PSG - LOSC : le plan parfait des Lillois

Impeccable de discipline collective, le LOSC a écœuré le PSG samedi au Parc des Princes. Le plan mis en place par Christophe Galtier, marqué par la défaite en Coupe de France, a parfaitement fonctionné.

Jonathan Ikoné face au PSG
Jonathan Ikoné face au PSG ©Maxppp
La suite après cette publicité

Giflé il y a plus de deux semaines sur cette même pelouse en Coupe de France (3-0), le LOSC avait bien appris sa leçon. Hors de question d'avancer l'autre joue pour la 31e journée de Ligue 1, jugée comme un possible tournant pour la fin du championnat. Et très vite, on a compris le plan lillois. Aucun problème pour laisser le ballon aux Parisiens, impulser un pressing fort sur certaines phases de relance et surtout exploiter chaque ballon récupéré pour faire mal. Comment ? Notamment grâce aux déplacements incessants du duo David-Ikoné, qui ont plongé dans le dos de la défense parisienne.

A la pause, le joueur formé au PSG, Jonathan Ikoné, évoquait d'ailleurs la bonne interprétation du plan établi, et mettait aussi le doigt sur ce qui facilitait la tâche. « Ils ont la balle mais ils sont très ouverts ». La deuxième période s'est avérée légèrement différente, le LOSC se montrant moins piquant en contre, moins précis dans la dernière passe. Mais le bloc restait bien compact, la discipline collective impeccable poussait les Parisiens à l'agacement, à l'image de Neymar qui a dégoupillé à deux reprises, face à André puis Djalo.

Un plan parfaitement mené

L'un des tourmenteurs du PSG ce samedi, Benjamin André, a confirmé la bonne préparation de son équipe. « On avait bien préparé ce match. Le scénario nous est favorable. On aurait pu tuer le match, on a retrouvé le collectif qu'on avait parfois perdu. On a retrouvé notre solidité. Il y avait une question de duels mais on l'a emporté tactiquement. » Face à un PSG parfois apathique, la maîtrise collective et la dépense physique supérieure des Lillois ont fait mouche. En conférence de presse, l'entraîneur Christophe Galtier a détaillé ce qu'il avait mis en place.

« Je suis très fier de mes joueurs, cette victoire-là leur appartient. (...) Je leur avais simplement dit ce matin, dans un assez long discours, pour une fois, qu'on avait bien joué contre l'Ajax et le PSG, mais on avait été éliminé. Pour le haut niveau, il faut autre chose, parfois être moins beau mais plus précis sur le plan tactique : une grande débauche d'énergie, lucide dans les déplacements. Ils ont mis beaucoup d'envie, d'abnégation, et je les félicite. C'est comme ça qu'ils ont pu remporter ce match là. » Puis Galtier de poursuivre sur ce qu'il avait changé par rapport à la défaite en Coupe de France : « beaucoup plus de densité dans le bloc équipe. Plus d'équilibre dans la sortie du ballon pour éviter d'être contré et leur donner le moins de profondeur possible. On aurait pu être beaucoup plus dangereux. On ne l'a pas été assez à mon goût. » Preuve de l'exigence permanente du coach lillois, qui aura réussi un coup de maître ce samedi au Parc des Princes.

Plus d'infos

Commentaires