L’année 2019 est déjà très riche pour Adil Aouchiche. Auteur d’une excellente saison avec les U19 de Thiago Motta notamment en Youth League, le milieu offensif du PSG, alors âgé de 16 ans, a brillé de mille feux à l’Euro U17 terminant meilleur buteur du tournoi avec 9 réalisations. Conscient du potentiel du jeune titi parisien, Thomas Tuchel décidait de l’appeler pour les premières rencontres amicales du PSG en Allemagne. Une idée pour le moins brillante du coach allemand puisque Aouchiche n’a pas déçu, inscrivant son premier but avec son club formateur quelques minutes après son entrée en jeu face à Dresde. Bien évidemment, le milieu offensif ne pouvait cacher sa joie à l’issue de la rencontre au micro de PSG TV. « Je me suis senti super bien surtout quand on gagne. On a fait un bon match, le coach a essayé des jeunes et aujourd’hui on est tous contents. Je m’accroche je m’entraîne avec le groupe pro, j’essaie d’apprendre aux côtés de grands joueurs et le coach m’a laissé une chance. Je marque mon premier but dans mon premier match en pro c’est incroyable, on va continuer comme ça et on est focus sur le prochain match », a-t-il lancé, le lendemain de son 17e anniversaire.

Un discours sain pour un joueur qui respire, qui mange et qui dort foot. Mais qui est ce grand talent du centre de formation du PSG dont on risque d’entendre beaucoup parler ces prochains mois et à qui il ne reste qu’un an de contrat aspirant à Paris ? Contacté par nos soins, le père du joueur Karim, nous en dit plus sur son fils et l’état d’esprit qui l’anime. Pour Karim Aouchiche, tout est mis en œuvre pour qu’Adil puisse évoluer au plus haut niveau et si possible au PSG. « Qu’il y arrive ou qu’il n’y arrive pas, on a tout mis en œuvre pour qu’il soit bien, qu’il soit mis dans les meilleures conditions. On fait vraiment attention à ça. »

« Ce n’est pas parce qu’il a fait un bel Euro, qu’Adil est déjà arrivé »

Le petit Adil reste bien évidemment la fierté de ses parents. Pourtant dans le clan Aouchiche, on refuse de crier victoire et on sait que le chemin sera encore long pour qu’Adil puisse se faire un nom dans le football français. « Au printemps, il a fait un bel Euro, on est très content. Il nous rend fiers. Il continue à progresser. Ce n’est pas parce qu’il a fait un bel Euro qu’il est déjà arrivé. Il y a encore beaucoup de travail, on en est conscient. Adil c’est sa 6e année au PSG. Il est sérieux, il a une bonne attitude, un bon comportement, il est à l’écoute, il est travailleur. On essaie d’avoir tous les voyants au vert pour qu’il soit dans les meilleures conditions, qu’il se sente bien, qu’il puisse s’épanouir aussi bien à Paris qu’en équipe de France. »

Justement, où se situe l’avenir du milieu de terrain international espoir tricolore U17 ? Pour Karim Aouchiche, il ne fait aucun doute que si le PSG joue le jeu avec son fils, son avenir passera par son club formateur. « La volonté pour nous c’est le PSG c’est sur. Je considère qu’il n’est pas que de passage au PSG. Adil veut joueur au foot, il veut s’épanouir sur le terrain. Il aime le ballon, il aime le foot depuis qu’il est petit. Il a gagné sa place en U17 avec Laurent Huard, il a gagné sa place en U19 avec Thiago Motta alors qu’il était surclassé. Le fait de jouer des matches importants aussi bien en Youth League qu’en Équipe de France lui a permis de gagner une certaine maturité. Nous ce qui nous intéresse avant tout c’est d’avoir un projet sportif. Nous on est confiant dans le sens où si le club propose à Adil un projet sportif, le reste coulera de source. On met en priorité le projet sportif parce qu’Adil a besoin de jouer. Plus il va s’entraîner, plus il va jouer, plus il va monter en compétence. Il a les qualités pour réussir. Ça sera au club en fonction de ses résultats, en fonction de comment ils perçoivent Adil, sa progression, s’ils voient un lui un potentiel. »

« Son entrée en jeu face à Dresde est un bon signal. On le vit très bien, et Adil aussi »

Mais attention, le père d’Adil Aouchiche connaît mieux que quiconque la difficulté de briller et de percer au PSG puisqu’avant lui, peu de joueurs formés à Paris ont réussi cette prouesse. « On sait que c’est très très difficile de jouer dans l’équipe A au PSG, on en est conscient. Mais on se fixe un objectif et on va essayer de l’atteindre. Il est avec les pros depuis une quinzaine de jours. Il s’épanouit, il va beaucoup apprendre aux côtés de très grands joueurs tels que Verratti, Draxler, Mbappé et les autres. Cela va lui donner l’expérience du très haut niveau. Après c’est Thomas Tuchel et son staff qui décideront », explique-t-il. Reste que le clan Aouchiche a vécu très positivement les premiers pas d’Adil en pro avec le PSG. Tout d’abord face au Dynamo Dresde où il a pu jouer une trentaine de minutes, mais aussi face à Nuremberg où il a pu jouer 20 minutes en remplaçant Pablo Sarabia, l’une des recrues estivales du PSG. Tout un symbole. « C’est vrai qu’il a fait une bonne prestation contre Dresde. D’ailleurs on était agréablement surpris parce qu’on ne s’attendait pas à ce qu’il joue autant. Son entrée en jeu face à Dresde est un bon signal. On le vit très bien, et Adil aussi. On espère que ça va continuer. Moi tout ce que je souhaite c’est qu’il soit dans une spirale vertueuse. » Retenu dans le groupe pour la Chine malgré le retour de Neymar et d’Edinson Cavani, Adil Aouchiche sait que son temps de jeu risque de se réduire à mesure que les habituelles stars offensives du club reviendront. Mais d’ici là, le jeune milieu de terrain offensif entend bien saisir chaque opportunité afin de montrer, comme il a pu le faire face à Dresde, qu’il faudra compter sur lui à l’avenir au PSG.