Dans le cadre des demi-finales aller de la Coupe du Roi, le FC Barcelone recevait le Real Madrid au Camp Nou. Un Clasico qui suscitait comme à l’accoutumée une certaine effervescence en Espagne. Si les supporters du Barça retenaient leur souffle pour la participation de Lionel Messi (contracture cuisse droite), La Pulga démarrait la rencontre sur le banc. Malcom revenait ainsi dans le 4-3-3 façonné par Ernesto Valverde. Côté Merengue, Solari alignait un 4-3-3 avec le trio Vinicius, Benzema, Lucas Vazquez en pointe. La première opportunité du match était à mettre à l’actif du Real. Touché à l’entrée de la surface, Toni Kroos décochait une belle frappe et obligeait Ter Stegen à s’employer (5e). Quelques secondes plus tard, les Merengues ouvraient le score.

Sur la gauche, Vinicius centrait fort au deuxième poteau pour Benzema qui centrait aux six mètres pour Lucas Vazquez dont la déviation trompait Ter Stegen (0-1, 6e). Le Real Madrid réalisait une excellente entame en mettant beaucoup d’impact notamment dans l’entrejeu. Il fallait attendre la dix-neuvième minute pour entrevoir la première opportunité catalane. Busquets distillait un bon ballon à Suarez qui lançait dans la profondeur Malcom. L’ancien Bordelais perdait son duel face à Navas. Les hommes de Valverde reprenaient des couleurs après la demi-heure de jeu. Sur un coup-franc frappé par Malcom, Rakitic voyait sa tête renvoyée par la transversale (32e). Sur la gauche, Malcom réalisait un petit festival avant de servir Luis Suarez dans la surface. L’attaquant uruguayen voyait sa frappe enroulée détournée par Navas (35e).

L’entrée de Lionel Messi n’aura pas suffi

Au retour des vestiaires, les hommes de Solari revenaient avec les mêmes intentions qu’en première période, ce qui poussait le FC Barcelone dans ses derniers retranchements. Le Barça finissait enfin par recoller au score. Suite à une superbe ouverture de Lenglet pour Alba dans la profondeur, le latéral gauche butait sur Navas, le cuir revenait sur Suarez dont l’enroulé heurtait le montant. Malcom qui avait bien suivi fixait Carvajal et frappait dans le but vide (1-1, 58e). Peu après l’heure de jeu, Ernesto Valverde faisait entrer Lionel Messi (63e).

L’entrée de l’Argentin pimentait encore un peu plus la rencontre. Dans le dernier quart d’heure, le FC Barcelone baissait le pied physiquement et le Real manquait d’en profiter. Sur une ouverture de Carvajal, Casemiro butait sur Ter Stegen. Le cuir revenait sur Benzema qui décalait bien Bale dans la surface mais ce dernier voyait sa frappe déviée en corner par Piqué (81e). Au terme d’une deuxième période décevante, les deux équipes se quittaient dos à dos et conservaient toutes leurs chances pour se qualifier en finale de cette Coupe du Roi.

Retrouvez le film du match sur notre live commenté.

L’homme du match : Malcom (6,5) : titularisé à la place de Lionel Messi, l’ancien Bordelais a mis du temps pour rentrer dans son match. L’ailier brésilien perd son duel face à Navas (19e) et gâche une belle opportunité pour son équipe. Le numéro 14 a mieux terminé le premier acte en provoquant comme il sait le faire. Aurait pu devenir passeur décisif sur la tête de Rakitic renvoyée par la barre (32e). Son petit numéro avant de servir Suarez, a régalé le Camp Nou (35e). Il est récompensé de sa belle activité par un but (58e) qui remet le Barça sur les bons rails. Remplacé à la 76e par Alena qui a apporté beaucoup de mobilité au milieu.

FC Barcelone

- Ter Stegen (5,5) : le portier allemand a été rapidement mis à contribution sur une frappe de Kroos (5e). Il ne peut rien faire sur le but de Lucas Vazquez (6e). N’a rien eu à faire par la suite.

- Alba (5,5) : le latéral gauche du Barça se fait prendre dans le dos par Karim Benzema sur l’ouverture du score madrilène (6e). Le virevoltant défenseur n’a pas eu l’impact habituel sur les phases offensives dans les premier acte. Plus en vue dans le second acte où son appel dans le dos de la défense amène l’égalisation de Malcom (58e).

- Lenglet (5,5) : le défenseur central français se fait devancer par Lucas Vazquez sur le premier but du Real (6e). L’ancien joueur du Séville FC s’est montré emprunté dans les duels et a éprouvé des difficultés dans ses relances. Sa transversale pour Jordi Alba amène l’égalisation du Barça (58e).

- Piqué (6) : l’international espagnol a été un peu attentiste sur le centre de Vinicius qui amène le premier but des Merengues (6e). S’est bien repris par la suite en se montrant à son avantage dans les duels et dans ses interventions. Il sauve les siens en fin de match en déviant la frappe de Bale (81e). N’hésite pas à se sacrifier pour ses partenaires.

- Semedo (5) : le latéral droit portugais a souffert dans son couloir face aux accélérations de Vinicius. Même si il a essayé de participer aux situations offensives, il a vécu un cauchemar sur le plan défensif. Averti à la 43e. Plus à son avantage dans le second acte car il a eu moins à s’employer défensivement.

- Busquets (5) : le métronome espagnol a connu quelques problèmes en début de match face à l’agressivité madrilène. Sa qualité dans les transmissions reste un atout précieux pour son équipe. Beaucoup moins rayonnant qu’à l’accoutumée.

- Arthur (5,5) : le milieu brésilien a essayé d’exister dans le premier acte face à l’énorme activité du Real. Si sa qualité dans les transmissions reste appréciable, il n’influe pas assez sur le jeu de son équipe. Dans le second acte, il a tenté d’orienter le jeu du Barça en prenant plus d’initiatives.

- Rakitic (4,5) : l’international croate n’a pas connu sa justesse habituelle dans les transmissions. A la réception d’un coup-franc frappé par Malcom, sa tête s’est écrasée sur la transversale (32e). A perdu beaucoup de ballons au milieu ce qui est plutôt rare. Remplacé à la 63e par Vidal qui apporté sa fougue et son agressivité au milieu.

- Coutinho (2,5) : l’ailier brésilien a tout simplement été invisible dans le premier acte. Face à l’impact des Merengues, il n’a jamais su faire la différence et a touché très peu de ballons. Remplacé à la 63e par Messi qui a essayé d’apporter par ses accélérations et en créant des décalages.

- Suarez (4) : véritable poison pour une défense, El Pistolero s’est crée peu d’opportunités dans le premier acte. Aurait pu se muer en passeur décisif pour Malcom si ce dernier n’avait pas perdu son duel face à Navas (19e). Le buteur du Barça voit sa belle frappe enroulée repoussée par Navas (35e). Averti à la 55e. L’ancien joueur de Liverpool voit son enroulé heurter le montant avant que Malcom n’égalise (58e).

- Malcom (6,5) : voir ci-dessus.

Real Madrid

- Navas (6) : titulaire à la place de Thibaut Courtois, le portier du Costa Rica a été sauvé par sa barre sur une tête de Rakitic (31e). Il a aussi réalisé une bonne sortie face à Malcom (20e) et a réalisé une magnifique horizontale devant Suarez (34e). Mais sa mauvaise sortie a permis à Malcom d’égaliser (58e).

- Carvajal (4,5) : le latéral espagnol a été vraiment tranquille en première période, où son vis-à-vis direct Coutinho n’a pas vraiment existé. Au retour des vestiaires, Jordi Alba l’a pris dans le dos sur l’égalisation barcelonaise (58e), avant de bien revenir dans les pieds d’Alena (77e).

- Ramos (4) : le capitaine du Real Madrid a d’abord montré de belles choses dans la construction, mais s’est cependant fait surprendre par Semedo (30e), avant de sauver les siens quelques minutes plus tard (39e). Sa réaction est cependant peu compréhensible sur la frappe de Malcom (58e).

- Varane (5,5) : titulaire aux côtés du capitaine madrilène, le Français a été important en première période à l’image de bons retours (9e, 30e). Mais il n’a rien pu faire sur l’égalisation de Malcom (58e). Offensivement, sa tête a été trop croisée en fin de match (85e).

- Marcelo (4) : le latéral madrilène a été le défenseur du Real Madrid le plus en difficulté face à un Malcom remuant (30e, 41e). En deuxième période, à l’image de son équipe, il a été acculé par les vagues offensives du Barça.

- Llorente (4) : le milieu espagnol a été présent dans la construction et à la récupération en tout début de match. Il s’est même permis une frappe, qu’il a manquée (19e). Seulement, il a dû céder sa place à Casemiro après un match moyen (63e). Le Brésilien a beaucoup apporté, physiquement et techniquement.

- Modric (5) : le Croate a fait parler son agressivité dans le cœur du jeu et a servi de rampe de lancement aux attaques madrilènes. Il a même su faire parler sa technique (44e). En seconde période, on l’a senti plus tendu et il a multiplié les fautes sans parvenir à apporter le danger.

- Kroos (5,5) : l’Allemand s’est montré dangereux avec une frappe repoussée par Ter Stegen (4e). Ses coups de pied arrêtés ont mis en difficulté la défense du Barça. Mais il a disparu à l’image de plusieurs de ses coéquipiers en seconde période, avant de s’offrir une dernière occasion (86e).

- Vazquez (5) : l’ailier espagnol s’est offert un premier but après un excellent travail de Benzema, bien servi par Vinicius (6e). Sinon, sa première période a été relativement calme, et il a tenté d’apporter de la vivacité dans le jeu. Remplacé par Asensio (83e).

- Vinicius (6,5) : le Brésilien a été au four et au moulin en première période, et ce malgré plusieurs mauvais choix (13e, 17e ou encore 31e). Mais son ouverture pour Benzema a permis aux Madrilènes de marquer (6e). En seconde période, il a été remplacé par Bale (64e). Le Gallois a ensuite manqué une énorme occasion de donner l’avantage aux siens (81e).

- Benzema (6) : l’ancien buteur de l’OL s’est mué en passeur après une bonne ouverture de Vinicius (6e). Il a été important sans le ballon avec un gros pressing. Seulement, au fur et à mesure, il a moins touché le cuir à cause des offensives successives du FC Barcelone, mais il est passé proche d’être passeur décisif une deuxième fois mais Bale a buté sur le portier catalan (81e).