La 9e édition de la Alkass International Cup 2020 s’est terminée ce lundi, au Qatar, avec la victoire du Real Madrid en finale face à l’Inter Milan (5-0). Le Paris SG, lui, s’est adjugé la troisième place de ce tournoi U17 réputé auquel participaient aussi le FC Barcelone, le Sporting CP ou les Glasgow Rangers. Un duo d’attaque, composé d’Ilyes Housni (2005) et Ismaël Gharbi (2004), a d’ailleurs fait sensation dans l’écurie parisienne, coachée par Hervé Guégan.

Les deux adolescents, déjà en vue lors du tournoi espagnol Liga Promises en 2019, ont donné le tournis à pas mal de défenseurs. Housni, passé par Créteil et Aubervilliers, a ainsi marqué 5 fois au cours de la compétition, délivré deux passes décisives et obtenu un penalty en demi-finale contre l’Inter Milan (défaite 3-1). Son principal fait d’armes : un triplé retentissant contre le Zenit Saint-Pétersbourg (5-0). On a aussi apprécié la variété de ses appels, sa gestuelle et son sang froid face au gardien.

10 buts à eux deux !

Déjà en vue avec les U17 Nationaux, Gharbi, n° 10 dans le dos, s’est lui aussi montré à son avantage durant le tournoi. Auteur de 5 réalisations lui aussi, dont un doublé contre les Japonais du Kashiwa Reysol (3-0), l’attaquant, techniquement brillant, s’est particulièrement illustré par sa science de la passe, offrant deux buts à ses partenaires contre le FC Barcelone (2-2). Complices sur le terrain, les deux talents semblent promis à un bel avenir et collent à la philosophie que souhaite imprimer le directeur de l’Académie du PSG Jean-François Pien.

« Nous voulons que nos jeunes jouent ensemble. Nous voulons le ballon, mais les joueurs doivent essayer de s’adapter rapidement à la perte du ballon. Nous voulons des joueurs intelligents, capables de prendre vite les décisions et de réagir très vite à la perte du ballon », a-t-il expliqué au micro d’Alkass TV. On se souviendra que la Alkass International Cup avait permis de révéler quelques talents du centre de formation parisien ces dernières années, comme Mike Maignan et Kingsley Coman en 2013.