Six ans après le fiasco du Mondial en Afrique du Sud, Raymond Domenech reprend du service. Le finaliste de la Coupe du Monde 2006 avec la France a été nommé sélectionneur de la Bretagne pour une tournée en Afrique fin mai pour affronter le Togo (22 mai), le Ghana (25 mai) et le Burkina Faso (28 mai). Au siège de l’UCPF, à Paris, le technicien de 64 ans a expliqué les raisons qui l’ont poussé à accepter ce challenge. « Je suis fier et heureux d’avoir été choisi. Cette équipe, c’est le foot avec le plaisir, construire quelque chose par le volontariat. Venir, ce n’est pas une obligation. Cela correspondait à ce dont j’avais envie. Ce sont des matches officiels, avec des équipes qui préparent leurs compétitions. Le côté plaisir et le côté sérieux à la fois : les deux ont fait que j’ai dit oui avec plaisir, c’est un vrai challenge. »

Une sélection de Bretagne qui reste désormais à constituer. En effet, Raymond Domenech a diffusé une première liste de 56 noms établie à partir de critères bien définis : « Est sélectionnable en équipe de Bretagne tout joueur : né dans les départements 22, 29, 35, 44 et 56 ou d’ascendance parentale de ces mêmes départements ; ou d’ascendance grand-parentale de ces mêmes départements ; ou ayant signé sa première licence en Bretagne avant l’âge de 7 ans », comme le rapporte la très sérieuse Bretagne Football Association.

Une attaque de feu Gameiro-Higuain !

Alors à quoi pourrait ressembler cette sélection ? Voici une proposition de onze qui aurait fière allure. Geoffrey Jourdren garderait la cage. Devant lui, la défense serait composée de Jérémy Morel à gauche et de Romain Danzé à droite, la charnière centrale étant composée du tandem Rose-Thomas. Au milieu, Sylvain Marveaux et Jérémy Menez seraient placés les ailes, Jérémy Toulalan occuperait un rôle de sentinelle, et Yoann Gourcuff serait aux commandes du jeu afin de servir deux buteurs hors norme. Kevin Gameiro (avec un grand-parent originaire des Côtes-d’Armor) et Gonzalo Higuain (né à Brest) formeraient une doublette offensive qui ferait saliver plus d’un cador européen.

Raymond Domenech, qui avait d’ailleurs tenté de convaincre l’international argentin de rallier l’Équipe de France du temps où il était sélectionneur des Bleus, pourrait tenter de réitérer l’opération comme il l’a indiqué à Ouest France. « Je pense l’appeler pour voir, mais ça risque d’être compliqué avec la Copa América. On n’essayera pas de convaincre les joueurs, ils doivent avoir envie de venir. » L’envie, et la disponibilité seront ainsi les premiers critères pour le coach de la Bretagne. Pour l’heure, seul Anthony Le Tallec a officiellement dit oui à cette sélection qui sera dévoilée le 13 mai… soit le lendemain de celle de Didier Deschamps pour l’Euro 2016…