OL : Peter Bosz et Maxence Caqueret tapent du poing sur la table

Présents en conférence de presse ce vendredi, Peter Bosz et Maxence Caqueret ont pointé du doigt les manques de l'OL et mis l'accent sur le besoin immédiat de réagir avant le déplacement à Bordeaux dimanche, en Ligue 1.

Peter Bosz pendant une conférence de presse
Peter Bosz pendant une conférence de presse ©Maxppp
La suite après cette publicité

Dans un contexte compliqué, deux jours après la claque reçue à domicile contre Reims (1-2) dans les derniers instants du match et avant un déplacement périlleux à Bordeaux (dimanche, 20h45), en clôture de la 17ème journée de Ligue 1, Maxence Caqueret puis Peter Bosz se sont présentés en conférence de presse ce vendredi. Dixième, l’Olympique Lyonnais est-il malade ? Il y a des raisons de le penser. Les Gones sont en tout cas une bête blessée, eux qui restent sur 3 défaites sur leurs 5 dernières sorties en championnat.

Le milieu de terrain français, qui a, au même titre que son coach, souligné à plusieurs reprises la « déception » régnant au sein du vestiaire des Gones, a insisté sur la fâcheuse tendance de cette équipe à craquer en fin de match, un aspect également évoqué par le technicien néerlandais. « On a perdu trop de points en fin de match, on doit faire mieux mentalement, on en a parlé pour arrêter de se mettre en danger sur ces fins de matchs, il faut savoir ne pas perdre aussi, on ne peut pas monter au classement en faisant des erreurs comme celles-ci », a lâché Caqueret face aux journalistes.

Un problème de combativité et d'état d'esprit

Le joueur formé à l'OL a aussi assuré que les problèmes rencontrés par les Lyonnais récemment n'étaient pas d'ordre physique. « Je ne pense pas que cela soit physique, quand on regarde nos matchs, je ne pense pas que cela soit cet aspect-là qui soit défaillant ». Et Bosz de lui emboîter le pas : « on a les données, les datas, c'est objectif. [...] Ça montre que physiquement, les joueurs sont bien et sont capables de jouer 2 fois par semaine. Les joueurs de Lyon sont capables de jouer 2 matchs par semaine. »

En harmonie, comme réglés sur le même discours, les deux hommes ont surtout donné les bons ingrédients à mettre pour trouver enfin la bonne recette. « On se doit de donner plus, on n'a pas tout fait à 100% sur nos derniers matchs pour moi, il faut se battre ensemble, de la première à la dernière minute, ensemble. Le talent ne suffit pas. On a une très belle équipe, ça ne suffit pas. Il faut plus, il faut ajouter cette combativité et cette envie sur un match entier pour avoir des résultats. On a montré qu'on pouvait le faire et se battre à fond pour avoir des résultats en notre faveur », a de son côté confié Caqueret. « On doit travailler ensemble, être une équipe. Ce ne sont pas les meilleurs joueurs qui gagnent, mais la meilleure équipe. Il faut faire les choses ensemble », a lui déclaré Bosz.

« La pression contre Bordeaux est là »

L'entraîneur de l'OL, qui a aussi demandé de la clémence envers ses joueurs expérimentés dans cette passe délicate, a expliqué à la presse qu'il n'avait aucunement l'intention de renier ses principes de jeu, maintenant sa confiance dans sa philosophie joueuse, offensive et parfois risquée. Si Peter Bosz a parlé avec ses joueurs en lui disant ses « vérités », il leur a surtout mis un petit coup de pression avant de se rendre au Matmut Atlantique. C'est un match important, à cause de nous, car si on ne perd pas contre Reims, ça n'a pas la même importance (par rapport au classement). On est dans une position où on ne doit pas être. C'est un match qui fait la différence... Oui, la pression contre Bordeaux est là. Le message est passé, les consignes aussi. Ne reste plus qu'à appliquer tout ça sur le terrain.

Avec Parions Sport en Ligne, nous vous offrons 10€ (sans dépôt) et le bonus de bienvenue avec le code FM160. Misez 160€ sur une victoire 1-0 de l’Olympique lyonnais et tentez de remporter 1 328 € (cote à 8,30). Créez votre compte Parions Sport en Ligne dès aujourd'hui pour profiter de cette offre exclusive Foot Mercato. (cotes soumises à variation)

Plus d'infos

Commentaires