Ligue 1 : le LOSC s'impose au forceps contre le FC Nantes

Difficile mais logique vainqueur du FC Nantes, le LOSC s'impose 2-0 et prend la tête de la Ligue 1. Même s'ils ne sont toujours à leur meilleur niveau, Jonathan David et Burak Yilmaz sont impliqués sur les deux buts.

Les Lillois célébrant ici leur premier but du match contre Nantes
Les Lillois célébrant ici leur premier but du match contre Nantes ©Maxppp

Toujours invaincu au coup d'envoi, le LOSC espérait bien allonger cette série face à Nantes ce vendredi soir. Dans cette 5e journée et alors que les Dogues ont concédé un nul immérité sur la pelouse de l'OM le week-end dernier, l'objectif semblait clair : prendre les trois et la place de leader provisoire. Mais attention à ces Nantais dont le match nul obtenu à domicile face à Saint-Etienne cachait en réalité une bonne performance collective. Gourcuff envoyait au feu le même onze à une différence près, la titularisation au milieu de Louza à la place de Abeid. Galtier faisait lui confiance à son 4-4-2 et son nouveau duo d'attaquants Yilmaz-David qui n'a toujours pas trouvé le chemin du but.

La suite après cette publicité

Bien décidées à corriger cela, les deux recrues se cherchaient et se trouvaient ce début de match. Seul dans l'axe, le Canadien lançait le Turc, qui sans un retour décisif de Girotto dans la surface, s'en allait défier Lafont (6e). Les intentions étaient présentes en ce début de match puisque Yilmaz s'illustrait à nouveau avec un tir depuis les 16 mètres vicieux et dégagé par le portier (8e). Nantes répondait avec un Fabio en jambes. Le latéral effectuait un bon travail sur la gauche avant de voir le cuir lui revenir pour tenter sa chance (14e). Après un premier quart d'heure plutôt intéressant, le rythme retombait malgré cette tentative contrée de Luiz Araujo (23e) et une domination lilloise un peu stérile.

Le LOSC toujours poussif

Des ballons dans le dos de la défense inefficaces, des centres qui ne trouvaient pas preneur et si Kolo Muani trompait la vigilance de Fonte avant de se rater face à Maignan (38e), le LOSC finissait par être récompensé. Luiz Araujo profitait de deux erreurs de relance pour fixer Pallois. Lafont se détendait sur sa gauche mais Celik suivait et remisait vers David, qui marquait avec l'aide du genou de Pallois (1-0, 43e). Ce court avantage n'était pas immérité mais les Canaris repartaient forts après la pause. Il y avait notamment cette frappe de Blas contrée de la tête par Renato Sanches (48e). Excentré sur le côté gauche, Moses enchaînait par un tir puissant au premier poteau boxé par un Maignan vigilant (56e).

Le LOSC était loin d'être à l'abri dans cette rencontre et mettait un certain temps à se reconcentrer au retour des vestiaires. Conscient que son équipe avait encore la tête au vestiaire, Galtier remplaçait un David encore décevant malgré sa présence sur le but de son équipe par un Ikoné plus remuant (64e). L'ancien Parisien ne tardait pas d'ailleurs à se mettre en valeur. Lancé à pleine vitesse, il partait dans une séance de dribbles avant de décaler Bamba à l'entrée de la surface. L'ailier ouvrait son pied mais trouvait le poteau (70e) et laissait le FCN toujours en vie, qui abdiquait finalement sur cette faute d'Appiah sur Yilmaz dans la surface. Le Turc se faisait justice lui-même (2-0, 87e) et signait un nouveau succès pour les Nordistes.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires