Dans le cadre de la huitième journée de Ligue 1, l’Olympique Lyonnais accueillait le FC Nantes au Groupama Stadium. Onzième au classement avant le début de la rencontre, l’OL devait absolument se rassurer devant son public. Pour y parvenir, Sylvinho alignait un 4-3-3 avec les titularisations de Marçal, Marcelo. Jeff-Reine Adélaïde et Houssem Aouar effectuaient leur retour dans le onze. Côté nantais, Christian Gourcuff optait pour un 4-2-3-1 et titularisait Cristian Benavente pour la première fois de la saison. Quatrième au classement, le FC Nantes pouvait frapper un grand coup en cas de succès.

Dans les premières minutes, l’OL se faisait surprendre par une formation nantaise qui évoluait haut sur le terrain. Les hommes de Christian Gourcuff se procuraient la première opportunité du match. Sur un ballon mal renvoyé par la défense lyonnaise, Benavente décochait une belle volée et obligeait Lopes à détourner en corner (11e). Il fallait attendre la 34ème minute pour entrevoir une première occasion lyonnaise. Sur la gauche, Moussa Dembélé débordait et centrait pour Aouar dont la tête était repoussée miraculeusement par Lafont (34e).

L’incroyable bourde de Marçal

L’OL se montrait plus à son avantage en fin de premier acte. Bien lancé par Traoré, Depay profitait de l’écran de Dembélé pour se retrouver seul face à Lafont. L’international néerlandais perdait son duel face au portier nantais (37e). Juste avant la pause, l’Olympique Lyonnais manquait l’ouverture du score. Sur la droite, Depay s’arrachait et distillait une offrande à Traoré qui butait sur Lafont (45+1). Au retour des vestiaires, l’Olympique Lyonnais se faisait surprendre sur une erreur monumentale de Marçal. Bien décalé sur la droite par Benavente, Moutoussamy filait sur la droite et prenait de vitesse Marçal mal positionné sur ce coup.

L’ancien Guingampais tentait de dégager le ballon avec un double contact mais celui-ci surprenait Lopes qui devait s’incliner (0-1, 59e). Vexés, les Lyonnais partaient à l’assaut des buts nantais. Bien lancé par Depay, Terrier voyait sa frappe enroulée bien repoussée par Lafont, Cornet qui avait bien suivi se heurtait à nouveau à un Lafont impérial (63e). Médusé, l’OL sans solution se heurtait au bloc nantais extrêmement solide et discipliné. Seul joueur capable de sonner la révolte, Depay tentait seul de forcer la décision mais sa frappe était repoussée par Lafont (80e). En fin de match, Nantes manquait le break d’un rien. Coulibaly fixait bien la défense lyonnaise et décalait Bamba dont l’intérieur du pied passait juste à côté (87e). Grâce à ce succès, le FC Nantes prenait provisoirement les commandes de la Ligue 1.

Retrouvez le film du match sur notre live commenté.

L’homme du match : Lafont (8) : prestation XXL pour le gardien nantais. Le début de la rencontre a pourtant été très calme pour le portier alors que les deux équipe se cherchaient. Il a capté son premier ballon peu avant la demi-heure de jeu (26e) avant de devoir s’employer. Il a commencé sur un arrêt réflexe face à une tête à bout portant d’Aouar (35e), puis devant la frappe croisée de Depay (37e) ou encore face à Traoré (45e+1). Intraitable, il a continué à dégoûter les attaques lyonnaises avec un double arrêt face à Terrier fraîchement entré en jeu (63e). Il en a été de même sur la frappe enroulée de Néerlandais de l’OL (80e). Au total, il a effectué pas moins de sept arrêts importants à son équipe qui repart avec les trois points de la victoire et un clean sheet.

Olympique Lyonnais

- Lopes (5) : le portier lyonnais n’a pas eu grand chose à faire dans le premier acte. L’international lusitanien effectue une belle parade sur une frappe déviée de Benavente (11e). Ne peut absolument rien faire sur le but de Moutoussamy (0-1, 59e).

- Dubois (5,5) : après avoir souffert dans les premières minutes, le latéral droit lyonnais a rassuré défensivement. Ses interventions pleine d’autorité face à Simon ont fait du bien à sa défense. A essayé d’apporter sur le plan offensif en effectuant pas mal de montées dans son couloir. Averti (54e) pour une faute évitable sur Benavente. Une prestation plus que correcte dans le marasme lyonnais.

- Marcelo (5,5) : pour son retour dans le onze, le défenseur central brésilien était attendu. Averti rapidement (9e) il a cherché à stabiliser sa défense avec des interventions judicieuses et des duels remportés. L’intéressé a tenté de faire monter son équipe en jouant souvent vers l’avant.

- Denayer (5) : le défenseur central belge s’est montré solide notamment dans les duels. Ce qui a permis à sa défense de rester sereine malgré les assauts nantais dans le premier acte. Toujours soucieux de relancer proprement. Remplacé à la 84e par Jean Lucas qui n’a rien apporté en quelques minutes passées sur la pelouse.

- Marçal (3) : le latéral gauche brésilien fêtait sa première titularisation de la saison. Il a souffert comme l’ensemble de ses partenaires en début de match avant de se montrer plus à son avantage. Quelques prises d’initiatives offensives en fin de premier acte. Coupable sur l’ouverture du score nantaise où son positionnement fait clairement débat. Il tente un double contact qui termine finalement dans les buts de Lopes (0-1, 59e). Une prestation à oublier.

- Reine-Adélaïde (3,5) : bougé en début de match, l’ancien Angevin a essayé de faire monter le bloc lyonnais en jouant vers l’avant. Pas mal de ballons perdus cependant. Peu à son avantage cet après-midi, il est remplacé à la 61e par Terrier qui a apporté du mouvement à l’attaque lyonnaise. L’ancien Lillois perd son duel face à Lafont suite à un caviar de Depay (63e).

- Thiago Mendes (3,5) : travailleur de l’ombre, le milieu brésilien s’est avéré précieux dans la récupération du ballon (15 ballons récupérés dans le premier acte). Un peu plus de déchet dans son jeu qu’à l’accoutumée. Très peu d’impact sur le jeu de son équipe cet après-midi.

- Aouar (3) : pour son retour dans le onze lyonnais, le jeune milieu de terrain n’a pas toujours été très heureux dans ses initiatives. Il a essayé d’orienter le jeu de son équipe avec plus ou moins de réussite. Bien servi par Dembélé, sa tête a été repoussée par Lafont (34e). N’a jamais réussi à mettre du rythme dans le match ou à faire la différence techniquement. Une prestation qui ne devrait pas lui offrir les faveurs de son coach...

- Traoré (2) : impliqué dans le travail défensif, l’ancien joueur de l’Ajax n’a quasiment rien apporté offensivement dans le premier acte (quinze ballons perdus en 45 minutes). Seule sa transmission dans la profondeur pour Depay s’est avérée intéressante (37e). Aurait pu ouvrir le score avant la pause sur un caviar de Depay (45+1). Remplacé par Cornet au retour des vestiaires. L’international ivoirien a apporté par sa percussion et par sa disponibilité dans le couloir droit.

- Dembélé (3) : l’attaquant rhodanien a vécu un premier acte compliqué. Très peu touché par ses partenaires, il s’est évertué à peser sur la défense nantaise et à souffrir pour le collectif. Son écran qui profite à Depay et son excellent centre pour Aouar montrent son désir d’être impliqué collectivement (34e, 37e). A disparu de la circulation au retour des vestiaires.

- Depay (5,5) : l’international néerlandais a essayé de secouer le cocotier. Toujours en mouvement, il a navigué sur tout le front de l’attaque lyonnaise pour tenter de percer le coffre-fort nantais. L’ancien Mancunien perd son duel face à Lafont (37e) avant de servir sur un plateau Traoré (45+1). A la baguette, il a pris le jeu lyonnais à son compte. Son excellent service pour Terrier aurait pu être décisif (63e). Prend ses responsabilités en essayant de débloquer la situation seul, mais sa frappe est bien renvoyée par Lafont (80e).

FC Nantes

- Lafont (8) : voir ci-dessus.

- Appiah (6) : le côté droit nantais n’a pas été le plus dangereux dans ce match. De plus, il a très vite écopé d’un carton jaune à la suite d’une faute sur Aouar (14e). La donne a changé au fil des minutes où il a remporté ses duels et a lancé notamment Moutoussamy dans la profondeur.

- Girotto (7) : tout comme son coéquipier de la défense centrale, il a été propre sur les interventions lyonnaises qui se sont multipliées sur la fin de la première période. Une prestation qui s’est étendue au retour des vestiaires avec des duels remportés notamment face à Depay ou encore Dembélé.

- Pallois (7) : il a été l’un des hommes forts de Nantes. Des interventions, de nombreux duels remportés, des interceptions et tout cela a permis à Nantes de se montrer très serein face à un Lyon en manque d’efficacité. Le défenseur a continué sur ses prestations du début de saison.

- Fabio (5) : le latéral gauche a été celui qui a touché le plus de ballons du match sans pour autant en avoir profité à chaque fois. Son match n’a pas pris la même direction que son homologue à droite. Lui n’a pas vraiment pris le meilleur sur les Lyonnais, mais il a été accompagné par Pallois qui veillait.

- Touré (6) : le capitaine nantais a été moins en évidence que Abeid, notamment dans les duels, et dans le cœur d’un jeu beaucoup assez brouillon en première période. Par la suite, il a profité de la supériorité nantaise pour essayer de lancer des offensives avec des passes globalement précises.

- Abeid (6,5) : le milieu de terrain le plus en forme dans ce match où le jeu a été assez brouillon de la part des deux équipes. Son jeu de passe a fait beaucoup de bien dans le jeu tout comme son implication dans les tâches défensives. Il aurait pu être un peu plus important sur coup de pied arrêté, mais son coup franc aux abords de la surface a terminé dans le mur lyonnais (57e).

- Moutoussamy (6) : Sur son côté, l’ailier a bien trop souvent buté sur Marcal dans un premier temps avant d’être entreprenant ensuite. Il a pris de plus en plus souvent le meilleur sur ce même Marcal et son esprit combatif aurait pu lui permettre d’ouvrir de manière chanceuse le score mais le but a finalement été attribué au latéral lyonnais contre son camp (59e). Remplacé par Blas (81e) qui lui n’est pas totalement rentré dans son match.

- Benavente (6,5) : tout comme la dynamique du match, le milieu offensif s’est illustré au début des deux périodes de jeu. Il aurait pu ouvrir le score sur une reprise de volée à l’extérieur de la surface, qui a été déviée par Marcelo a dû obliger Lopes à s’employer (11e). Remplacé par Louze (68e) qui a perdu quelques ballons et a été l’auteur de quelques fautes.

- Simon (6,5) : tout comme son homologue, l’ailier a eu du mal face à un Dubois en forme. Son apport offensif en a donc pris un coup. Il a été un peu plus entreprenant encore au début de la seconde période alors que Nantes reprenait l’avantage dans le jeu puisque ses accélérations ont eu tendance à faire la différence. Remplacé par Bamba (75e) qui s’est montré à son avantage dans ce dernier quart d’heure.

- Coulibaly (4) : aligné sur le devant de l’attaque, il n’a pas été très expressif puisqu’il s’agit du joueur qui a touché le moins de ballons en première période. Aucune frappe avant la fin du premier acte et quasiment aucun duel remporté. L’une de ses rares occasions a été facilement captée par Lopes (57e).

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10