Zlatan Ibrahimovic explose les records de l’autre côté de l’Atlantique, et ce, même en-dehors des terrains. Arrivé au Los Angeles Galaxy en mars 2018, l’attaquant, bloqué par la réglementation de la fédération américaine, ne touchait jusque-là "que" 1,5 million de dollars. Ce n’est désormais plus le cas selon l’association des joueurs de MLS (MLSPA).

Le Suédois aura patienté pendant près d’un an pour devenir le joueur le mieux payé de Major League Soccer. L’ancien du Paris Saint-Germain touche désormais 7,2 millions de dollars par an. Un montant qui lui permet de s’emparer d’un record détenu aux USA par Sebastian Giovinco et ses 7.1 millions de dollars chez les Reds de Toronto en 2017 et 2018

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10