L’Angleterre fait l’unanimité en Europe, le PSG propose 200M€ pour le duo Osimhen-Kvaratskhelia

Par Alexandre Guengant
1 min.
RDP du 11.07.24 @Maxppp

L’Angleterre a livré une masterclass hier soir, le PSG a fait une offre de 200M€ pour les deux stars du Napoli et Kingsley Coman pourrait arrêter avec les Bleus, retrouvez dans votre revue de presse Foot Mercato les dernières informations de la presse sportive européenne.

Les Three Lions impressionnent

À l’étranger, cette performance anglaise est saluée, à commencer par AS qui se demande ce qu’il s’est passé en Angleterre. Marca de son côté s’amuse et lance un avertissement à Jude Bellingham : « Nous t’attendons ». Le média ibérique décrit l’Angleterre comme une équipe sur un nuage qui donne l’impression de flotter. En France, l’équipe décrit les Anglais comme une équipe emballante grâce à l’influence de Foden et Mainoo. Bild parle du jeu Anglais rapide et inarrêtable. La Gazzetta dello Sport encense le caractère de cette équipe, menée à chaque match à élimination directe, mais qui a su renverser le scénario en sa faveur.

La suite après cette publicité

Paris fonce sur le duo Osimhen- Kvaratskhelia

La bombe mercato du jour est proposée par le Corriere dello Sport qui annonce sur sa une que le PSG a fait une offre de 200M€ à Naples pour s’offrir son duo de star Victor Osimhen et Khvicha Kvaratskhelia. Naples a refusé catégoriquement pour le Géorgien, qui n’est pas à vendre pour le président Aurelio De Laurentiis. En revanche, tout est possible avec Osimhen dont la clause libératoire est de 130M€. Campos apprécie le joueur qu’il a connu à Lille. Puis le buteur ne possède pas non beaucoup d’autres options. L’Arabie saoudite manque de compétitivité et aucun club de Premier League ne souhaite s’aligner sur lui.

À lire Gianluigi Donnarumma a tranché entre le PSG et Manchester City

Retraite internationale pour Coman ?

Plusieurs joueurs sont en fin de cycle, à l’image de Kingsley Coman, qui a mal vécu ses 16 petites minutes de jeu et qui a confié à son entourage qu’arrêter sa carrière en Bleu n’est pas inenvisageable, notamment pour se préserver des blessures.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité