Algérie : Djamel Belmadi tacle une nouvelle fois Andy Delort

Djamel Belmadi, le sélectionneur de l'Algérie
Djamel Belmadi, le sélectionneur de l'Algérie ©Maxppp

Après les déclarations de l’attaquant niçois Andy Delort sur les antennes de RMC mercredi à propos de son avenir avec l’Algérie, le sélectionneur algérien Djamel Belmadi a recadré son joueur en conférence de presse, dimanche, en refusant de donner de l’importance à ses déclarations. « Ne surenchérissez pas le truc. Il l’a dit pour vous. Moi je ne suis pas concerné. Il nous a dit qu’il voulait se concentrer pendant un an sur son club. Rester sur le banc de touche avec son club ne le dérange pas pourtant. Soyez corrects, ne profitez pas parce qu’on a un genou à terre. C’est grave de donner autant d’attention. Il a pris une décision, on en a pris acte, on avance. Ça aurait été la même chose si c’était Riyad Mahrez » à lâché le technicien.

La suite après cette publicité

Le sélectionneur des Fennecs en a aussi profité pour tacler Jérôme Rothen et rappelé qu'il n'y avait rien de personnel contre l'attaquant niçois. « Delort ? Qu’est-ce qu’il a déclaré ? Ce n’est pas Rothen le sélectionneur de l’équipe nationale, a déclaré Belmadi avant d'ajouter : je n’ai rien de personnel avec Andy Delort. C’est quelqu’un que j’apprécie. Ceux qui disent que c’est personnel ne sont pas honnêtes.» L'entraîneur de 45 ans a également rappelé qu’il ne comprenait pas le choix de certains joueurs de mettre la sélection entre parenthèses. « Allez leur dire "est-ce que vous adhérez au fait de mettre en pause l’équipe nationale pendant un an ?". Je défends les valeurs de mon pays. Je ne me reconnais pas dans ce discours. On peut commettre des erreurs, mais pas dans ce domaine-là. » L’Algérie se déplacera au Cameroun pour les barrages des qualifications pour la Coupe du Monde 2022, le 25 mars prochain.

Plus d'infos

Commentaires