25 août 2019. Alors que le FC Barcelone déroule contre le Betis Séville, son entraîneur Ernesto Valverde choisit de faire entrer sur la pelouse son nouveau phénomène, Ansu Fati, âgé de 16 ans. Il devient alors le plus jeune joueur à porter le maillot blaugrana en compétition officielle depuis 1941. Un événement qui ne va pas rester vain. En effet, celui qui occupe le poste d’ailier gauche va rester dans le groupe barcelonais et inscrire son premier but en Liga le week-end suivant sur la pelouse d’Osasuna. Une réalisation importante qui permet au FCB de repartir avec le nul de Pampelune, mais qui place le gamin de 16 ans et 304 jours comme le plus jeune buteur de l’Histoire du club... devant un certain Lionel Messi.

L’Argentin était ravi de l’entrée en jeu de Fati contre le Bétis. Il l’avait d’ailleurs exprimé sur Instagram juste après le match. « La Pulga », également issue du centre de formation barcelonais, a toujours plaidé pour intégrer des jeunes issus de la Masia. Un centre que Fati a rejoint à l’âge de 10 ans, en 2012. Lui et son père ont choisi le Barça plutôt que le Real Madrid comme l’a très bien expliqué Bori Fati dans une interview : « le Real Madrid proposait plus d’argent que le Barça. Mais nous avons choisi Barcelone, parce que les Barcelonais sont venus jusque chez nous avec le contrat et m’ont convaincu. » Un rêve pour Ansu comme son paternel, qui lui aussi a joué au football. Mais pas au plus haut niveau.

Car quand on parle d’Ansu Fati, on ne peut occulter le parcours de son père, Bori. Bissau-guinéen, il fuit la guerre civile et un coup d’État au début des années 2000 en partant seul en Europe. Arrivant au Portugal, il tente une carrière de footballeur dans les divisions inférieures du pays. Mais faute de succès, il se tourne alors vers l’Espagne et la ville de Marinaleda. Cette petite commune située en Andalousie offre du travail aux migrants notamment par le biais de son maire. Ce dernier se prend d’amitié pour Bori Fati et lui permet, au bout de quelque temps, de faire venir sa famille. Ansu, sa mère, sa sœur et son frère débarquent donc en Espagne. Il a six ans. Lui et sa famille s’installent à Herrera, à 10 km de Marinaleda. Le club de foot local lui ouvre ses portes et est tout de suite impressionné par le talent du gamin. La très belle histoire peut alors commencer...

L’intégralité du focus et du parcours d’Ansu Fati est à retrouver dans la vidéo ci-dessus.