FC Barcelone : la folie Ansu Fati bat son plein !

Brillant et décisif contre Valence (3-1, 9e journée de Liga), Ansu Fati redonne de l'espoir aux socios du Barça. La presse est littéralement sous le charme.

Ansu Fati célèbre un but avec le FC Barcelone
Ansu Fati célèbre un but avec le FC Barcelone ©Maxppp
La suite après cette publicité

Il n'y en a que pour lui ou presque. Ce lundi, la presse espagnole salue le héros du FC Barcelone ce dimanche face au Valence CF (3-1, 9e journée de Liga) : Ansu Fati (18 ans). Le talentueux attaquant a en effet permis, avec un but et un penalty provoqué, aux Blaugranas de remporter un précieux succès à une semaine d'un rendez-vous bouillant, le Clasico face au Real Madrid (10e journée de Liga).

«Avec Ansu, tout est possible», ose Sport, qui l'a tout bonnement trouvé «stellaire» contre les Ches et juge que «le n° 10 n'est pas trop lourd à porter pour lui». Mundo Deportivo n'est pas en reste en superlatifs, «le meilleur» «montre la lumière pour la réaction». «Il sait déjà mener des remontadas», s'amuse le quotidien avant de se lâcher : il était «le remède le plus désiré et attendu» face aux maux du Barça.

Un dossier très chaud

Blessé pendant très longtemps à un genou, l'international espagnol (4 capes, 1 but) confirme qu'il est sur le chemin de la grande forme après son entrée gagnante face à Levante (3-0, 7e journée de Liga) avant la trêve. Pour autant, Ronald Koeman, s'il savoure la forme de son joueur, ne souhaite pas aller trop vite en besogne et lui mettre trop de pression. «Nous avons un plan pour le doser. Il a été titulaire pour la première fois depuis son retour aujourd’hui (dimanche). Il doit s’améliorer physiquement petit à petit, mais sa qualité est flagrante. Aujourd’hui (dimanche), il a joué une heure et il prend toujours plus le rythme», a-t-il expliqué face à la presse.

Le Néerlandais a également lâché une phrase lourde de sens pendant sa prise de parole. «J’espère qu’il pourra jouer de nombreuses années dans ce club». Les pensionnaires du Camp Nou disposent en effet d'une clause pour prolonger automatiquement le contrat du joueur de deux ans, soit jusqu'en juin 2024. Cependant, ils préféreraient lui offrir purement et simplement un nouveau bail avec des conditions conformes à sa nouvelle dimension. Les négociations sont ouvertes avec Jorge Mendes, mais elles n'avancent pas aussi rapidement que les Culés l'aimeraient. En raison, notamment, de sa future clause libératoire. Le Barça espère qu'elle sera du même montant que celle de Pedri (18 ans, 2026, 1 milliard d'euros), ce que le super agent portugais refuse pour l'heure d'après El Nacional. Un sujet brûlant. En attendant, la Catalogne savoure le retour en grâce de son nouveau chouchou.

Plus d'infos

Commentaires