Préparation estivale, étape 3. Après avoir démarré sur les chapeaux de roues contre Dresde (6-1), le Paris Saint-Germain n’avait pas pu faire mieux qu’un match nul quelques jours plus tard contre Nuremberg (1-1). Parti en Chine cette semaine pour sa tournée estivale, le club de la capitale enchaînait donc ce samedi avec un match amical de gala contre l’Inter à Macao. Privé de Neymar et Kimpembe, restés à Shenzhen pour continuer leur rééducation, Thomas Tuchel pouvait néanmoins compter sur un groupe bien garni avec toutes ses recrues estivales. En face, les Nerazzurri restaient sur deux revers en International Champions Cup, face à Manchester United (0-1) et la Juventus (1-1, défaite aux tirs au but). Côté parisien, le technicien allemand s’appuyait sur un 4-3-3 avec un trio Draxler-Mbappé-Kurzawa devant. La formation italienne s’avançait elle en 3-5-2 et Antonio Conte faisait confiance au tout jeune Esposito (17 ans) en attaque.

Dans l’enceinte chinoise, pas remplie à ras bord, les Parisiens allumaient rapidement la première mèche avec Sarabia mais sa frappe terminait dans les gants de Handanovic. Dans le jeu, les Nerazzurri exerçaient un gros pressing pour reprendre le ballon et créer le danger. Après une opportunité pour Brozovic (3e), le jeune Esposito butait sur Areola, auteur d’un bon début de match (6e). Gênés par le pressing italien, les Parisiens perdaient plusieurs ballons dangereux. Et sur un centre de D’Ambrosio, Kurzawa passait tout proche de la catastrophe en remisant de la tête sur Areola, qui évitait le but contre son camp de justesse (12e). Finalement, après une vingtaine de minutes de jeu, les champions de France posaient le pied sur le ballon. Les deux équipes montraient de belles choses sur la pelouse mais les occasions n’étaient pas nombreuses.

Alphonse Areola infranchissable... jusqu’à la 90e+4 !

La mi-temps se profilait mais le Paris SG débloquait la situation juste avant sur coup de pied arrêté. Sarabia déposait le ballon sur Kehrer dans la surface qui catapultait le ballon au fond des filets de la tête avec l’aide de la barre transversale (41e, 1-0). Au retour des vestiaires, les Nerazzurri cherchaient rapidement à revenir au tableau d’affichage. La recrue Barella servait d’ailleurs Perisic, mais l’ailier croate trouvait Areola sur son chemin après avoir éliminé Kehrer (47e). Vigilant dans sa surface, le gardien français restait sur sa lancée en repoussant ensuite une tentative du milieu italien (50e). Les joueurs de Thomas Tuchel souffraient depuis la reprise mais le champion du Monde sauvait les meubles. Après avoir pris un peu l’eau, les Parisiens arrivaient enfin à sortir de leur camp. Draxler tentait alors de s’illustrer, en vain (55e). Handanovic, de son côté, brillait devant Sarabia en détournant une belle frappe de l’ancien joueur du Séville FC (59e).

L’heure de jeu passée, Antonio Conte procédait à de multiples changements pour apporter du sang neuf et tenter d’égaliser. En face, Thomas Tuchel attendait quelques minutes de plus pour lancer de nombreux jeunes ou encore Cavani. Seuls Areola et Diallo restaient sur la pelouse pour cette fin de match. Dès lors, l’Inter poussait en peu plus et les espaces se multipliaient des deux côtés. Trouvé par Longo, Perisic voyait son coup de tête passer de peu au-dessus (79e). Côté parisien, Jesé essayait souvent de faire la différence mais l’Espagnol ne trouvait pas le cadre, comme sur une frappe trop écrasée (90e). Le PSG se dirigeait alors vers un succès mais à la dernière seconde, l’Inter était récompensée puisque Longo égalisait d’une frappe du droit (90e+4, 1-1). Les deux équipes devaient donc passer par la séance de tirs au but et au final, l’Inter s’imposait dans cet exercice (6-5). La formation parisienne tentera donc de se reprendre mardi face au Sydney FC.

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10