Manchester United : le coup de pression de Jim Ratcliffe à Erik ten Hag

Par Maxime Barbaud
2 min.
Jim Ratcliffe lors des commémorations pour les victimes du crash de Munich @Maxppp

Erik ten Hag peut s’inquiéter pour son avenir. Durant un entretien accordé à la presse anglaise, Jim Ratcliffe a refusé de soutenir publiquement l’entraîneur de Manchester United.

Le nouveau boss de Manchester United est arrivé. Après être enfin devenu co-propriétaire du club en début de semaine, Jim Ratcliffe peut entamer la mue qu’il désire tant. Outre le chantier du stade (il souhaite construite une nouvelle enceinte et abandonner Old Trafford) et la revue de l’effectif avant d’attaquer le prochain mercato, le patron d’INEOS souhaite réorganiser le club. En plus de la probable venue de Dan Ashworth en provenance de Newcastle, le patron d’INEOS souhaite des dirigeants « de classe mondiale » à tous les postes.

La suite après cette publicité

C’est ce qu’il a affirmé il y a quelques jours dans un entretien accordé au média économique belge, De Tijd. «Nous devons examiner l’organisation du club car elle n’est pas bonne en ce moment. Prenez l’entraîneur (Erik ten Hag) par exemple. Il doit rendre compte directement au PDG. Cela n’est plus possible dans une organisation de football moderne.» Les choses vont bouger en interne à Manchester United mais cela ne garantira pas la réussite sportive non plus. Son petit tour médiatique n’est pas fini et cette fois, c’est Erik ten Hag qu’il cible directement.

À lire Manchester United : les joueurs pensent qu’Erik ten Hag va être licencié

Ratcliffe ne soutient pas publiquement Ten Hag

Dans une nouvelle interview, cette fois-ci au Daily Mail, l’homme d’affaires n’a pas soutenu le coach actuel lorsque la question sur le Néerlandais lui a été posée. Au lieu de trouver des formules de circonstance ou de louer son travail, il a évoqué les difficultés de «l’environnement», notamment en raison des différentes affaires qui ont empoisonné le vestiaire ces derniers mois. «Je parle de l’organisation, des gens dans la structure et de l’ambiance dans le club. Nous devons faire avec ça. Donc je ne suis pas vraiment concentré sur le coach. Je me concentre plus sur ce point.»

La suite après cette publicité

Comme une manière d’éviter le sujet. Ce manque de soutien public est perçu comme inquiétant pour l’entraîneur en place depuis bientôt deux ans. La venue de Dan Ashworth risque également de faire bouger les lignes, notamment en matière de recrutement. À ce sujet, Manchester United va devoir vendre quelques stars afin de rentrer dans les clous du fair-play financier exigé par la Premier League. Une manière de clore la page de ces dernières saisons où les dépenses excessives n’ont pas masqué un manque de résultats. Ten Hag peut s’inquiéter.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité