Equipe de France : Hugo Lloris plus si impérial

Capitaine et gardien de l'équipe de France, Hugo Lloris semble incontestable. Pour autant, il n'est pas extraordinaire depuis le début de cet Euro 2020.

Hugo Lloris aux côtés de Raphaël Varane en Bosnie
Hugo Lloris aux côtés de Raphaël Varane en Bosnie ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le gardien de l'équipe de France, Hugo Lloris, est aussi le capitaine de Didier Deschamps. En 2018, il avait été l'un des grands artisans de la victoire finale des Bleus à la Coupe du Monde en Russie. En 2016, on se rappelle qu'il a fait quelques arrêts, mais il a été trop court sur la frappe d'Eder, le seul but de la finale de l'Euro 2016 contre le Portugal.

Pour cet Euro, l'ancien Niçois est toujours numéro 1 dans la tête de Didier Deschamps. Mais il a déjà encaissé trois buts (en trois rencontres) et certaines choses posent question. S'il s'est illustré contre la Hongrie en envoyant un très long dégagement à destination de Kylian Mbappé sur l'égalisation d'Antoine Griezmann, il ne ferme pas vraiment bien son angle sur le but hongrois.

Il s'en sort très bien contre le Portugal

Contre la Mannschaft, il a bien été aidé par ses coéquipiers, n'a fait qu'un seul arrêt et effectué deux petites sorties aériennes. Toutefois, il a manqué près de la moitié de ses passes (46,7%) et n'a réussi que onze passes en profondeur sur 25, ce qui est finalement très peu. Mais là où les problèmes sont arrivés, c'est surtout sur la troisième rencontre, face au Portugal, au-delà du fait qu'il n'a pas fait de parade extraordinaire.

Il n'est franchement pas passé loin d'une exclusion. Sur un coup de pied arrêté, il sort un peu n'importe comment, arrive complètement en retard et envoie son coude dans la figure de Danilo, KO, qui sortira d'ailleurs à la mi-temps. Il n'a pas réussi à stopper dans la foulée, le penalty de Cristiano Ronaldo. En seconde période, rebelote.

Nouveau penalty, cette fois successif à une main de Jules Koundé, et une nouvelle fois il part du mauvais côté. C'est là aussi où le bat blesse. Le dernier penalty arrêté par Lloris en équipe de France remonte au 16 octobre 2012, il y a donc neuf années. En club et en sélection, il n'en n'a arrêté que 15 (sur 102), soit 14,7%. C'est peu, surtout quand on sait à quel point l'équipe de France est attendue. Mais heureusement, le troisième gardien s'appelle Mike Maignan qui, lui, est un spécialiste. Peut-être aura-t-il bientôt un coup à jouer...

Plus d'infos

Commentaires