Le Real Madrid n’était pas dans les meilleures dispositions pour recevoir l’Espanyol. Confrontée à une cascade de blessures (Marcelo, Bale, Hazard, Lucas Vazquez, Asensio et James Rodriguez), la Casa Blanca se présentait avec une composition remaniée. Zidane titularisait Vinicius pour la 5e fois de la saison en Liga seulement, et Rodrygo aux côtés de Benzema. Mendy également débutait la rencontre. Certes, les troupes madrilènes n’étaient pas dans les meilleures dispositions mais en face, c’est le 19e de Liga qui se présentait. N’ayant plus gagné le moindre match depuis le 27 octobre, les Catalans avaient des allures de victime expiatoire parfaite.

Désireux d’imposer son rythme et de prendre rapidement les devants face à la moins bonne défense de Liga, le Real Madrid s’offrait de longues séquences de conservation de balle dès le début de rencontre. L’Espanyol résistait plutôt bien en répondant par un pressing efficace mais le talent allait faire la différence. En jambes, Vinicius se distinguait une première fois. Lancé sur le côté gauche, le jeune Brésilien effaçait son adversaire avant de butter sur Diego Lopez (6e). Valverde rodait mais sa reprise passait à côté. Sur un corner mal dégagé, Rodrygo manquait aussi le coche (12e), alors que le plat du pied de Benzema n’inquiétait pas suffisamment le portier adverse (14e).

Varane et Benzema buteurs, Mendy voit rouge

Les Pericos profitaient d’une légère baisse de régime merengue pour inquiéter un Courtois brillant sur cette tête de Granero (27e). Le Real se reprenait vite et finissait fort cette première période. Diego Lopez devait une nouvelle fois s’employer sur cette énorme frappe de Valverde (36e), puis sur ce tir en angle fermé de Vinicius (43e). En revanche quelques minutes auparavant, l’ancien gardien du Real Madrid ne pouvait que s’incliner face à Varane. En position de neuf, le Français recevait une passe parfaite de Benzema pour mettre les siens devant au tableau d’affichage (1-0, 37e) à la pause. En seconde période, les troupes de Zinedine Zidane connaissait un petit passage à vide, d’autant qu’elles ne menaient que d’un petit but.

Benzema manquait la balle de break face à Diego Lopez après cette belle ouverture de Valverde (53e) mais dans le jeu, le Real se montrait beaucoup moins consistant, laissait davantage le ballon à son adversaire, et souffrait même parfois. La rencontre entrait dans un faux rythme et seules les percussions de Vinicius permettaient de frémir un peu (58e, 60e, 71e). Sur cette dernière, Benzema ratait le cadre et laissait encore une petite chance à l’Espanyol de revenir. Une mauvaise surprise pouvait se profiler lorsque Courtois devait rester vigilant face à Rota (77e). Heureusement pour le club de la capitale, Benzema mettait enfin son équipe à l’abris en convertissant ce ballon déposé par Valverde (2-0, 79e). En attendant le match du Barça contre Majorque ce soir (à suivre en live commenté sur Foot Mercato), le Real Madrid prend trois points d’avance sur son grand rival. Petit point noir de la journée, Ferland Mendy a été expulsé en fin de match. Sans Marcelo blessé, Zidane va devoir trouver une solution pour le poste lors du prochain match de Liga.

Revivez le film de la rencontre sur notre live.