C’est le genre d’informations dont on aimerait se passer mais Patrick Ekeng est décédé ce vendredi suite à un arrêt cardiaque sur le terrain. Avec son club du Dinamo Bucarest, il recevait le club de Viitorul (3-3). Entré à l’heure de jeu, le milieu de terrain de 26 ans s’est écroulé seulement quelques minutes après. Plusieurs sources comme ses anciens clubs ont confirmé la tragique nouvelle qui vient rappeler le décès de Marc-Vivien Foé à Gerland sous le maillot des Lions Indomptables lors de la coupe des Confédérations 2003.

Lui-même international camerounais (2 sélections), il avait rejoint le club roumain cet hiver où il était devenu incontournable. Il évoluait la saison passée en Liga avec le club de Cordoue. C’est le plus haut niveau auquel il a été confronté car auparavant il jouait pour Lausanne en Suisse alors qu’il avait terminé sa formation en France avec le club du Mans (35 matches de Ligue 2 entre 2009 et 2013). C’est l’équipe sarthoise qui l’avait repéré au Canon de Yaoundé en 2008.

Une fois l’information confirmée, certains acteurs du football ont tenu à rendre hommage au joueur comme son ancien club de Cordoue ou encore son ancien partenaire au Mans, Morgan Sanson. « Choqué par la nouvelle concernant Patrick Ekeng. La vie ne tient qu’à un fil » écrit le milieu de terrain de Montpellier. Patrick Ekeng devait disputer la finale de la Coupe de Roumanie mardi soir prochain contre Cluj. Espérons que ce nouveau drame sensibilisera un peu plus les instances du football roumain à obliger les clubs à devoir se munir d’un défibrillateur, comme c’est le cas en Ligue 1 et ligue 2 depuis 2008.