À la découverte d’Ilyes Benlebsir, avenir du HAC et futur crack

Havrais et membre de l’équipe de France U16, Ilyes Benlebsir est l’une des plus belles promesses de la génération 2005. Courtisé par de nombreuses équipes européennes, le milieu relayeur de 16 ans espère avant tout pouvoir assouvir ses rêves de professionnalisme au HAC. Portrait.

Ilyes Benlebsir est l'un des grands espoirs du Havre AC
Ilyes Benlebsir est l'un des grands espoirs du Havre AC ©Maxppp
La suite après cette publicité

On connaît la réputation. Le centre de formation du club doyen a vu passer dans ses rangs quelques-uns des joueurs les plus en vue de la scène européenne actuelle : Édouard, Benjamin et Ferland Mendy, Steve Mandanda, Paul Pogba, Riyad Mahrez... tous ont fréquenté le Havre Athletic Club. Depuis trois ans, Ilyes Benlebsir, milieu relayeur droitier de 16 ans, effectue les dix minutes à pied qui séparent le domicile familial de la Cavée Verte, pépinière ciel et marine. Arriver le premier à l’entraînement, telle est sa routine.

Inscrit en section générale au lycée, ce travail acharné, fan de NBA, est du genre placide. Peu d’amis, solitaire, le garçon longiligne (1m82, 70 kg), qui a toujours eu une tête de plus que les autres, est focalisé sur une chose : le football. Avec une idée en tête : vivre de sa passion. Pour réaliser son rêve, deux personnages l’inspirent : Ruud Gullit, ballon d’or 1987, légende de l’AC Milan et des Oranjes, mais aussi Cristiano Ronaldo, qu’on ne présente plus, dont les posters recouvrent les murs de sa chambre. Exemple de travail acharné.

Une impressionnante maturité pour son âge

Ilyes, Grégory Duval l’a bien connu. « Il a passé deux ans chez nous de 2016 à 2018. Il arrivait d’un club du quartier du Mont-Gaillard et il avait déjà une maturité athlétique qui a fait qu’on l’a surclassé en U14 », se souvient le coordinateur sportif du Club des Municipaux du Havre. Le salarié du club partenaire du HAC – où ont évolué Jean-Armel Kana-Biyik, Edouard Mendy ou encore Alimami Gory – se souvient d’un milieu relayeur capable d’aller vers l’avant, dans le pur style box-to-box, doté d’une qualité technique supérieure à la moyenne.

« Il avait une relation ballon-pied très intéressante. Il avait beau être surclassé, il était plus intéressant que certains joueurs de la génération supérieure, capable d’évoluer sur du foot à onze, alors qu’il avait l’âge d’évoluer sur du foot à huit ». L’éducateur loue également la personnalité d’Ilyes Benlebsir, « le type de joueur qui venait tout le temps avant les séances, et était le dernier à partir. Un passionné. Un jeune très respectueux, une personne très agréable au travail et à développer ». Levé 6h, couché 21h, régime, séances supplémentaires. Une vie d’ascète.

L’Europe a les yeux braqués sur lui

Déterminé, des rêves de Ligue des champions plein la tête, Ilyes Benlebsir avait été repéré par le Paris Saint-Germain après un récital lors d’un essai au Havre (5-1, triplé), à l’époque où François Rodrigues – désormais directeur technique du centre de formation du Havre – y officiait. Mais c’est au HAC qu’il a choisi de parfaire sa formation. Toujours surclassé, il est cette saison titulaire en U17 Nationaux et a intégré le groupe U19 depuis quelques mois. S’il continue dans cette voie, il devrait intégrer l’équipe réserve l'année prochaine.

Suivi depuis qu'il a 14 ans par le PSG, il a, par ses prestations lors de tournois internationaux, attiré le regard des scouts européens. En Angleterre et en Italie, on s'est déjà renseigné. En France, le LOSC et les Girondins de Bordeaux le suivent, aux Pays-Bas le PSV s'est également manifesté... À l’image du grand espoir sarcellois Mathys Tel, le numéro 8 normand, qui a découvert l’équipe de France cette année (U16, 2 passes décisives en 30 minutes de jeu pour sa 1ère sélection), semble programmé pour réussir. Au HAC, où il rêve de faire ses débuts en pro, puis en Europe. Sur les traces de ses idoles.

Plus d'infos

Commentaires