La saison de Neymar n’a pas franchement bien commencé à Paris. Au-delà du fait qu’il soit toujours raillé pour ses absences sur blessures dans les moments importants de la saison du Paris SG en Ligue des Champions, le Brésilien voulait partir cet été et retrouver le FC Barcelone. Finalement, il est resté et sa relation avec le public du Parc des Princes n’a pas été franchement chaleureuse pendant quelques longues semaines. Ce mercredi, contre l’ASSE en Coupe de la Ligue (6-1), il s’est offert un but.

Après la rencontre, Marco Verratti a avoué qu’il aimait beaucoup ce que montrait Neymar depuis son retour sous le maillot du Paris SG : « oui, c’est l’impression que j’ai. Neymar a toujours été heureux à Paris. Quand tu es dehors, tu ne joues pas... Il avait des problèmes de tous les côtés, ce n’est pas facile. C’est un garçon jeune, il a 27 ans. Des fois, on pense que, parce qu’il est beau, parce qu’il est riche, parce qu’il joue au football, tout est facile. La vraie vie, c’est dehors, il a eu beaucoup de problèmes. La seule chose qui le rend heureux c’est jouer au football et ne pas pouvoir jouer, c’était difficile pour lui. Mais quand il est sur le terrain, il est incroyable et encore plus depuis les derniers mois ».

« Ouais je l’ai vu tacler putain ! »

Mais ce qui est le plus flagrant, ce sont ses efforts défensifs. Dans ce système avec les quatre fantastiques devant (Neymar, Di Maria, Mbappé et Icardi), l’Auriverde doit donner le ton et défendre, ce qu’il fait. « Avec les efforts défensifs qu’il fait, c’est un joueur formidable. Je joue à côté de lui, je ne me rappelle pas quand j’ai fait un effort pour lui, il est impliqué. Quand je disais avant, si on veut jouer comme ça avec les attaquants, il faut faire des efforts et Ney c’est un bon exemple parce que s’il le fait, tout le monde doit le faire », a poursuivi l’Italien.

Un discours totalement partagé par l’autre star offensive de la formation de Thomas Tuchel, Kylian Mbappé. « Il a passé un bon hiver. Il s’est éclaté. On a voulu rigoler. C’est terminé, il se remet au travail, il joue au foot, il est bon donc tout va bien. Ouais je l’ai vu tacler putain ! Quand on parle de prise de conscience, Neymar qui tacle, ça parle à toute l’équipe, c’est top », a rigolé le Français. S’il ne se blesse pas une nouvelle fois dans le mois qui vient, Neymar est un atout d’une importance capitale, sans mauvais jeu de mots, dans la conquête de la Ligue des Champions.