C’est l’anecdote amusante du jour. Malo Rolland, gardien de but du Stade Pontivyen (National 3), va rencontrer Guingamp en 32èmes de finale de la Coupe de France, ce samedi à 15h, un club pour lequel il travaille. Le joueur est en effet responsable de la préformation des gardiens de but de l’EAG depuis 2017 (des U12 au U15). « Il y a eu beaucoup d’échanges et de chambrage avec les joueurs ainsi qu’avec le staff professionnel, a-t-il confié sur RMC Sport News. J’ai été formé pendant sept ans par Guingamp. C’est la belle histoire. Si on réalise l’exploit, j’irai sur la pointe des pieds au bureau et sur le terrain. »

Actuellement gardien de l’effectif morbihannais, Mario Rolland aurait pu être celui du club costarmoricain. Il a longtemps été le quatrième gardien de Guingamp, jusqu’en 2015, sans jamais réussir à passer dans le monde professionnel. Il y a notamment côtoyé Tanguy Ndombele, James Léa-Siliki, Marcus Coco et Ludovic Blas. Son père, Gilles Rolland, est lui un ancien joueur professionnel, passé à Guingamp, au RC Paris et à Rouen. Pour la rencontre de cet après-midi, bien que supporter de Guingamp le reste de l’année, il assure qu’il sera à fond dans son match. « J’aurai à cœur de bien faire. Pendant sept ans à Guingamp, j’ai beaucoup appris. En plus, c’est le staff de Jocelyn Gourvennec qui m’a formé et m’a permis d’en arriver là. Si j’arrive en 32èmes de finale avec mon club, c’est en partie grâce à eux. »