Le FC Barcelone a disputé cinq rencontres amicales cet été. Sur le plan comptable, on compte une défaite contre Chelsea (2-1), puis deux victoires, face au Vissel Kobe (2-0), Arsenal (2-1) et Naples (2-1, 4-0). On a encore, comme ce fut souvent le cas l’an dernier, vu des Baugranas en manque d’inspiration dans les derniers mètres, et c’est souvent sur des exploits individuels que les Catalans ont fait des différences. Seule la deuxième rencontre face aux Napolitains, la dernière, aura été satisfaisante. Des lacunes dans l’animation offensive encore plus flagrantes en l’absence de Lionel Messi, qui n’a pas encore enfilé la tunique à damiers cet été. Certains joueurs ont tout de même réussi à se mettre en avant, à l’image de Frenkie de Jong, qui enchante déjà le Camp Nou, ou de Carles Pérez, qui a montré de belles choses sur le flanc gauche de l’attaque barcelonaise. Mais s’il y en a un qui a survolé les rencontres de l’équipe, c’est bien Riqui Puig.

Très utilisé par Ernesto Valverde - avec quatre titularisations - le milieu de terrain de 19 ans seulement a montré une aisance déconcertante. Ses qualités techniques et sa vision du jeu extraordinaire étaient déjà connues de tous, lui qui brille régulièrement avec l’équipe B du Barça, mais il y avait forcément des doutes quant à sa capacité à reproduire ses performances au niveau supérieur. Ce qui a le plus impressionné en Catalogne, c’est qu’il n’a pas peur de prendre le jeu à son compte, et n’hésite pas à prendre des risques ou à aller de l’avant plutôt que de chercher la facilité. « Un joueur qui fait se lever le public », pouvait-on lire dans le quotidien catalan Sport. Nostalgiques de Xavi et Iniesta, beaucoup voient en lui la relève tant attendue de ces deux hommes. Un talent générationnel capable d’écrire l’histoire du club.

Ernesto Valverde ne veut pas faire de lui un joueur de l’équipe première

Beaucoup de supporters et de journalistes souhaitent le voir en A, estimant qu’il n’a plus rien à faire avec l’équipe filiale du champion d’Espagne qui évolue en troisième division. « Mon équipe, c’est le Barça B, il y a beaucoup de monde au milieu chez les A et les opportunités sont chères, mais je tenterai d’en profiter quand j’en aurai la chance. J’aimerais beaucoup être en équipe première, mais je ne suis pas pressé, et le Barça va très bien comme ça », a-t-il lancé après le trophée Gamper. Un invité surprise sur lequel le tacticien n’avait peut-être pas compté au départ. Dès lors, on peut se poser une question : pourquoi n’est-il toujours pas membre de l’effectif d’Ernesto Valverde ?

« Il sera joueur de l’équipe B parce qu’on pense que c’est ce qu’il y a de mieux. C’est un avantage, parce qu’il pourra aussi jouer avec l’équipe première », a expliqué l’entraîneur, faisant grincer des dents du côté de la Ciudad Condal. Riqui Puig devra donc, dans un premier temps du moins, se contenter de la troisième division, en espérant grappiller des minutes par ci par là, en Copa del Rey notamment, avec l’équipe première. Une licence avec l’équipe B lui permettra de jouer avec les deux équipes, ce qui ne serait pas possible s’il était enregistré en tant que joueur de l’équipe A. Vinicius Junior était par exemple inscrit comme joueur de l’équipe B du Real Madrid la saison dernière, et il a pourtant enchaîné les rencontres sous les ordres de Santiago Solari avant sa blessure. Il est ainsi tout à fait possible, dans un monde utopique, de voir Puig être titulaire ou du moins régulier dans ce FC Barcelone même en étant considéré comme membre de l’équipe B.

Un prêt à l’étude

Il faut dire que les places sont très chères dans l’entrejeu barcelonais, et la décision d’Ernesto Valverde peut aussi se comprendre : ne vaut-il pas mieux jouer régulièrement avec les B et espérer être présent de temps en temps avec les A que de jouer très rarement avec les A ? Au milieu de terrain, on compte jusqu’à dix joueurs pour trois postes : Sergio Busquets, Ivan Rakitic, Arturo Vidal, Sergi Roberto, Frenkie de Jong, Arthur, Carles Aleñá, Philippe Coutinho, Rafinha et Riqui Puig. Certains joueurs de cette liste ont de grandes chances de quitter le Camp Nou dans les prochains jours, mais force est de constater que Puig a bon nombre de joueurs plus expérimentés, plus aguerris et plus fiables devant lui.

Mais une chose est sûre, contrairement à celui qui est considéré comme le joueur le plus prometteur dans les rangs du club catalan actuellement, rares sont les joueurs qui peuvent se vanter d’avoir l’ADN Barça dans cette belle liste. L’hypothèse d’un prêt avait un temps été envisagée, et Xavi Hernandez lui avait même proposé un séjour à Al-Sadd, le club qatari entraîné par le légendaire milieu de terrain du Barça. Puig avait cependant refusé cette proposition. Pourtant, la Cadena SER insiste encore ce lundi : le Barça estime que la meilleure solution pour continuer à grandir est un prêt dans une équipe de premier plan. Une possibilité qui pourrait convaincre le principal concerné. Le club et le joueur sont donc face à un sacré dilemme : tenter le pari de se faire une place au Barça quitte à échouer et passer la saison sur le banc ou faire ses valises temporairement pour obtenir plus de temps de jeu ailleurs ? Du haut de ses 19 ans, Puig est déjà à un tournant de sa carrière...

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10