Le 10 octobre dernier, Toulouse se séparait de son entraîneur Alain Casanova. Une décision prise d’un consentement mutuel entre les deux parties. L’ancien technicien toulousain avait en effet été victime de menaces de mort après le derby perdu par le TFC face à Bordeaux. Présent en conférence de presse avant le déplacement au Stadium, l’entraîneur du LOSC Christophe Galtier a tenu à défendre son collègue évincé.

Et le coach nordiste en a profité pour taper du poing sur la table. « Il n’est jamais jamais agréable de démissionner pour des menaces. On est exposé. Si, en plus, on menace nos familles et nos proches, le métier va devenir très difficile. Ça ne peut pas passer comme une lettre à la poste. Alain Casanova a tout mon soutien. Qu’attend-on ? Qu’un barjot ou un abruti agresse un entraîneur ? Au nom de quoi ? Des résultats ? Dans le foot, il y aura toujours un premier et un dernier, » a ainsi commenté Galtier.