On les attendait, et elles sont enfin arrivées, ces demi-finales de la Ligue des Champions. Avant le choc entre le Barça et Liverpool demain, on avait droit à un succulent Tottenham-Ajax ce soir ; un duel entre deux formations qu’on attendait peut-être pas à ce stade de la compétition il y a encore quelques mois. Un duel entre Mauricio Pochettino et Erik ten Hag, deux des coachs les plus cotés du moment. Pour ce match, l’Argentin devait par exemple composer sans Son, suspendu, ainsi que Harry Kane et Harry Winks, blessés. C’est Fernando Llorente qui occupait la pointe de l’attaque, lui qui avait marqué ce but décisif face à Manchester City en quarts. On notait aussi que les trois centraux londoniens, Alderweireld, Sanchez et Vertonghen sont passés par l’Ajax plus tôt dans leur carrière, alors que Wanyama était titulaire en lieu et place de Sissoko. L’ex Parisien Lucas Moura était aussi là d’entrée. Côté amstellodamois, c’était du classique, avec le retour de Nicolas Tagliafico après sa suspension. Au final, l’Ajax repart de la capitale anglaise avec une victoire 1-0.

Les débuts de la rencontre étaient assez équilibrés, avec un long round d’observation, les équipes attendant surtout l’erreur du rival, mais on pouvait déjà deviner des intentions offensives des deux côtés. Mais au fur et à mesure que la rencontre avançait, les Néerlandais prenaient le dessus. Au quart d’heure de jeu, un van de Beek intenable faisait déjà trembler les filets de l’enceinte londonienne. Servi par Ziyech dans la surface, et profitant d’un mauvais alignement de la défense des Spurs, il crucifiait Hugo Lloris (0-1, 15e). Les situations chaudes s’enchaînaient, et van de Beek, toujours aussi bon, était sur le point de trouver Neres dans la surface (24e). Première réponse des hommes de Mauricio Pochettino avec cette tête de Llorente non cadrée sur coup franc (26e). Le pressing intense des Ajacied empêchait les Spurs de déployer leur jeu, et ces derniers passaient rarement leur moitié de terrain.

Sissoko a réalisé une belle entrée en jeu

La blessure de Jan Vertonghen, après un gros choc avec Alderweireld, bouleversait les plans de Pochettino qui devait faire entrer Sissoko à sa place, passant ainsi en 4-3-3. Et ça s’avérait plutôt efficace. Les Lillywhites tentaient peu à peu de se réveiller, avec un Lucas Moura qui semblait s’être réveillé, mais c’est bien l’Ajax qui rentrait aux vestiaires avec ce court avantage globalement logique et mérité malgré quelques frayeurs en fin de première période. Alderweireld était par exemple à deux doigts de trouver la faille sur cette tête dans le temps additionnel. L’Ajax accusait peut-être le coup de sa première grosse demi-heure... Mais la deuxième période démarrait sur un gros rythme, avec cette frappe de Tagliafico qui frôlait le montant gauche de Lloris (46e). Ça allait d’un but à l’autre, et Dele Alli frappait, mais Onana était sur la trajectoire (50e).

Fernando Llorente était impérial devant et posait bien des soucis à la défense néerlandaise. Trippier centrait lui pour Alli qui ne parvenait pas à ajuster sa tête (56e). Les locaux prenaient le contrôle de la partie avec un très bon Sissoko dans l’entrejeu. Mais de façon globale, il y avait trop de déchet technique des deux côtés, et les deux formations peinaient à reproduire ce qu’elles avaient réussi à faire lors des tours précédents. Les matchs moyens d’Eriksen et d’Alli notamment côté londonien n’aidaient clairement pas... Neres trouvait cependant le poteau sur cette contre-attaque rondement menée, après un caviar de Tadic (77e) ! Le score n’a plus bougé, et l’Ajax frappe un grand coup avec cette victoire à l’extérieur. Mais Tottenham a encore son mot à dire...

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.

L’homme du match : Van de Beek (7,5) : comme face à la Juventus (1-2), il a de nouveau porté les siens dans ce match de C1. Gestes techniques, passes dans le bon tempo, le Batave a gratifié le public de toute sa classe. C’est lui qui a ouvert le score, en ajustant bien Lloris (0-1, 15e), après s’être bien placé entre les lignes de la défense de Tottenham. Il a été gourmand sur une autre action, après s’être intelligemment effacé, où il oublie Neres au centre et bute sur le portier français des Spurs (24e). On l’a en revanche moins vu en fin de partie, avec toutefois encore quelques belles éclaircies à son actif.

Tottenham

- Lloris (5) : le portier tricolore n’a pas grand chose à se reprocher ce soir. Sur l’ouverture du score de van de Beek, il ne peut rien faire, puisque le Néerlandais tire à bout portant. Ensuite, il n’a pas vraiment eu à intervenir, même s’il s’en sort bien sur ce poteau de Neres (77e). Balle au pied, il a semblé un peu plus à l’aise que d’habitude dans ses transmissions pour ses défenseurs.

- Trippier (4) : à la ramasse sur le premier but, couvrant van de Beek qui se retrouve donc en position valide et peut battre Lloris tranquillement (15e). Quelques erreurs aussi face à la vitesse de Neres. Du mieux en deuxième période tant dans l’aspect offensif que défensif, mais on notera cependant que ses centres n’ont pas forcément été très précis, tout comme certains coups de pied arrêtés bottés par ses soins. Il a laissé sa place à Foyth (79e).

- Alderweireld (5) : le joueur des Diables Rouges a lui aussi vécu quelques moments compliqués en début de partie, avant de se rattraper en même temps que son équipe. Sa science du placement lui a permis de réussir à neutraliser Tadic et Ziyech. Il aura su se montrer dangereux dans le jeu aérien sur les coups de pied arrêtés, prenant plusieurs ballons de la tête, mais ne parvenant pas à cadrer.

- Sanchez (5,5) : le défenseur colombien a tenu son rang derrière, réalisant une prestation plutôt convaincante. S’il a parfois eu un placement un peu hasardeux, il a très bien compensé avec des actions décisives derrière, avec un bon retour en défense sur van de Beek (5e), ou ce long rush qui vient empêcher Neres de se présenter face à Lloris (43e). Plutôt bon à la relance.

- Vertonghen (non-noté) : drôle de rencontre pour le joueur des Diables Rouges. Peu inquiété de façon globale, le joueur passé par l’Ajax a rapidement dû quitter la pelouse. Il a laissé sa place à la 39e minute après un gros choc avec Alderweireld, qui l’a laissé en sang et presque inconscient. Sissoko (6) a pris sa place et a réalisé une excellente entrée en jeu, étant omniprésent au milieu.

- Rose (4) : très en difficulté en début de match, avec un van de Beek qui était dans tous les bons coups, il a peu à peu réussi à se remettre dans le bain. Il a su resserrer les rangs derrières avant de se projeter de plus en plus vers l’avant. Mais comme tout ses partenaires, il a été imprécis dans ses ballons pour ses attaquants. Ben Davies a pris sa place (79e) mais n’a pas eu la possibilité de montrer grand chose.

- Eriksen (4) : l’ancien de l’Ajax a vécu une soirée en demi-teinte. Il a touché beaucoup de ballons dans l’entrejeu, mais jamais le Danois n’a su faire de différences, que ce soit balle au pied ou via une passe décisive qui peut percer des lignes adverses. Il n’a pas assez pris le jeu à son compte et a manqué beaucoup de centres et de transmissions. Peut-être a-t-il perdu trop d’énergie dans les labeurs défensifs.

- Wanyama (5) : aligné en lieu et place de Sissoko, le milieu de terrain kényan a vécu une soirée compliquée, face à un van de Beek qui ne l’a pas laissé respirer notamment. Il a ensuite su mieux se positionner et abattre le sale boulot devant sa défense, laissant plus de liberté créative à Sissoko et à Eriksen. Un match de soldat pour celui qui est devenu le premier joueur de son pays à jouer une demi-finale de Ligue des Champions.

- Alli (3,5) : comme c’est souvent le cas dans les grands rendez-vous, le joueur britannique, plus prompt à lancer des challenges sur les réseaux sociaux qu’à lancer ses attaquants, n’a pas su se montrer au niveau. Il n’a pas vraiment su peser sur le jeu de son équipe, et lorsqu’il a eu le ballon entre les pieds, il n’a que très rarement fait le bon choix. Pas son meilleur match...

- Lucas Moura (6) : l’ex joueur du Paris Saint-Germain a vécu quarante cinq premières minutes compliquées, dans lesquelles il n’a pas touché beaucoup de ballons. Mais le début de révolte de Tottenham est surtout venu de lui, apportant un peu de profondeur et de folie à une équipe qui en manquait clairement. Le Brésilien a beaucoup tenté, parfois avec de la réussite, parfois sans, mais il pourra rentrer chez lui avec la satisfaction du devoir accompli.

- Fernando Llorente (6) : en première période, il a été de loin le meilleur joueur offensif du club de Premier League. Le joueur passé par l’Athletic et la Juve a été précieux dans la conservation du ballon, servant de pivot sur les quelques tentatives de contre-attaque, pourtant souvent esseulé dans la défense hollandaise. En deuxième période, il a aussi montré qu’il était bien plus qu’un simple pivot, montrant de belles choses balle au pied.

Ajax

- Onana (6,5) : il n’a pas été beaucoup sollicité tout au long du match, en raison de la pauvreté des offensives de Tottenham, mais a bien fait tout ce qu’il a eu à accomplir. Il est sorti de façon autoritaire devant Vertonghen et Alderweireld (32e), s’est bien couché sur un centre dangereux de Lucas (40e) et a éloigné le danger sur corner en boxant le ballon (42e). En deuxième mi-temps, il a bien capté une reprise de Dele Alli (50e), un coup franc de Trippier (61e) et s’est imposé sur la majorité des nombreux centres des Londoniens.

- Veltman (7) : avec Danny Rose en face de lui, il avait un sacré client, mais le Néerlandais s’en est plutôt bien sorti face à l’Anglais. Il a réalisé plusieurs interventions précieuses, en stoppant Lucas à l’entrée de la surface de réparation (42e), alors que le Brésilien avait accompli un petit festival de dribbles dans la défense ajacide, en dégageant de la tête un ballon très dangereux sur un centre de Lucas (62e) et en contrant une frappe de Rose qui partait bien (75e). Averti pour une intervention trop rugueuse sur Dele Alli (63e).

- De Ligt (6,5) : comme son compère Daley Blind, le capitaine de 19 ans a bien tenu sa zone, comme lorsqu’il a coupé un centre menaçant de Danny Rose (47e), empêchant les attaquants des Spurs de se montrer dangereux. Ses interventions dans les pieds adverses ont permis à son équipe de remonter rapidement le ballon vers le camp de Tottenham.

- Blind (6,5) : bien présent pour contenir les attaquants de Tottenham, que ce soit du pied ou de la tête, il a réalisé une intervention importante juste avant la mi-temps, dégageant le ballon juste devant ses cages, alors que Llorente aurait pu reprendre le cuir (45+2e). Encore une prestation convaincante pour l’ex de Manchester United.

- Tagliafico (6) : peu mis en danger par les attaquants adverses en début de partie, il s’est surtout illustré en première période pour son tacle dangereux sur Eriksen, qui lui a valu un carton jaune (30e). Il a tenté sa chance au retour des vestiaires, mais sa frappe est passée à côté des cages de Lloris (47e).

- Schöne (5,5) : il a tenté la première frappe de l’Ajax, mais elle a été contrée par la défense des Londoniens (11e). Pas le plus en vue des Lanciers au milieu de terrain, le Danois a toutefois su apporter son expérience pour assurer les transitions de balle. Remplacé par Noussair Mazraoui (65e), assez discret suite à son entrée en jeu, dépassé par les joueurs de Tottenham dans sa zone.

- De Jong (5,5) : comme souvent, il ne s’est pas spécialement mis en lumière, mais son travail de l’ombre dans l’entrejeu est toujours aussi précieux aux Ajacides, et il n’est pas étranger à la domination des Amstellodamois au milieu de terrain en première période. Mais comme le reste de ses compères au centre, il a un peu disparu dans le deuxième acte de la partie.

- Van de Beek (7,5) : voir ci-dessus.

- Ziyech (5,5) : après quelques imprécisions en début de rencontre, c’est lui qui sert sur un plateau Donny van de Beek, à la limite du hors-jeu, pour le premier but de la rencontre (0-1, 15e). Le Marocain n’a pas ménagé ses efforts, offensivement comme défensivement, permettant à Veltman d’être soulagé dans son travail de couverture. Remplacé par Klaas-Jan Huntelaar (87e), qui n’a pas eu l’occasion de se montrer.

- Tadić (4,5) : précieux dans ses bons déplacements, il a parfaitement lancé par deux fois Neres, d’abord en profondeur (43e), mais le Brésilien s’est fait rattraper par Davinson Sánchez. Il l’a ensuite servi dans la surface, mais la tentative de l’ailier gauche a trouvé le poteau de Lloris (78e). Sa première frappe à lui est arrivée en seconde période, lorsque son tir a été contré par Danny Rose (51e), mais globalement, il ne s’est pas créé beaucoup d’occasions dans la rencontre.

- Neres (4) : le Brésilien a été le moins en vue des trois attaquants de l’Ajax, avec peu de ballons touchés. Résultat, la plupart des offensives néerlandaises passaient par le centre, sans avoir beaucoup de possibilités de passer par les ailes. Son centre pour Tadić aurait mérité un meilleur sort, mais Sánchez s’est bien interposé pour dégager le ballon en corner (17e). Il aurait pu marquer le but du break sur un service de Tadić, mais son tir a heurté le poteau droit de Lloris (78e).

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10