La Roumanie n’est pas forcément connue pour son sens de la mesure. Avec notamment les exemples récents de Ianis Hagi (20 ans) ou encore Olimpiu Morutan (19 ans), les clubs et médias roumains s’enflamment très vite à propos de leurs jeunes talents. Il y a environ huit ans, un autre joueur connaissait pareille attention : Gabriel Torje. Formé au Politehnica Timișoara en même temps que l’ancien gardien de Manchester City, Costel Pantilimon, il grimpe facilement les échelons grâce à ses qualités techniques. Après deux saisons où il est devenu un titulaire indiscutable, il rejoint l’une des meilleures formations roumaines de l’époque, le Dinamo Bucarest. Comme un poisson dans l’eau, ce joueur polyvalent devient plus décisif et inscrit pas moins de 19 buts et délivre 26 passes décisives en 144 rencontres avec les Câinii Roșii (les chiens rouges).

S’il ne remporte aucun trophée avec le club de Bucarest, il tape dans l’œil de plusieurs écuries européennes. Manchester United, le Real Madrid ou le Borussia Dortmund se placent pour le natif de Timisoara tout comme le Paris Saint-Germain et Lille. On vous faisait d’ailleurs part de cet intérêt le 26 juillet 2011. « J’ai discuté avec Lille. Le Dinamo Bucarest veut 4 M€ minimum. Je sais aussi qu’un agent en France a parlé de Gabriel au PSG, mais pas moi. Le Dinamo a refusé récemment une offre de 3,5 M€ faite par Hambourg. Je pense que pour 4 M€ un transfert peut se conclure, 10 M€ c’est exagéré. Le joueur est ouvert, il n’a pas de destination favorite. Donc si un club se manifeste rapidement, l’affaire pourrait être entendue dès cette semaine » expliquait alors son agent, M. Cristea. Finalement, le dossier traînait en longueur et un accord était trouvé en toute fin de mercato avec l’Udinese.

Des débuts intéressants puis un parcours de baroudeur

En 2011/2012, le club du Frioul dispose d’une équipe de haut niveau. Quatrièmes la saison passée, les Zebrette disposent d’éléments intéressants dans leur effectif avec Roberto Pereyra, Samir Handanovic, Mauricio Isla, Dusan Basta, Mehdi Benatia ou encore Kwadwo Asamoah. Rapidement installé titulaire, il régale lors de ses premières titularisations avec deux passes décisives contre Lecce et une autre offrande face à l’AC Milan. Sa trajectoire semble prendre la pente ascendante. L’Inter Milan, l’AC Milan et même le FC Barcelone se mettent à surveiller le phénomène roumain. Toutefois, la carrière d’un footballeur professionnel peut parfois ressembler à un château de cartes. Un coup de vent et tout s’écroule. Moins performant à partir du mois d’octobre, il se dirige peu à peu sur le banc et perd son statut de titulaire. Parfois performant lors de ses rentrées, il ne parvient pas à inverser la tendance et se retrouve prêté à Grenade la saison suivante. Titulaire, mais loin d’être transcendant, il ne revient pas dans le Frioul et effectue un nouveau prêt avec l’Espanyol où il rencontre encore moins de réussite. Devenu persona non grata au sein de l’Udinese, il enchaîne deux nouveaux prêts avec Konyaspor et Osmanlispor.

Ne comptant définitivement pas sur lui malgré un retour en forme en Turquie, son club décide de laisser partir pour l’Akhmat Grozny en juillet 2016. En Russie, il ne s’acclimate pas et connaît même une blessure au dos qui perturbe sa saison. Il est alors prêté à Karabükspor puis au Dinamo Bucarest. Heureux de retourner au pays, il faisait part de son enthousiasme : « je suis heureux d’être retourné au Dynamo. Je voulais remettre un t-shirt rouge et blanc à nouveau. Depuis mon passage dans ce club, j’ai commencé mon parcours dans le football européen. Je n’oublierai jamais ce que j’ai appris ici et ce que j’ai appris. J’ai hâte d’entrer sur le terrain. » Avec 6 buts et 4 passes décisives en 26 matches, il retrouve toutes ses sensations. En fin de contrat avec l’Akhmat Grozny, il évolue désormais avec Sivasspor où il s’est bien adapté. Bien que décevante par rapport à son potentiel présumé, sa carrière s’est néanmoins bien passé sur le plan international. Sélectionné pour la première fois à 20 ans lors d’un match face à l’Albanie (1-1), il a régulièrement côtoyé la sélection avec pas moins de 56 capes lors desquelles il a inscrit 11 buts. Il a notamment participé à l’Euro 2016 avec les Tricolorii (Tricolores) et a marqué sa génération en Roumanie.