Les statistiques ahurissantes de Georges Mikautadze, grand espoir du FC Metz prêté en Belgique

Ibrahima Niane sur le flanc pour plusieurs mois après une grave blessure au genou, l'attaque du FC Metz est forcément orpheline. Dans le même temps, le jeune Georges Mikautadze, prêté par les Grenats à Seraing en Ligue 2 belge, affole les compteurs.

Georges Mikautadze, sous les couleurs du RFC Seraing
Georges Mikautadze, sous les couleurs du RFC Seraing ©Maxppp
La suite après cette publicité

Habib Diallo transféré à Strasbourg en toute fin de mercato, le FC Metz comptait évidemment sur Ibrahima Niane pour mener son attaque. Actuel co-meilleur buteur de Ligue 1 avec 6 réalisations en 6 apparitions, prolongé quelques semaines auparavant jusqu'en juin 2024, le Sénégalais de 21 ans s'est malheureusement gravement blessé au genou, laissant l'attaque messine quelque peu orpheline. Frédéric Antonetti et son staff vont devoir trouver les solutions pour pallier cette longue absence. Tenter un joker ou attendre janvier pour agir ? La question est dans toutes les têtes à Saint-Symphorien.

D'autant qu'en interne, les Messins possèdent des éléments capables de tirer leur épingle du jeu. On pense à la recrue estivale Vagner, à Thierry Ambrose ou encore à Opa Nguette. Et si ces joueurs-là ne font pas l'affaire, Metz se posera sans doute la question du rappel de prêt de Georges Mikautadze. L'attaquant de 19 ans, sous contrat jusqu'en juin 2023, est parti engranger du temps de jeu en Belgique, au RFC Seraing, club satellite évoluant en D1 Belge (équivalent de la Ligue 2). Et ses minutes, il les met clairement à profit. Encore auteur d'un doublé le week-end dernier sur la pelouse du RWDM (3-4), le Franco-Géorgien affiche des statistiques hallucinantes.

Après 7 journées, le jeune homme, passé par les équipes de jeunes de l'Olympique Lyonnais et Saint-Priest, est meilleur buteur de la division, avec 14 réalisations ! Son plus proche poursuivant pointe à... 4 unités. Il avait commencé fort avec un quadruplé lors de sa première apparition et s'était ensuite offert deux triplés consécutifs lors des 5e et 6e journées. «Je crois que c'est unique au monde en ce moment. Tous ceux qui l'ont vu jouer savent qu'il a vraiment quelque chose», explique Peter Kerremans, directeur sportif de Seraing, à L'Essentiel. Une confirmation en trombe pour celui qui avait inscrit 8 buts en 18 apparitions avec la réserve messine la saison passée en National 3.

Des statistiques démentielles !

«Je me dis simplement que je vais tout faire pour inscrire un maximum de buts, peu importe le total. On verra à la fin de la saison», confiait l'intéressé au début du mois dans les colonnes du Républicain Lorrain, satisfait de son choix estival. «Lorsqu’on a parlé du prêt avec mon agent et Philippe Gaillot (le directeur général adjoint des Grenats), j’ai rapidement accepté la proposition parce que c’était une bonne opportunité d’avoir du temps de jeu. (...) Après un tel début de saison, je ne peux être que conforté dans mon choix. Maintenant, il faut continuer comme ça…».

Une telle réussite ne passe évidemment pas inaperçue. Selon nos informations, de nombreuses écuries se sont manifestées ces dernières semaines pour se renseigner au sujet du phénomène grandissant. En Belgique, évidemment, les clubs de Jupiler Pro League (Ligue 1 locale) viennent aux nouvelles, impressionnés par le rendement du jeune attaquant. Mais ailleurs, aussi, comme en Angleterre, on a un œil attentif sur le buteur en série. Toujours d'après nos informations, la fédération géorgienne a également concrètement commencé à bouger ses pions pour le convaincre d'opter pour sa sélection. Convoqué lors d'un rassemblement avec les U19 tricolores à Clairefontaine il y a quelques mois, le garçon préfère pour l'heure se donner le temps de la réflexion.

De son côté, l'actuel 14e de Ligue 1, évidemment satisfait de la réussite du prêt, prendra-t-il le risque de mettre un terme précipité à son expérience fructueuse en Belgique en janvier pour le rappeler à la rescousse alors qu'il s'éclate dans le Plat pays ? Voilà qui présage de sacrés maux de tête au sein de la direction du FC Metz. «On a bien vu que Niane s'était blessé, donc quand on voit ce qui se passe chez nous, on fait vite le rapprochement. A priori, on est tranquilles jusqu'en décembre», a précisé Kerremans. Georges Mikautadze, en attendant, continuera sans doute à enfiler les buts comme des perles.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires