Ce dimanche soir, le Paris Saint-Germain s’est imposé sur le score de deux buts à zéro, à Lille, contre le LOSC. Les deux buts de la rencontre ont été inscrits par l’inévitable Neymar. Le Brésilien du Paris SG semble être dans la forme de sa vie (au moins à Paris) et a trouvé deux fois le chemin des filets, d’une sublime frappe de l’entrée de la surface après un beau jeu à Verratti, puis une seconde fois sur un penalty, obtenu par Kylian Mbappé, où il n’a pas tremblé.

De bon augure donc pour le rendez-vous des huitièmes de finale de la Ligue des Champions contre le Borussia Dortmund, qui dispose aussi d’un attaquant solide, avec sa recrue Erling Braut Håland. Thomas Meunier, le latéral droit du Paris SG, préfère lui, évoquer les deux autres éléments offensifs qui distribuent le jeu et marquent des buts. Il en aurait même presque oublié Mauro Icardi, qui, faute de service correct, disparait des radars lors d’une rencontre.

Impliqué sur 101 buts du PSG sur ses 75 matches joués

« Oui. Je ne vais pas dire qu’on s’y habitue. C’est malheureux, mais quand il ne met qu’un but ou ne fait qu’une passe décisive, on se dit "ouais, il n’a pas fait un grand match". Mais en réalité c’est juste sensationnel ce qu’il fait. Pour Angel et Kylian, c’est la même chose, ils sont toujours décisifs. On aura toujours besoin d’eux et c’est une chance pour nous de les avoir dans l’équipe », a détaillé le défenseur belge.

Son entraîneur, Thomas Tuchel, lui, n’y a pas été par quatre chemins en conférence de presse. « Oui, il possède une capacité incroyable pour accélérer et pour dribbler. Il a parfois été exceptionnel. Cela fait des semaines qu’il évolue à ce niveau et qu’il nous offre des matchs de ce calibre tous les trois jours. C’est un garçon qui est capable à la fois de faire des choses simples et exceptionnelles dans la minute suivante. Je suis content pour lui, car cela va lui donner beaucoup de confiance », a lâché l’Allemand. Neymar, depuis qu’il est à Paris, c’est 75 matches, 66 buts et 35 passes décisives. Chaleur.