Coupe du Monde 2022, Argentine : Rodrigo de Paul, aussi agaçant qu'indispensable

Par Max Franco Sanchez
5 min.
Coupe du Monde 2022, Argentine : Rodrigo de Paul, aussi agaçant qu'indispensable @Maxppp

Rodrigo de Paul vit un drôle de Mondial 2022, tout comme sa saison à l'Atlético est plutôt difficile à juger. Mais aux yeux de Lionel Scaloni, il est in-dé-bou-lo-nnable.

La suite après cette publicité

Ce soir, c'est un classique du football mondial qui nous attend. Les Pays-Bas défient l'Argentine dans un choc entre deux équipes qui ont montré de belles choses pendant ce tournoi, mais qui semblent un cran en dessous des puissances comme la France ou le Brésil. Un duel indécis donc, avec deux formations qui ont des arguments à faire valoir, tant dans le secteur offensif que défensif. Côté argentin, on connaît bien Lionel Messi, forcément, bien épaulé par des joueurs qui n'étaient pas forcément attendus à ce niveau, comme Julian Alvarez, Enzo Fernandez et Alexis Mac Allister. Mais s'il y a un joueur sur lequel comptent La Pulga et le reste de ses partenaires, c'est bien Rodrigo de Paul. Pourtant, le milieu de terrain de l'Atlético ne réalise pas forcément un Mondial fantastique. S'il a réussi à hisser son niveau face à l'Australie en huitièmes, étant plus participatif et influent au coeur du jeu, il n'a pas spécialement brillé lors de la phase de poules, loin de là. C'était même un des joueurs les plus critiqués dans les médias.

Mais contrairement à des joueurs comme Leandro Paredes, Guido Rodriguez ou Papu Gomez, qui ont goûté au banc lorsqu'ils n'ont pas été performants, RdP est resté en poste dans l'entrejeu. Il faut dire que pour Scaloni, il est indéboulonnable. Même lorsqu'il est moins bien, il reste précieux pour son entraîneur. Dans les vestiaires, les autres joueurs de l'Albiceleste le chambrent d'ailleurs souvent en l'appelant Rodrigo Scaloni, lui qui serait le chouchou et le "fils caché du coach". Toujours est-il que jusqu'ici, les résultats ont donné raison à l'entraîneur, puisque De Paul avait déjà été un des principaux artisans du titre en Copa América, et pour l'instant, ça se passe bien dans ce Mondial. Pour certains analystes argentins, le joueur de 27 ans est le nouveau... Diego Simeone, son entraîneur en club. Un joueur complet au milieu - un numéro 5 comme disent les Argentins - aussi précieux sur les séquences défensives que lorsqu'il faut attaquer. Un véritable pitbull au pressing, et un joueur doué balle au pied capable de jouer de l'avant, de conduire le ballon ou de le passer intelligemment. Une sacrée évolution, puisqu'on se rappelle que lors de ses débuts en Europe à Valence, il évoluait en tant qu'ailier, dans un registre de joueur plutôt provocateur et dribbleur.

À lire Lionel Messi mal à l’aise lors de son retour au PSG

Une évolution médiatique fulgurante

Cependant, il a aussi le don d'agacer les supporters parfois, puisqu'il semble souvent un peu nonchalant sur le terrain, loupant parfois des passes assez faciles par exemple, et disparaissant pendant de longues séquences. C'est le cas avec la sélection, mais aussi et même surtout à Madrid, du côté de l'Atlético, où bon nombre de supporters sont globalement déçus de ses prestations depuis son arrivée à l'été 2021. Beaucoup l'accusent notamment de seulement se donner en sélection, et d'être un peu trop concentré sur ses affaires extra-sportives. Il faut dire que récemment, Rodrigo de Paul s'est mis en couple avec la chanteuse argentine Tini Stoessel, probablement l'artiste pop la plus populaire du pays et qui cartonne également dans le reste du monde. Une relation très médiatique et dont raffole la presse people, surtout qu'au milieu de tout ça, il y a aussi des affaires avec son ex-femme. En l'espace de moins de deux ans, De Paul est passé de joueur évoluant à l'Udinese dans un certain anonymat à taulier de la sélection et véritable star en dehors des terrains... Et ça énerve beaucoup de monde à Madrid, où on estime que tout ça empiète sur son travail de footballeur. Diego Simeone a même avoué avoir pris le joueur dans un coin pour le recadrer et parler en privé.

La suite après cette publicité

S'il y a un homme dont il semble très proche, en plus de son entraîneur en club et son sélectionneur, c'est l'autre Lionel, Messi. Pourtant, la relation entre les deux sur le terrain n'est pas spécialement extraordinaire, puisque les deux ne semblent pas afficher une entente particulière. Il est rare de les voir se trouver facilement. La vedette du PSG semble notamment plus à l'aise lorsqu'il faut combiner ou jouer avec Enzo Fernandez ou Angel di Maria pour citer un autre cadre. Mais en dehors des pelouses, les deux hommes sont très complices et passent une bonne partie de leur temps libre ensemble. Et on le voit quand Messi subit une faute : c'est toujours Rodrigo de Paul qui rapplique pour vilipender le joueur rival ou faire pression sur l'arbitre. Ce qui lui vaut souvent le surnom de garde du corps du numéro 10. Mais pour venir à bout de l'écurie de Louis van Gaal, il faudra que Rodrigo de Paul montre son meilleur niveau et ne se contente pas seulement d'être la garde rapprochée de Lionel Messi.

A l'occasion de la Coupe du Monde, Parions Sport en Ligne vous propose votre premier pari doublé jusqu’à 100€ en freebets et 10€ de freebets offerts sans dépôt avec le code FMCDM.
Créez votre compte dès aujourd’hui pour profiter de cette offre exclusive.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité