Dix jours de rêve. Sélectionné avec les U19 du Portugal, Fabio Silva (17 ans) s’est offert un triplé en amical face à l’Italie (4-1) le 11 octobre. Un but du droit, un du gauche et un de la tête en l’espace d’une petite heure de jeu. Ce samedi, face à Coimbrões (0-5, Coupe du Portugal), le jeune attaquant portugais a inscrit son premier but en professionnel avec le FC Porto. Titularisé par Sergio Conceição, le natif de Rio Tinto n’a pas manqué l’occasion de se mettre en évidence contre une équipe de niveau inférieur (équivalent du National 1). À 17 ans et 3 mois, à l’occasion de sa 7e apparition avec les pros cette saison, il est ainsi devenu le plus jeune buteur de l’histoire des Dragões.

« Premiers pas vers un des objectifs de la saison. Très heureux d’avoir marqué mon premier but pour le FC Porto et d’entrer à nouveau dans l’histoire de ce grand club », a-t-il confié sur ses réseaux sociaux. Un record de précocité prévisible pour le phénomène portista, mis en lumière la saison passée lors du parcours en Youth League (9 réalisations en autant de rencontres). Âgé de 16 ans lors du sacre européen des U19 lusitaniens, il s’est vu offrir une revalorisation salariale cet été, son bail courant toujours jusqu’en juin 2022 avec une clause libératoire fixée à 25 M€, preuve que son club formateur compte sur lui.

La Juve et l’Atlético déjà sur le coup

Seulement, ses récents états de service ont éveillé la curiosité d’écuries plus huppées. O Jogo nous apprend ainsi que la Juventus Turin et l’Atlético de Madrid se sont mis en tête de le recruter lors du prochain mercato estival. Jorge Nuno Pinto Da Costa, président du FCP, a bien senti l’agitation naissante autour de sa starlette. Alors, toujours d’après le quotidien sportif portugais, il lui prépare déjà un nouveau bail, avec un salaire et une clause très largement revue à la hausse pour éloigner tout ce joli monde. Les deux parties se sont ainsi données rendez-vous l’été prochain, à l’approche de son 18e anniversaire, pour valider tout cela.

Le vestiaire portista, en attendant, le couve. « Le meilleur est à venir petit frère. Bravo. C’est le premier d’une longue série », ainsi lancé l’attaquant brésilien Tiquinho Soares, imité par le portier argentin Augustin Marchesin. « Bravo ! On continue comme ça ! » Pepe aussi y a été de son compliment. « Casse tout mon grand ! Mon grand non, mon petit ahahahhahhah », a lâché le vétéran international portugais. Des aînés sous le charme qui lui offrent un climat parfait pour travailler et progresser. « Le message que je lui transmets et que tous ceux qui travaillent avec lui transmettent, c’est humilité et travail. Fabio est fier de ce qu’il fait, mais il est déjà pleinement concentré sur ses prochains objectifs », a expliqué son père et conseiller Jorge Silva.

Porto le couve

Ancien défenseur international lusitanien (2 capes), champion du Portugal en 2000 avec Boavista, ce dernier sait que le plus dur commence. « Il faut rester concentré sur le travail et se fixer de nouveaux objectifs. À seulement 17 ans, il est encore dans une phase de maturation et peut gagner en volume physique. Mais ce ne sera jamais sa principale caractéristique. Il a bien plus de qualités que cela. C’est un attaquant très fort en rupture, sur les appels de balle. Il pense plus vite que les autres, se place bien entre les lignes et offre toujours une solution à ses partenaires », a-t-il glissé, reconnaissant que le club lui offrait tout ce dont son fils avait besoin. « Le FC Porto lui permet de travailler tous les aspects du jeu. Dans le groupe professionnel, il ne manque absolument de rien », a-t-il conclu, laissant donc entendre qu’un départ n’était absolument pas à l’ordre du jour.

« Il y a des clubs qui ont voulu actionner la clause de Fabio la saison passée, mais Fabio est très concentré sur le FC Porto, il veut laisser sa trace et pense exclusivement au FC Porto. Fabio a encore deux ans de contrat, ce qui est permis légalement. Seulement, à partir de 18 ans, il pourra signer un meilleur contrat, mais nous sommes tranquilles et le FC Porto aussi. Il veut gagner un titre pour sa première année en équipe première », a-t-il ajouté au micro de Radio Renascença ce lundi. Sélectionné par le Guardian parmi les 60 meilleurs U17 du Monde en 2019, Fabio Silva confirme, étape après étape, qu’il a tout d’un grand en devenir. Pour le plus grand bonheur de Porto et du Portugal, qui découvre avec plaisir, quelques mois après l’éclosion de João Félix, un nouvel adolescent plein de talent.