AS Monaco : mauvaise nouvelle pour Gelson Martins et sa lourde suspension

Lourdement sanctionné par la Ligue de Football Professionnel en mars, Gelson Martins était en train de purger sa suspension de plusieurs mois, et ce malgré l'arrêt des compétitions. Mais la FFF a pris une décision cette semaine et cette période sans activité ne comptera pas.

Gelson Martins sous les couleurs de l'AS Monaco
Gelson Martins sous les couleurs de l'AS Monaco ©Maxppp

La saison 2019-2020 de Ligue 1 a officiellement été stoppée le 30 avril dernier par le Conseil d'administration de la Ligue de Football Professionnel, qui a suivi les consignes du gouvernement. On ne reverra donc pas de matches dans l'Hexagone avant de nombreuses semaines mais un joueur n'a plus connu les terrains depuis février, alors que le championnat a été suspendu début mars.

La suite après cette publicité

Expulsé lors du match entre le Nîmes Olympique et l'AS Monaco le 1er février dernier (défaite 3-1), Gelson Martins avait écopé d'une très lourde suspension. L'ailier portugais, auteur d'un coup de sang sur l'arbitre M. Lesage, avec notamment une poussette, n'avait pas été épargné par la Ligue, qui avait décidé de lui infliger une suspension de six mois. Mais avec la pandémie de Covid-19 et la suspension des compétitions, Gelson Martins était alors un des «bénéficiaires» de cette situation si spéciale.

«Une situation inéquitable» pour la FFF

Cependant, la Fédération française de football en a décidé autrement. Dans le procès verbal du dernier Comité Exécutif, qui s'est tenu lundi, la FFF a été très claire sur les joueurs ayant écopé d'une suspension, de quelques matches ou de plusieurs mois. « L’arrêt définitif des compétitions génère une situation inéquitable entre d’une part, les licenciés actuellement suspendus en nombre de matchs, (...) D’autre part, les licenciés faisant actuellement l’objet d’une suspension à temps », explique d'abord la FFF.

Avant de donner sa décision : « la période allant du 13 mars 2020 au 30 juin 2020 ne sera pas incluse dans la purge de toute suspension à temps, quel que soit son quantum et quelle que soit la date à laquelle elle a été prononcée, lorsque l’exécution de la suspension devait avoir lieu, en tout ou partie, pendant ladite période. Ainsi pour une telle suspension, la purge débutera au 1er juillet 2020 ou bien redémarrera à compter du 1er juillet 2020 pour la durée de la suspension qui restait à purger au 13 mars 2020. » Après avoir purgé environ cinq semaines de suspension, Gelson Martins sera donc absent jusqu'à fin novembre.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires