Suite à la fin de la dixième et dernière journée des éliminatoires, on connaît désormais 20 des 24 équipes qui participeront à l’Euro 2020. Les quatre dernières seront connues en mars suite à des barrages qui récompensent les équipes éliminées, mais qui ont eu de bons résultats en Ligue des Nations. S’il faudra patienter encore quatre mois pour connaître ces équipes, le tirage au sort aura lieu bien avant, le 30 novembre à Bucarest. Son mode de fonctionnement est pour le moins unique. Contrairement aux 15 précédentes éditions, l’Euro 2020 ne se déroulera pas dans un ou deux pays, mais dans 12 villes européennes. Une compétition à travers l’ensemble du Vieux Continent guidé par une volonté. Célébrer les 60 ans de l’épreuve.

Un tirage qui laisse peu de part au hasard

Les douze villes organisatrices sont regroupées par paires dans les 6 groupes du tournoi. Dans le groupe A, on retrouve Bakou (Azerbaïdjan) et Rome (Italie), dans le groupe B, Copenhague (Danemark) et Saint-Pétersbourg (Russie) alors que dans le groupe C, Amsterdam (Pays-Bas) et Bucarest (Roumanie) sont à l’honneur. Dans le groupe D, des matches se dérouleront à Londres (Angleterre) et d’autres à Glasgow (Écosse). Dublin (Irlande) et Bilbao (Espagne) seront les villes organisatrices du groupe E alors que Berlin (Allemagne) et Budapest (Hongrie) procéderont aux joutes du groupe F. La localisation des villes où se disputeront les matches aura son importance. En effet, chaque nation qualifiée pour l’Euro disposant d’un stade organisateur aura le droit de jouer à domicile lors de la phase de poules.

Dès lors, on sait que l’Italie se retrouvera dans le groupe A. Le Danemark et la Russie joueront dans le groupe B alors que les Pays-Bas figurent dans le groupe C. Disposant du stade de la finale, l’Angleterre est dans le groupe D, l’Espagne dans le groupe E et l’Allemagne dans le groupe F. Mais ce n’est pas tout puisque la politique vient jouer son grain de sel. Placée dans le chapeau 1 grâce à ses très bonnes performances en qualifications, l’Ukraine ne peut pas affronter la Russie (chapeau 2) suite aux tensions entre les deux pays autour de la Crimée. Sachant que l’Italie, l’Angleterre, l’Espagne et l’Allemagne figurent aussi dans le chapeau 1 et connaissent leur groupe, l’Ukraine est d’ores et déjà assurée d’être dans le groupe C en compagnie des Pays-Bas. Dernière tête de série, la Belgique rejoint donc le groupe B avec la Russie et le Danemark.

Des barrages qui bouleversent le tirage au sort

Mais encore une fois, un élément vient encore perturber ce tirage au sort, les barrages. Pour le moment 20 des 24 équipes sont connues et l’Islande, la Bulgarie, Israël, la Hongrie, la Roumanie, la Bosnie-Herzégovine, la Slovaquie, l’Irlande, l’Irlande du Nord, l’Écosse, la Norvège, la Serbie, la Géorgie, la Macédoine du Nord, le Kosovo et la
Biélorussie ont une ultime chance de participer à l’Euro. Étant donné que la Roumanie (groupe C), l’Écosse (groupe D), l’Irlande (groupe E) et la Hongrie (groupe F) disposent d’une ville organisatrice, en cas de qualification, ces quatre sélections seront automatiquement reversées dans leur groupe assigné. Pour ne pas procéder à un tirage au sort après les barrages qui se dérouleront en mars, la Finlande et le Pays de Galles, qui sont qualifiés et figurent dans le chapeau 4 se retrouveront soit dans le groupe A, soit dans le groupe B. Cela signifie qu’on connaît avant le tirage quasiment la composition du groupe B avec la Finlande ou le Pays de Galles en dernière inconnue.

Les quatre vainqueurs des barrages figureront donc dans les groupes C, D, E et F. Vendredi aura lieu un tirage au sort qui permettra de connaître la composition des barrages de la Ligue A et de la Ligue C. Les équipes qui composaient l’élite de la Ligue des Nations se sont toutes qualifiées à l’exception de l’Islande. Trois spots sont encore disponibles et il faut aller chercher parmi les membres de la Ligue C non qualifiés et qui n’ont pas terminé en tête de leur groupe de Ligue des Nations (Norvège, Écosse et Serbie). Quatre pays sont alors concernés : la Bulgarie, Israël, la Hongrie et la Roumanie. Trois de ces quatre nations rejoindront l’Islande, la dernière croisera le fer avec l’Écosse, la Norvège et la Serbie. Sachant que la Roumanie et la Hongrie accueilleront des matches de l’Euro 2020, leur position dans les barrages de la Ligue A ou C aura son importance. Seule nation organisatrice participant aux barrages de la Ligue B, l’Irlande recevra des matches du groupe E. Cela veut donc dire que l’Espagne - qui est organisatrice également et figure dans le groupe E - est assurée de jouer contre l’une des quatre équipes suivantes : Bosnie-Herzégovine, Slovaquie, Irlande et Irlande du Nord. Le tirage au sort aura lieu alors qu’on connaît déjà la disposition de 10 des 24 spots qualificatifs au sein des 6 groupes.

La France peut s’attendre à un tirage compliqué

Face à cela, les équipes qualifiées, mais qui ne connaissent pas encore leur groupe peuvent déjà commencer à imaginer les différents scénarios possibles. Dans le chapeau 2, ils sont quatre dans cette situation, la France, la Pologne, la Suisse et la Croatie. Ces sélections figureront dans les groupes A, D, E et F. Enfin, cinq équipes du chapeau 3 sont également dans l’expectative. Le Portugal, la Turquie, l’Autriche, la Suède et la République Tchèque peuvent encore être inscrit dans les groupes A, C, D, E et F. Cela promet déjà des affiches relevées. Pour la France, il faut s’attendre à un tirage compliqué pour un début de compétition. Le chapeau 2 oblige déjà les Bleus à jouer contre l’Italie, l’Angleterre, l’Espagne ou bien l’Allemagne.

Outre ces cadors du continent, l’équipe de France peut également se retrouver face à des formations solides qui figurent dans le chapeau 3. Affronter le Portugal, tenant en titre de l’épreuve et dernier vainqueur de la Ligue des Nations obligera la formation de Didier Deschamps de rapidement rentrer dans son tournoi sous peine de subir les événements. La Suède, quart de finaliste de la dernière Coupe du monde et la Turquie, qui a gêné les Bleus en qualifications pourraient également être une belle adversité. L’Autriche et surtout la République Tchèque semblent en revanche nettement à la portée des Tricolores. Enfin, la France a une chance sur quatre d’affronter la Finlande ou le Pays de Galles (si elle est dans le groupe de l’Italie). Le cas échéant, elle se retrouvera contre une équipe issue des barrages.

Le meilleur tirage pour les Bleus : Italie, France, République Tchèque et Finlande

Le pire tirage pour les Bleus : Espagne, France, Portugal, Bosnie-Herzégovine

Ce que l’on sait déjà des groupes de l’Euro 2020 :

- Groupe A : Italie, équipe du chapeau 2, équipe du chapeau 3, Finlande ou Pays de Galles

- Groupe B : Belgique, Russie, Danemark, Finlande ou Pays de Galles

- Groupe C : Ukraine, Pays-Bas, équipe du chapeau 3, vainqueur barrage Ligue A, C ou D

- Groupe D : Angleterre, équipe du chapeau 2, équipe du chapeau 3, vainqueur barrage Ligue C ou D

- Groupe E : Espagne, équipe du chapeau 2, équipe du chapeau 3, vainqueur barrage Ligue B

- Groupe F : Allemagne, équipe du chapeau 2, équipe du chapeau 3, vainqueur barrage Ligue A, C ou D

Pays hôte déjà qualifié en gras

Les chapeaux des équipes qui ne connaissent pas leur groupe

Chapeau 2 : France, Pologne, Suisse et Croatie

Chapeau 3 : Portugal, Turquie, Autriche, Suède et République Tchèque

Chapeau 4 : Pays de Galles, Finlande, vainqueur barrages Ligue A, vainqueur barrages Ligue B, vainqueur barrages Ligue C, vainqueur barrages Ligue D

Les quatre "mini-tournois" de barrages

Ligue A : Islande et trois équipes parmi Bulgarie, Israël, Hongrie et Roumanie

Ligue B : Bosnie-Herzégovine, Slovaquie, Irlande et Irlande du Nord

Ligue C : Ecosse, Norvège, Serbie et Bulgarie ou Israël ou Hongrie ou Roumanie

Ligue D : Géorgie, Macédoine du Nord, Kosovo et Biélorussie