L’En Avant de Guingamp et l’AS Monaco avaient l’occasion de se refaire la cerise ce mardi soir. Pas en championnat, puisque les deux formations sont très mal embarquées, étant 20e et 19e, mais en Coupe de la Ligue. Cette confrontation allait décider de qui allait être le premier qualifié pour la finale de la Coupe de la Ligue, la seconde équipe étant désignée demain après la rencontre entre les Girondins de Bordeaux et le Racing Club de Strasbourg. Ce match était aussi l’occasion de découvrir dans l’Hexagone Gelson Martins, prêté par l’Atlético Madrid.

Mais le Portugais n’était pas le seul évènement de cette soirée. En effet, Leonardo Jardim, limogé en fin d’année 2018, faisait son retour sur le banc de l’ASM. Tout avait mal commencé pour les Asémistes puisque, outre la domination des locaux, William Vainqueur, qui fêtait sa première titularisation, était exclu pour un vilain tacle sur Marcus Thuram (14e). Pourtant, cela avait le don de réveiller les Monégasques. Ils passèrent alors à 4 derrière, Jemerson montant d’un cran. Cinq minutes plus tard, Gelson Martins partait percuter sur le côté gauche avant de servir Rony Lopes. Le Portugais se levait le ballon avant d’opter pour un ciseau, qui terminait au fond des filets (0-1, 19e).

Marc-Aurèle Caillard héros du soir

Toujours sous le feu des attaques bretonnes, l’ASM allait contrer et trouver la faille à nouveau. Tout part d’un corner de l’EAG. Rony Lopes récupère le ballon et l’envoie vers Gelson Martins. L’ancien du Sporting CP envoie Aleksandr Golovin qui, sur une frappe dans un angle impossible, frappe le poteau et fait rentrer le cuir dans les buts (0-2, 24e). Malgré quelques occasions peu dangereuses des hommes de Jocelyn Gourvennec, les joueurs de Jardim retrouvaient les vestiaires avec un avantage conséquent grâce à deux passes décisives de Gelson Martins. Au retour sur le rectangle vert, il ne fallait pas perdre de temps puisque, même si c’est l’ASM qui donnait le coup d’envoi, c’était bien les Bretons qui allaient trouver la faille. Suite à une mauvaise relance de Badiashile, Mendy récupérait le ballon, prenait de vitesse Glik et s’en allait battre Subasic simplement (1-2, 46e).

Allaient s’en suivre de belles séquences d’attaque défense. Les Guingampais voulant aller chercher le second but. Marcus Coco s’essayait de loin (54e), mais c’est l’inévitable Marcus Thuram qui allait égaliser. Servi plein axe par Rodelin, Thuram efface Martins et envoyait une frappe croisée de loin qui ne laissait aucune chance à Subasic (2-2, 55e). On eut peur ensuite pour l’ASM, mais Subasic et sa défense tenait bon alors que les éléments offensifs ne parvenaient plus vraiment à faire de différences. Tout le monde semblait donc attendre gentiment les tirs au but, même Gourvennec qui faisait rentrer son deuxième gardien Marc-Aurèle Caillard, ce qui arrivait donc à l’issue du temps réglementaire et à ce jeu là, c’est l’EAG le plus fort. Les Bretons s’imposent cinq buts à quatre aux tirs au but. Ceux qui ont raté sont : Marcus Thuram et Eboa Eboa tandis que Monaco a vu Glik, Diop et Henrichs échouer.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10