ASSE - OL : le derby de tous les dangers pour Claude Puel

L'entraîneur stéphanois s'apprête à vivre dimanche soir un derby mouvementé face à l'Olympique Lyonnais. Ce même match qui lui avait pourtant offert une certaine légitimité aux yeux des supporters stéphanois il y a deux ans. Mais aujourd'hui, le contexte se veut différent et l'étau se resserre autour du principal protagoniste.

Claude Puel, le coach de l'AS Saint-Étienne
Claude Puel, le coach de l'AS Saint-Étienne ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le football et son univers impitoyable. Il y a deux ans, Claude Puel débarquait sur le banc de l'AS Saint-Etienne avec en ligne de mire le derby face à l'Olympique Lyonnais. Une affiche aussi prestigieuse qu'importante aux yeux du peuple stéphanois. Un sacré baptême du feu pensait-on à l'époque pour l'ancien manager de Leicester. Mais Puel n'a pas vacillé. Homme de convictions, de challenges, le principal protagoniste démarrait alors son aventure stéphanoise par un succès (1-0) face au rival rhodanien. Une victoire qui lui conférait un statut d'indétrônable chez les fans et ce en un temps record.

Mais en football plus qu'ailleurs, l'équilibre demeure fragile, les statuts volent en éclats du jour au lendemain sans crier gare... Et Claude Puel l'apprend à ses dépends ces derniers jours. Hissé jadis au rang de héros par Geoffroy-Guichard, le technicien stéphanois se trouve désormais exposé à la vindicte populaire. Intolérable cruauté... Mais la fronde du public s'explique par les débuts catastrophiques de l'ASSE en Ligue 1 (cinq défaites consécutives en huit journées). Lanterne rouge du championnat avec trois petites unités au compteur, Saint-Etienne nage en eau trouble. Entre les rumeurs multiples autour de la vente du club et un effectif aux carences inquiétantes, Claude Puel se retrouve plus que jamais esseulé.

La méthode Puel remise en cause

Lâché par les supporters qui lui avaient conféré jusqu'ici une certaine immunité, l'ancien entraîneur de l'OGC Nice voit l'opinion le propulser sur le banc des accusés. Les premières banderoles sont apparues dans le Chaudron lors de la cinglante défaite face à Nice (0-3). Sommé de venir s'expliquer devant les Ultras stéphanois, Claude Puel a laissé ses joueurs partir au front. La jeunesse stéphanoise a donc dû affronter les quolibets de ses suiveurs, sans l'aide de son coach. Comme un sentiment d'abandon, de fracture entre un chef d'orchestre et ses musiciens. En interne, le manager général (il dispose d'une place au conseil d'administration du club) voit son crédit s'effriter.

Si Bernard Caïazzo (président du conseil de surveillance) lui a assuré de son soutien, Roland Romeyer président du directoire, se montrerait excédé par la gestion quotidienne de son entraîneur. Eternel bâtisseur au demeurant, l'intéressé est souvent fustigé pour sa rigidité, notamment vis-à-vis des cadres. L'Equipe rapportait d'ailleurs récemment, des divergences d'opinions multiples avec Denis Bouanga qui a préféré prendre sa douche à la mi-temps du match face au Gym plutôt qu'écouter les consignes de son coach...

Esseulé, Claude Puel joue sa tête face à l'OL

Remplacé à la pause, l'attaquant a vécu un véritable calvaire sur son côté droit, et Puel n'a jamais su résoudre l'équation sur le plan tactique. Extrêmement fragilisé, le natif de Castres voit donc le derby face à l'OL se profiler à l'horizon dans un climat anxiogène. Aux antipodes de cette confrontation face à son ancien club qui l'avait couronné roi il y a deux ans. Plus que jamais, Claude Puel semble incapable d'activer les bons leviers pour régénérer son groupe. Sa faculté à fédérer autour d'un projet de jeu n'existe plus. Conscientes d'être peut-être arrivées au bout d'un processus, les hautes sphères stéphanoises attendraient le résultat du derby pour trancher sur l'avenir de leur entraîneur.

Sous pression, le technicien des Verts s'évertue à garder la tête haute, maintenir le cap. « Je traverse cette période avec la même détermination. Je veux accompagner mes joueurs. Ce match, nous voulons le gagner. Ce match n'est pas le plus difficile de ma carrière stéphanoise. Si ce match est déterminant pour mon avenir ? Qu'en savez vous ? Il restera 29 matchs après celui-là. C'est un match très important oui, » confiait ainsi l'ancien milieu de terrain en conférence de presse. Le rendez-vous est pris ce soir à 20h45 (à suivre en direct commenté sur FM) dans un stade Geoffroy-Guichard en ébullition. Reste à savoir si Claude Puel sortira indemne ou pas de ce derby déjà crucial pour la saison de l'AS Saint-Etienne...

Créez votre compte Parions Sport en Ligne dès aujourd'hui et misez pour ce derby 150€ sur une victoire 2-1 de l’OL pour tenter de remporter 1095 € (cote à 7,30). (cotes soumises à variation)

Plus d'infos

Commentaires