Le LOSC recrute Amadou Onana

En quête de renforts, le LOSC vient de boucler l'arrivée d'Amadou Onana, jeune milieu de 19 ans qui évoluait à Hambourg.

Amadou Onana à Hambourg
Amadou Onana à Hambourg ©Maxppp
La suite après cette publicité

Sacré champion de France fin mai, le LOSC vit une intersaison mouvementée. Après avoir lâché Christophe Galtier, les Dogues ont eu toutes les peines du monde à trouver son successeur. Finalement, ils ont décidé de miser sur Jocelyn Gourvennec, dont l'arrivée n'a pas enchanté tout le monde dans le nord, même si la victoire au Trophée des Champions face au PSG a calmé la contestation.

Du côté des joueurs, Lille galère tout autant. En plus d'avoir perdu des éléments clés, le recrutement n'a pas vraiment beaucoup avancé ces dernières semaines. Pourtant, le LOSC doit se renforcer dans tous les secteurs de jeu. Dans l'entrejeu, le club tricolore voulait notamment compenser le départ de Boubakary Soumaré à Leicester City. Quelques noms sont ainsi sortis du chapeau ici et là. Jean-Michaël Seri (Fulham), Amine Adli (Toulouse), Jens Cajuste (Midtjylland), Gedson Fernandes (Benfica), Nicklas Dorsch (La Gantoise) et Amadou Onana (Hambourg) ont été associés à Lille.

Onana est Lillois

Et c'est ce dernier qui a été finalement choisi par les pensionnaires du stade Pierre Mauroy après de nombreuses semaines de négociations. En effet, le LOSC vient d'annoncer son arrivée. « Le LOSC est heureux d’annoncer la signature du milieu de terrain Amadou Onana. Le jeune Belge (19 ans) a paraphé un contrat qui le lie avec le LOSC jusqu’en 2026 », peut-on lire dans le communiqué lillois.

À 19 ans, Amadou Onana, dont le prix est estimé à 7 millions d'euros (hors bonus), va donc découvrir la Ligue 1 chez les champions de France en titre. Passé par Hoffenheim, il avait rejoint Hambourg (D2 allemande) la saison dernière. Une année où il avait disputé 26 rencontres toutes compétitions confondues, dont 14 en tant que titulaire. Le temps pour lui d'inscrire 3 buts. Le footballeur né en 2001 sera l'un des espoirs à suivre dans l'Hexagone cette année.

Plus d'infos

Commentaires