Mercredi dernier, le Real Madrid a beaucoup fait parler de lui pendant et après son huitième de finale aller de Ligue des Champions. Entre un but refusé à l’Ajax Amsterdam et le carton jaune reçu par Sergio Ramos, les Merengues ont fait polémique. Mais surtout Ramos. Avant la rencontre, le défenseur madrilène savait qu’il serait privé de huitième de finale retour en cas de carton jaune. Voyant son équipe gagner 2-1, l’Espagnol aurait donc forcé l’arbitre à l’avertir en toute fin de match. Visiblement confiant pour le match retour, l’international ibère aurait donc fait exprès d’être sanctionné afin d’aborder les quarts de finale sans aucune menace de suspension. Un fait qui, s’il est avéré, pourrait valoir une plus lourde suspension au joueur (2 matches).

Face à la polémique, Ramos a donc décidé de s’expliquer dans les colonnes de Marca. « Tout ceci me surprend beaucoup. Moi je parlais d’avoir forcé la faute, une faute qui était inévitable, pas de forcer le carton (jaune). Je n’ai pas eu d’autre choix. C’était une contre-attaque très dangereuse à la 88e minute, dans un match ouvert où la qualification était en jeu. C’est pour ça que j’ai dit que j’aurais menti si j’avais dit que je ne savais pas pour la suspension. Moi je faisais référence à la faute qui était inévitable, c’est ce que j’ai voulu dire quand j’ai dit que dans le monde du football, il faut parfois prendre des décisions compliquées. Si j’avais voulu forcer la suspension, je l’aurais fait pendant la phase de poules, lors du match face à la Roma, quand nous étions déjà qualifiés, ou lors du dernier match face au CSKA Moscou ». Convaincant ?