La sortie médiatique remarquée de Raymond Domenech sur le mercato du FC Nantes

Dix-septième de Ligue 1, le FC Nantes cherche à se renforcer cet hiver. Echaudé par le prêt manqué de Jean Lucas, qui devrait finalement rejoindre Brest, Raymond Domenech a évoqué, amer, le mercato nantais. Morceaux choisis.

Raymond Domenech a déjà mis les pieds à La Beaujoire
Raymond Domenech a déjà mis les pieds à La Beaujoire ©Maxppp

Les supporters du FC Nantes ont cru toute la journée d'hier que Jean Lucas rejoindrait leur club en prêt cet hiver. Un joli nom sur le papier pour tenter de renforcer le milieu du 17e de Ligue 1. Mais coup de théâtre ! Le Brésilien de l'Olympique Lyonnais s'est finalement vu conseiller de filer un peu plus à l'ouest. C'est au Stade Brestois que le joueur de 22 ans devrait débarquer, dans l'optique de gagner du temps de jeu. Forcément, à Nantes, l'humeur était morose ce vendredi après-midi. Présent en conférence de presse, à la veille d'un déplacement crucial à Montpellier, Raymond Domenech s'est plié aux questions mercato. À contrecœur.

La suite après cette publicité

Le technicien français de 68 ans s'est montré un brin nerveux au moment d'évoquer le rendez-vous manqué avec Jean Lucas. « Ah, je ne sais pas. Je n'ai pas suivi les péripéties. Il n'est pas chez nous ? Il est à Brest. Eh bien, il est à Brest. Point. C'est comme ça, c'est la réalité. J'aurais aimé prendre Maradona mais il est mort (sourire). C'est comme ça. Le mercato, et tous les entraineurs le disent, c'est une plaie. C'est un truc pour casser le groupe. On ramène des joueurs qui ne jouaient pas ailleurs, des joueurs qui ne sont pas au-dessus. Je suis très réservé sur cette période, » a lâché crispé, et aussi un peu gênant, l'ancien sélectionneur des Bleus.

Raymond Domenech laisse planer le doute pour Giannelli Imbula

Fâché avec le mercato, Raymond Domenech a tout de même ouvert la porte à un joueur cet hiver. Giannelli Imbula. Libre, l'ancien milieu de terrain de l'OM a été mis à l'essai par le FC Nantes. Présent dans le groupe des Canaris depuis dix jours, il n'est pourtant pas assuré de se voir offrir un contrat. Son coach par intérim laisse planer le doute. «Je n'ai pas encore pris de décision. Il a un vrai potentiel, il est intéressant. Il revient mais je n'ai pas pris de décision. Je me donne une deadline de quelques jours. On en a discuté avec le président mais ce qui compte c'est ce que je dirai. C'est l'essentiel. Giannelli était une opportunité, il était là, il vient avec nous, on est en train de voir ce que ça donne.»

Pour l'entraîneur, cet ajout ne correspond pas à un besoin au poste (au milieu donc), mais plutôt à une opportunité à saisir. Un joueur qu'il connaissait et qui se trouvait libre. À l'entendre, Domenech n'a d'ailleurs aucun secteur à renforcer en priorité sur ce mercato. «Ce n'est pas un profil poste, c'est un profil joueur, c'est un joueur qui vient dans un groupe, il n'y a pas de priorité. On peut améliorer partout, toujours. Dans toutes les équipes, on peut toujours trouver mieux, est-ce qu'on a mieux ? Pour le moment, je n'en suis pas sûr. Pour le moment, personne n'arrive et Gianneli fait partie du groupe, il vit avec le groupe depuis 10 jours, il est totalement intégré.»

Plus d'infos

Commentaires