Le Parc des Princes n’avait pas vu Neymar depuis le 5 octobre dernier, lors d’un PSG-Angers qui avait tourné à la démonstration (4-0). Touché à la cuisse lors de la trêve internationale qui suivait et absent jusqu’à ce vendredi soir, le Brésilien a de nouveau pris son mal en patience avant de pouvoir refouler la pelouse du stade parisien. Pour mieux épater ensuite ? Titularisé sur le côté gauche de l’attaque parisienne face au LOSC, le numéro 10 a livré une prestation très décevante, marquée par de nombreuses erreurs techniques et pertes de balle (17 au total).

Noté 5 par notre rédaction, Neymar a en effet semblé vouloir parfois trop en faire. Et a raté des choses parfois très simples, des contrôles comme des conduites de balle. Forcément, sa performance ne sera pas jugée trop sévèrement en raison de son logique manque de rythme. En zone mixte, le capitaine du PSG, Thiago Silva, est revenu sur le match de son compatriote. « Je crois qu’il était bien. Bien sûr que ça manquait de qualité technique car il a passé beaucoup de temps sans jouer. Il manquait aussi un peu de physique. Mais je crois que petit à petit il va revenir car il a toujours la qualité. Il faut attendre un petit peu. Aujourd’hui il a fait son match mais il n’était pas incroyable comme d’habitude. Mais il reste toujours Neymar. Il a fait un geste incroyable pour Di Maria. Je crois que petit à petit il va revenir. Pour la phase la plus importante et décisive, j’espère qu’il sera là pour nous aider. »

De la nervosité sur le terrain

Thiago Silva propose une analyse plutôt juste de la rencontre de son coéquipier, soulignant son éclair majeur, cette passe instinctive en double contact à destination de Di Maria à la 26e minute. Le seul véritable coup de génie du Ney, qui a par ailleurs affiché une certaine nervosité. En dégageant le ballon dans les tribunes pour exprimer son mécontentement après une décision arbitrale (35e) ou en se précipitant sur l’arbitre après un rush conclu par une faute de sa part. Est-ce aussi dû au contexte d’un Parc des Princes pas encore définitivement rallié à sa cause ? À l’annonce de la composition d’équipe, son nom a encore été partiellement sifflé.

Sa sortie, à la 65e minute pour Kylian Mbappé, a également permis de constater qu’une frange des supporters voulait encore crier sa rancoeur. Contrairement à Thomas Meunier, sorti dans la même minute, le Brésilien n’est pas allé s’asseoir sur le banc et s’est directement dirigé vers les vestiaires. Pas vraiment l’attitude d’un joueur bien dans sa peau après son retour sur le terrain. Puisque, rappelons-le, il savait qu’il n’avait pas encore 90 minutes dans les jambes et que Thomas Tuchel le ferait sortir en cours de match...