AS Roma : la folle soirée de Felix Afena-Gyan

Pour les débuts de son entraîneur Andriy Shevchenko, le Genoa recevait l'AS Roma, dimanche lors de la 13e journée de Serie A. Accrocheurs pendant 80 minutes, certes insipides, les Rossoblu ont finalement craqué face à l'entrée fracassante de Felix Afena-Gyan. Auteur d'un doublé décisif dans les derniers instants de cette rencontre, le joker ghanéen des Giallorossi a tout changé. Et ce, à seulement 18 ans.

La joie de Felix Afena-Gyan, auteur d'un doublé face au Genoa.
La joie de Felix Afena-Gyan, auteur d'un doublé face au Genoa. ©Maxppp
La suite après cette publicité

Endosser le costume de héros à seulement 18 ans, l'idée a de quoi faire rêver, elle est désormais réalité pour le jeune Felix Afena-Gyan (18 ans). Opposée au Genoa et accrochée durant plus de quatre-vingt minutes, l'AS Roma est finalement parvenue à décrocher un succès précieux (2-0) sur la pelouse du Luigi Ferraris grâce au doublé de son attaquant ghanéen. Une victoire pénible permettant, par ailleurs, aux hommes de José Mourinho de remonter à la cinquième place, à six longueurs de l'Inter Milan, troisième. Et le peuple romain peut remercier le natif de Sunyani.

Après une série de trois matches sans succès en Serie A, le club de la Louve s'est ainsi longuement cassé les dents sur le bloc défensif mis en place par Andriy Shevchenko, qui fêtait, pour l'occasion, sa première sur le banc des Rossoblu. Alors certes, les coéquipiers d'Henrikh Mkhitaryan, très en vue à Gênes, ont dominé cette rencontre de bout en bout (19 tirs à 1) mais leur manque de réalisme (4 tirs cadrés) et leur possession stérile laissaient entrevoir un score nul et vierge décevant. Et ce, jusqu'à l'inspiration salvatrice de José Mourinho. À un quart d'heure du terme, le coach portugais lançait le Ghanéen en lieu et place de Shomurodov et tout allait basculer...

Sur une offrande de Mkhitaryan, Afena-Gyan déclenchait tout d'abord une frappe sèche (82e) et inscrivait son premier but dans l'élite pour sa troisième apparition seulement. Quelques instants plus tard, le minot de 18 ans, débarqué en renfort de la Primavera, s'offrait même un doublé d'un sublime enroulé (90+4e) pour parachevait le succès des siens. De quoi plonger l'adolescent dans une euphorie indescriptible à l'issue de la rencontre : «il est difficile de décrire ce que je ressens. Ce sont des sensations très fortes, je suis excité. Je remercie l’équipe, je remercie tout le monde», a ainsi déclaré Afena-Gyan dans des propos relayés par le site officiel de son club.

Felix Afena-Gyan a gagné le cœur de José Mourinho... et des chaussures !

Un destin magnifique que le néo-Gialorosso, recruté en janvier dernier après avoir impressionné le club lors de son essai en terres romaines, avait d'ailleurs imaginé en amont : «ce soir, j’ai eu le sentiment que si j’avais quelques minutes, je pourrais marquer. C’est arrivé. Je suis vraiment heureux. Je dédie cette performance à tout le monde, au club, à ma famille, aux fans, à ma mère qui m’a toujours soutenu et m’a amené jusqu’ici». Porté par cette performance bluffante, Felix Afena-Gyan n'a cependant pas oublié d'adresser un message flatteur à destination de son entraineur : «pour moi, c’est un grand plaisir de travailler avec lui (ndlr : Mourinho), il a beaucoup gagné dans sa carrière. Jour après jour, il me stimule, il me dit comment m’améliorer au cours de ma carrière». Et quand on apprend, à l'issue de la rencontre, l'anecdote de José Mourinho à son égard, on comprend d'ailleurs un peu mieux la stimulation évoquée par le principal intéressé.

«J'avais promis à Felix que s'il disputait un bon match ce soir, je lui aurais acheté une paire de chaussures qu'il adore. Mais elle coûte presque 800 euros. Il a marqué deux buts. Demain, je lui achète», déclarait le Portugais. Bientôt rechaussé par le «Mou» donc, Afena-Gyan reste en tout cas focalisé avec le club romain et prêt à prouver que ce retentissant doublé n'est pas un épiphénomène. Preuve de son envie débordante, l’attaquant romain a d'ailleurs récemment été appelé avec le Ghana pour la double confrontation contre l’Éthiopie et l’Afrique du Sud (éliminatoires au Mondial 2022), mais a rejeté l’opportunité, préférant rester avec le club de la ville éternelle pour poursuivre son développement pendant la pause internationale. Un choix délicat, certes, mais au regard de cette soirée rêvée, tout porte désormais à croire que malgré le rejet de sa première invitation, le joker ghanéen pourrait rapidement occuper une place de choix avec sa sélection. Premier élément de réponse en janvier prochain pour la Coupe d’Afrique des Nations où les Black Stars retrouveront le Maroc, le Gabon et les Comores.

Plus d'infos

Commentaires