« C’est dur de rester quatre matches sans jouer. Malheureusement ce n’était pas mon choix, c’était quelque chose du club, des médecins, ce sont eux qui ont pris cette décision, je ne l’ai pas aimée. On a eu beaucoup de discussions sur ça. Je voulais jouer, je me sentais bien mais le club avait peur, et c’est moi qui souffre à la fin  ». Mardi dernier, Neymar s’offrait une sortie médiatique inattendue pour exprimer sa frustration après son match moyen face au Borussia Dortmund. Et il pointait donc du doigt la décision du Paris Saint-Germain de le laisser au frigo le temps de trois rencontres avant le match de Ligue des Champions, ce qui lui a fait perdre son rythme, qui était excellent jusqu’à sa blessure contractée contre Montpellier le 1er février.

Mais ce même joueur s’est laissé emporter à une vilaine faute contre Bordeaux en fin de match, alors qu’il avait déjà reçu un avertissement pour contestation en fin de première période. Résultat, Neymar a été expulsé et manquera au minimum un match sur les trois qui attendent le PSG avant le huitième retour contre Dortmund (Dijon, Lyon, Strasbourg). Ce n’était donc pas la meilleure idée de récolter un carton rouge contre Bordeaux. Pour autant, immédiatement interrogé sur le sujet en conférence de presse, son entraîneur Thomas Tuchel a tenu à défendre son joueur, en soulignant l’incohérence de l’arbitrage sur l’action précédente, sur laquelle Sabaly a longuement accroché Neymar sans récolter de carton jaune.

« On doit parler de toute la situation. Il fait un un contre un contre son adversaire et qu’est-ce qu’il fait ? Je n’ai jamais vu ça. Il fait une faute sur 5-10 mètres. Le 4e arbitre est sur le terrain et il n’y a pas de carton jaune. Le match continue avec le 4e arbitre sur le terrain. Je n’ai jamais vu ça. Le deuxième carton jaune, oui. Il en avait déjà un. Ce n’était pas nécessaire mais c’est aussi un humain, il était énervé après cette situation juste avant. Il a fait cette 2e faute, OK, 2e carton jaune. Mais le gars qui fait la faute avant n’a pas eu de carton jaune et avec l’arbitre, la situation était vraiment bizarre », a lancé Tuchel, qui n’a donc pas voulu accabler son joueur. Neymar, au mieux, ratera la rencontre contre Dijon, mais si la commission de discipline se montrait plus sévère ? Le Brésilien arriverait de nouveau à court de rythme face au BVB le 11 mars prochain. Et il ne pourrait alors s’en prendre qu’à lui-même.