Nathan Ribeiro, l'un des nouveaux joyaux offensifs choyés par le Brésil

Reconnu pour être un réservoir inépuisable de talents offensifs, le Brésil cajole l'une de ses dernières pépites, Nathan Ribeiro.

Nathan Ribeiro, l'un des nouveaux joyaux offensifs du Brésil
Nathan Ribeiro, l'un des nouveaux joyaux offensifs du Brésil ©Maxppp
La suite après cette publicité

Dans la planète football, le Brésil a souvent été un pays qui a su offrir de nombreux grands joueurs offensifs. Pelé, Ronaldo, Romario, Zico, Bebeto, Ronaldinho, Rivaldo, Tostão, Careca, Adriano, Hulk et plus récemment Neymar, Vinicius Junior, Gabriel Jesus, Raphinha ou encore Antony sont plusieurs exemples qui illustrent parfaitement ces propos. Dernièrement, le jeune Endrick de Palmeiras est d’ailleurs considéré comme le nouveau phénomène auriverde. Mais il n’est pas le seul. Un certain Nathan Ribeiro commence également à faire parler de lui selon Globoesporte.

Attaquant gauche, le joueur âgé de 17 ans évolue au Grêmio. Ce dernier s’est fait remarquer, car il brille bien en championnat chez les U17 (2 buts en 2 matches) que chez les U20 (2 buts en 19 matches). Encore jugé trop tendre pour faire ses débuts chez les professionnels, le jeune Brésilien, sous contrat jusqu’en 2024 est bichonné par son club et son agent. « Nous le préparons pour qu'il puisse évoluer n'importe où dans le monde. Nous avons des professionnels auxiliaires de Grêmio, qui s'occupent du côté psychologique et de la structure physique. Il a un profil de joueur très explosif et nous avons un travail complémentaire d'activités physiques, préventives et complémentaires par rapport à l'alimentation. Nous avons des attentes très élevées », a indiqué son représentant Rogério Garcia.

Placé dans une liste de 18 joueurs surveillés par la CBF

Nathan Ribeiro a également tapé dans l’oeil des hauts dirigeants du football auriverde. Bien décidé à voir un de ses joueurs succéder à Kaka, dernier Auriverde à avoir été élu meilleur joueur du monde, le Brésil mise fort sur l’éclosion ou la confirmation de ses jeunes talents. Le but est simple : avoir un ou plusieurs cracks capables de venir porter la Seleção en 2026 et/ou en 2030, dates des deux prochaines Coupes du monde. Coordinateur des sélections de jeunes à la fédération brésilienne (CBF) et champion du monde 1994, Branco a d’ailleurs fait une révélation dans les colonnes du journal Folha de São Paulo. « Nous avons un plan pour la génération 2030. L'objectif est de bien s'entraîner et avec un esprit de victoire. Les générations issues du football brésilien sont spectaculaires. Chaque jour me donne confiance. L'entraînement que nous faisons à Granja Comary (le Clairefontaine brésilien, ndlr) et la qualité individuelle de chaque athlète donnent cette certitude. »

Le jeune espoir du Grêmio a ainsi été placé dans une liste de 18 joueurs considérés par la CBF comme des éléments pouvant faire partie à l’avenir des meilleurs joueurs du monde. En plus de Nathan Ribeiro, on y trouve Rodrygo (Real Madrid), Gabriel Martinelli (Arsenal), Yuri Alberto (Corinthians), Kaio Jorge (Juventus), Reinier (Real Madrid), Lazaro (Flamengo), Marcos Leonardo (Santos), Matheus Martins (Fluminense), Patrick (São Paulo), Vinicius Tobias (Real Madrid), Andrey (Vasco da Gama), Angelo (Santos), Vitor Roque (Athletico Paranaense), Matheus Gonçalves (Flamengo), Pedrinho (Corinthians), Luis Guilherme (Palmeiras) et la célèbre pépite Endrick (Palmeiras). Très apprécié pour ses qualités d’expansivité, de vitesse et de dribble en un contre un, Nathan Riberio a déjà séduit plusieurs grands noms du Vieux continent : l’Ajax Amsterdam, l’AS Roma, le Real Madrid, le Bayer Leverkusen et le FC Barcelone. Autant d’intérêts qui va continuer à faire grimper la cote d’un joueur dont la clause libératoire est de 40 M€.

Plus d'infos

Commentaires