Mercato : le rétropédalage du FC Barcelone

Par Matthieu Margueritte
3 min.
Mercato : le rétropédalage du FC Barcelone @Maxppp

Interrogé sur le mercato des Blaugranas, le directeur sportif barcelonais a fait le point. Extraits.

La suite après cette publicité

Le FC Barcelone est-il en train de faire machine arrière ? Alors que les médias espagnols indiquent que le club catalan a un besoin vital de réduire grandement sa masse salariale pour espérer se renforcer, le directeur sportif des Culers, Jordi Cruyff, a donné une interview à Mundo Deportivo dans laquelle il est revenu sur deux des dossiers chauds du Barça : les cas Depay et De Jong. Concernant le premier cité, un départ est plus que jamais annoncé. Lié aux Blaugranas jusqu’en juin prochain, l’attaquant avait été poussé vers la sortie l’été dernier et aujourd’hui, un départ à l’AS Roma semblait d’actualité. Sauf que Cruyff ne pense plus de la même manière.

« Les équations sont faites, non pas en fonction de Memphis mais en fonction de n'importe qui. Si un joueur du Barça part pour en amener un autre, vous pouvez l'envisager (la vente du joueur). Mais si cela ne vous donne pas de résultat vis-à-vis du fair-play financier, alors pourquoi le vendre ? Cela n'a pas de sens. Maintenant, pour en revenir à Memphis, il a toujours eu une attitude irréprochable et Xavi sera le premier à le dire. Il dit toujours que c'est un joueur qui ne cause pas de problèmes, qu'il a toujours fait de son mieux. Donc, aujourd'hui, nous ne pensons pas aux départs, mais à avoir une équipe compétitive pour la deuxième partie de la saison et Memphis, s'il se remet de sa blessure, et il le démontre avec son équipe nationale, c’est un joueur qui peut beaucoup aider n'importe quel club. L’été prochain, nous verrons la situation dans laquelle nous nous retrouverons, mais aujourd'hui, la réalité est que vous avez Lewandowski suspendu pour trois matchs et il serait étrange de penser à faire des ventes rapides ».

À lire Barça : Hector Bellerin se rapproche du Sporting CP

Cruyff calme le jeu

Concernant Frenkie de Jong, là encore Cruyff laisse la porte ouverte à un changement d’approche. Le joueur avait été poussé vers la sortie contre sa volonté pour permettre au Barça d’alléger ses finances. Mais visiblement, les choses ont changé depuis l’été dernier. « Au final, le cas De Jong n'est parfois pas qu’une question de football, c'est un ensemble de choses. Premièrement, dire que seuls les bons joueurs reçoivent des offres importantes. Cela signifie également qu'il est un acteur apprécié sur le marché. Je pense que c'est aussi un compliment pour lui car tout le monde ne peut pas en dire autant. Deuxièmement, je pense que tout ce qu’il s’est passé était antérieur aux solutions qui ont été trouvées, aux leviers économiques. Dans le club, la situation financière et le fair-play financier obligent souvent à penser d'une manière qui n'est pas toujours de préférence footballistique. En fin de compte, il s'agit de beaucoup de choses. »

La suite après cette publicité

De quoi laisser penser qu’une prolongation est envisageable ? Pour rappel, l’ancien pensionnaire de l’Ajax Amsterdam est sous contrat jusqu’en 2026 et son bail est l’un des plus coûteux pour les finances du Barça. « Ici, il faut équilibrer les choses et parfois vous devez prendre des décisions que vous ne voulez pas prendre. Et je ne parle pas de Frenkie, mais de manière générale. Il faut essayer de respecter le fair-play financier qui est plus strict que dans n'importe quelle autre ligue en Europe. » L’été prochain, il n’est donc pas impossible que la saga De Jong fasse son grand retour.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité