Pendant que les Bleus galéraient à gagner en Islande (1-0), la Turquie disputait un match important à domicile face à l’Albanie. La première période ressemblait peu ou prou à celle vécue par les Français. Il n’y avait guère d’occasions malgré la possession turque. Les deux équipes se neutralisaient dans le jeu même si Manaj a bien failli refroidir l’atmosphère sur ce coup-franc détourné (34e). Les locaux se devaient de mieux faire en seconde période. Face à une vaillante et pas déméritante équipe albanaise, les Turcs n’arrivaient pas à faire bouger le score au tableau d’affichage. Et alors que le score s’avançait vers un nul sans saveur, Tosun marquait dans les dernières minutes le but de la victoire (1-0, 90e). À égalité avec les Bleus, la Turquie se rend en France dans trois jours pour une confrontation, qui s’annonce décisive.

Dans le groupe A, l’Angleterre se rendait en République Tchèque, son plus proche concurrent. Auteurs d’un quasi-sans-faute depuis le début de ces éliminatoires, les Three Lions ne prenaient pas ce match à la légère. Southgate ne s’y trompait pas en alignant une équipe presque type avec Sancho, Mount ou encore Kane. La rencontre démarrait bien pour le dernier 4e de la Coupe du Monde grâce à un penalty de Kane (5e). Seulement, Brabec égalisait rapidement (9e) et surtout la République Tchèque dominait. Les locaux se montraient beaucoup plus incisifs face à des Anglais sans aucun génie créatif. Bougés dans tous les sens, les Three Lions finissaient par craquer logiquement par ce dernier but d’Ondrasek (2-1, 85e). Voilà une bien mauvaise opération pour l’Angleterre puisque les Tchèques reviennent à égalité.

Le Portugal fait le boulot

Dans le même temps, et comme c’était prévu, le Portugal n’a pas tremblé lors de la réception du Luxembourg. Les joueurs du Grand-Duché sont certes en progression depuis quelques années mais le champion d’Europe n’a pas eu à forcer pour s’imposer. Emmenée par son attaque de feu Bernardo Silva-Cristiano Ronaldo-Joao Felix, la Seleçao a vite fait la différence pour un but plein de réussite du milieu de Manchester City (16e). Encore dominateurs tout au long du match, les Portugais ont tout de même attendu la seconde période pour se mettre à l’abri. Sous la pression, Jans perdait le cuir qui profitait à Ronaldo à la conclusion d’un joli lob (65e). Guedes achevait le travail en fin de rencontre pour une solide victoire 3-0. Avec un match en moins, le Portugal a 5 points de retard sur l’Ukraine.

Car, les troupes du sélectionneur Andriy Shevchenko n’ont eu aucun mal à battre la faible Lituanie (2-0) ce soir à Kharkiv. Grâce à un doublé de Malinovskyi (29e, 58e) dont un splendide coup-franc, l’Ukraine a pris un matelas confortable d’avance en tête de son groupe. On revient dans la poule de la France où, et c’est à noter tellement c’est rare, Andorre a gagné. La petite nation pyrénéenne a réussi à venir à bout de la Moldavie 1-0 et devance même son adversaire au classement grâce à une meilleure différence de buts. Enfin, dans le groupe A de l’Angleterre, le Monténégro et la Bulgarie se sont quittés sur un nul 0-0.

Les résultats du soir :

Groupe H :

Islande 0 - 1 France : Giroud (66e) (les notes du match ici)

Andorre 1 - 0 Moldavie : Vales González (63e).

Turquie 1 - 0 Albanie : Tosun (90e).

Groupe A :

République Tchèque 2 - 1 Angleterre : Brabec (9e), Ondrasek (85e) ; Kane (sp 5e).

Monténégro 0 - 0 Bulgarie.

Groupe B :

Portugal 3 - 0 Luxembourg : B. Silva (16e), Ronaldo (65e), Guedes (89e).

Ukraine 2 - 0 Lituanie : Malinovskyi (29e, 58e).