On ne peut pas demander au PSG de sauver éternellement la France à l’indice UEFA. Et si le champion de France en titre n’a pas gagné à Madrid, il a ramené un valeureux, voire miraculeux, match nul de Bernabéu (2-2). Mieux, en se qualifiant pour les huitièmes de finale, il a rapporté de précieux points de bonus à la France. Mais hormis cette bonne nouvelle toute relative, le bilan européen de la semaine est une fois de plus catastrophique pour les clubs participant à la « Ligue des Talents ». Si Saint-Étienne s’est offert un triste et inutile résultat nul à onze contre dix face à La Gantoise (0-0), tous les autres ont perdu.

Le LOSC, qui n’a d’ailleurs remporté aucun de ses 16 derniers matches de Coupe d’Europe (un record absolu pour un club français), s’est fait surclasser à domicile face à l’Ajax (0-2), l’OL n’a pas fait mieux en Russie en s’inclinant fort logiquement face au Zenit (2-0). Et que dire de Rennes, qui a pris un bouillon en Écosse face au Celtic Glasgow, avec une équipe certes remaniée, mais sans imagination ni envie. Résultat, hormis le PSG, il n’y a plus guère que l’OL pour espérer encore une qualification au printemps prochain, en 1/8e de finale de la Ligue des Champions au mieux, en 1/16e de finale de la Ligue Europa.

Voilà qui n’arrange pas les affaires de France à l’indice UEFA car pendant ce temps-là, l’Allemagne réalise une incroyable campagne européenne et que l’Italie limite plus que les dégâts. Pire, pour la première fois depuis très longtemps, la France devrait terminer derrière les Pays-Bas,voire même l’Écosse sur la saison en cours. Certaines voix s’élèveront sûrement pour dire que c’est sans doute bien mérité à la vue des prestations indigestes des clubs de L1 en Coupe d’Europe. On pourra difficilement leur donner tort…

Classement des nations au coefficient UEFA pour la saison 2018/19 (entre parenthèses, le nombre de clubs restants en compétition et le nombre de clubs qualifiés cette saison pour les compétitions européennes) arrêté au 29/11/19 :

- 1. Angleterre 11.571 (7/7)

- 2. Espagne 11.500 (7/7)

- 3. Allemagne 10.714 (7/7)

- 4. Pays-Bas 8.600 (4/5)

- 5. Italie 8.357 (6/7)

- 6. Ecosse 8.250 (2/4)

- 7. Portugal 8.100 (5/5)

- 8. France 6.833 (5/6)

Classement des nations au coefficient UEFA sur les cinq dernières saisons (entre 2014 et 2019) :

- 1. Espagne 94.855

- 2. Angleterre 83.462

- 3. Allemagne 66.784

- 4. Italie 64.082

- 5. France 54.415

- 6. Portugal 47.249

- 7. Russie 45.216

- 8. Belgique 36.900

- 9. Pays-Bas 34.950

- 10. Ukraine 33.300