EdF : la prime des Bleus en cas de victoire à l’Euro est connue

Par Maxime Barbaud
2 min.
Le onze titulaire des Bleus face à l'Allemagne @Maxppp

L’Euro (14 juin-14 juillet) en Allemagne arrive à grands pas. L’organisation interne à chaque équipe se met en place également, comme les primes à attribuer. D’après L’Equipe, la FFF a décidé de verser environ 470 000 euros à chaque joueur de Didier Deschamps en cas de victoire finale. Le montant pourrait changer selon la liste du sélectionneur et le nombre d’appelés pour la compétition. Ce montant est légèrement inférieur aux dotations attribuées lors de la Coupe du Monde au Qatar où un chèque de 490 000 euros attendait chaque joueur de l’équipe de France. Pour cet été, la répartition est la suivante. L’UEFA distribue 331 M€ aux 24 nations. Chacune d’elle reçoit 9,25 M€ de participation. Il faut ensuite compter 1 M€ par victoire en phase de poules et 500 000 € pour un nul. Vient ensuite la phase finale avec des versements toujours plus importants au fur et à mesure des tours passés (1,5 M€ pour les 8es, 2,5 M€ pour les 1/4, 4 M€ pour les 1/2, 5 M€ pour les finalistes et 8 M€ pour le vainqueur). Une équipe peut donc atteindre 28,25 M€ de primes en cas de victoire à tous les matchs.

La suite après cette publicité

De cet argent versé par la confédération européenne, la FFF prélève 30% à destination des joueurs et du staff de l’équipe de France, soit 8,47 M€ en cas de victoire à Berlin le 14 juillet prochain. Cette somme devrait être divisée en 26,5 (les 23 appelés + les 3,5 restants à destination du staff). Dans ce cas de figure, les Bleus recevraient quasiment 320 000 euros chacun. À cela, il faut ajouter les primes liées au droit à l’image en lien avec les différentes opérations commerciales de l’équipe de France, soit 21 200 euros par match et 148 400 euros en cas de finale. Après cet exposé, nous parvenons à une somme presque égale à 470 000 euros. Les Bleus savent ce qu’il reste à faire pour toucher le gros lot.

Plus d'infos sur...

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité