88,2 millions d’euros. Voici la somme colossale qu’a déjà récupérée Benfica sur le marché des transferts. Mercredi, le journal Record a expliqué que l’écurie portugaise avait déjà touché un joli petit pactole grâce à ses joueurs prêtés et aux options insérées. Luka Jovic, Raul Gimenez ou encore Talisca en font partie. Mais d’autres pourraient encore rapporter gros comme André Carrillo (prêt payant de 4 M€ à AL-Hilal avec option d’achat de 15 M€ à lever d’ici le 30 juin), Bruno Varela (prêt avec OA de 5 M€ à l’Ajax Amsterdam), Cristian Lema (prêt à Peñarol avec OA à 3 M€), Facundo Ferreyra (prêt à l’Espanyol avec OA à 8 M€) et Lisandro Lopez (prêt à Boca avec OA à 4 M€). De quoi remplir les caisses d’un club habitué à gagner des millions grâce aux ventes de ses meilleurs éléments.

Cet été 2019, plusieurs d’entre eux sont d’ailleurs courtisés par ce qui se fait de mieux en Europe. En tête de liste, on retrouve le jeune et talentueux João Felix. Auteur d’une bonne saison, le joueur âgé de 19 ans a enchaîné les buts lui qui a trouvé la mire à 20 reprises toutes compétitions confondues. Le natif de Viseu s’est notamment illustré sur la scène européenne lui qui a planté trois buts en six apparitions en Ligue Europa. Ce qui n’est pas passé inaperçu. Les meilleurs clubs du Vieux Continent sont tombés sous son charme. L’Atlético de Madrid, le Barça ou la Juventus ont été séduits. Idem pour le Real Madrid et les deux clubs de Manchester, qui auraient tous offert de payer sa clause de 120 millions d’euros. Mais les Skyblues auraient une longueur d’avance selon le Correio da Mahna. Toutefois, Benfica ne compte pas se laisser faire et espérerait faire prolonger et augmenter sa pépite dont le contrat prend fin en juin 2023.

Benfica attaqué de toutes parts

Il y a une semaine, le directeur sportif de Benfica, Rui Costa a mis les barbelés autour du joyau portugais. « Il ne s’agit pas de se tromper sur qui que ce soit, mais en ce moment, grâce au travail du président, Benfica n’est pas préoccupé, et encore mois dépendant, de l’argent de la vente de João Felix ou Ruben Dias, pour ne citer qu’eux. Nous voulons qu’ils restent, qu’ils grandissent encore un peu plus et qu’ils fassent grandir l’équipe. Ce serait une réussite pour le club ». Comme João Felix, Ruben Dias (22 ans) attise aussi les convoitises. Manchester United et l’Atlético de Madrid, deux clubs qui cherchent à se renforcer en défense, ont coché le nom de l’international portugais. Mais les Aguias, qui ne sont donc officiellement pas vendeurs, seront très difficiles à convaincre. L’année dernière, ils étaient restés fermes malgré les assauts répétés de l’Olympique Lyonnais.

Ruben Dias avait d’ailleurs prolongé son contrat jusqu’en 2023 dans la foulée. Sa clause, elle, est fixée à 60 millions d’euros. Benfica devra aussi gérer le cas de Gedson Fernandes (20 ans). Lié à son club jusqu’en 2023, le milieu de terrain est ciblé par Manchester United, Liverpool et Tottenham, qui serait le plus intéressé. Lui aussi dispose d’une clause libératoire fixée à 120 millions d’euros. Mais la presse anglaise indiquait qu’il pourrait partir pour moins. Son coéquipier Florentino Luis (19 ans, sous contrat jusqu’en 2023) lui, a une clause fixée à 60 millions d’euros. Ses courtisans, Manchester City et l’AS Roma, sont prévenus. Pour rappel, le milieu a été un temps lié au PSG. Les pépites formées à Benfica attirent donc les regards et les meilleurs clubs du monde. Il reste à savoir si les Portugais réussiront à résister à des offres mirobolantes.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10