de l'aider n'en attend plus rien.

Porté disparu

Le média néerlandais a aussi expliqué que le PSV Eindhoven suivait la situation de son poulain. Au sein du club cela aurait procuré beaucoup de tristesse de voir un enfant des Boeren détruire à petit feu sa carrière ainsi. Néanmoins, cela a aussi confirmé le PSV Eindhoven dans ses certitudes. Malgré toute l'aide mise à disposition, cela n'est pas suffisant et la réaction doit venir de Mohamed Ihatarren. Bloqué au moins jusqu'en janvier du côte de la Sampdoria, il ne semble plus avoir d'avenir dans le club et il ne jouera pas plus à la Juventus, surtout dans une situation physique loin d'être celle d'un professionnel. Ainsi, le mercato hivernal devrait être animé pour Mohamed Ihatarren. En tout cas s'il décide de rentrer en Italie ...

Ce jeudi, la Gazzetta dello Sport a annoncé que le joueur n'était pas revenu du côté de la Sampdoria. Pire, il n'a pas été vu à Utrecht dans son quartier d'enfance et il n'a pas donné de signe de vie depuis son retour aux Pays-Bas le 12 octobre. Une situation qui inquiète de plus en plus en Italie. Après s'être mis à dos le PSV Eindhoven, Mohamed Ihatarren est en train de faire de même avec la Sampdoria. À seulement 19 ans et alors qu'un avenir brillant lui semblait destiné, le milieu offensif est en train de tout faire voler en éclats.

Plus d'infos

Commentaires